La nièce de la reine Letizia victime de harcèlement répond à ses haters

Carla Vigo Ortiz a gagné en popularité ces derniers mois, devenant de plus en plus active sur les réseaux sociaux et participant de plus en plus souvent à des événements publics. Les dernières sorties de la nièce de la reine Letizia ont été vivement critiquées, quelques jours après la mort de son arrière-grand-mère. Sur les réseaux sociaux, la cousine de Leonor et Sofia d’Espagne pousse un coup de gueule et répond à ses détracteurs.

Lire aussi : Eloise d’Orange-Nassau victime de haters répond aux critiques

La nouvelle notoriété de Carla Vigo

La nièce de la reine Letizia apprend à gérer sa nouvelle célébrité. La jeune femme, qui a choisi de vivre en Allemagne pour prendre volontairement ses distances avec l’Espagne, espère devenir actrice. Elle a récemment fait sa première apparition à la télévision, dans l’émission matinale Espejo Público. Elle y a évoqué son ambition de devenir comédienne et influenceuse, comme le rapporte La Razon.

Carla Vigo, 20 ans, essaie de gérer sa nouvelle notoriété qu’elle provoque dans le but de percer en tant qu’influenceuse. Elle apparait de plus en plus souvent à des événements mondains, des avants-premières de films et acceptent même les interviews. Le revers de la médaille est l’intrusion de ses abonnés qui empiètent sur sa vie privée. Récemment, Carla Vigo a présenté son petit ami Alvaro et a fait la triste expérience de la haine sur le réseaux sociaux.

Carla Vigo Ortiz à l’avant-première de Fast and Furious 9 à Madrid en juin 2021 (Photo : Acero/Alterphotos/ABACAPRESS.COM)

Carla Vigo Ortiz a appris très tôt à gérer la célébrité dans de tristes circonstances. En 2007, elle n’avait que 6 ans quand sa mère, Erika Ortiz, s’est suicidée. Le suicide de la sœur de la reine Letizia, alors encore princesse des Asturies, avait fait la une de la presse pendant des semaines et le triste sort de Carla, devenue orpheline de sa mère, avait ému la population. Carla a ensuite vécu avec son père, le sculpteur Antonio Vigo.

Lire aussi : La reine Letizia bientôt tante à nouveau : Telma Ortiz est enceinte à 47 ans

La mort de Menchu del Valle a ravivé les critiques

Il y a quelques jours, Carla a perdu son arrière-grand-mère. Une fois de plus, la mort de Menchu ​​Álvarez del Valle a fait la une de la presse. Non seulement Menchu était la grand-mère de la reine Letizia et l’arrière-grand-mère de la princesse Leonor et de l’infante Sofia, mais en plus, la défunte fut en son temps une grande voix de la radio asturienne. Une interview de Menchu a été rendue publique après sa mort. Cette interview posthume a fait grand bruit en Espagne car l’ancienne journaliste y parle de son penchant politique pour le parti Vox. Carla Vigo, elle aussi arrière-petite-fille de la défunte, est devenue la cible des critiques. Elle a reçu de nombreux messages privés et publics dans lesquels on lui demandait si elle adhérait aux mêmes idéologies politiques que son aïeule.

«Suis-je censée supporter ce genre de chose ?», s’était alors exprimée publiquement l’arrière-petite-fille de la défunte. Le quotidien 20 Minutos cite l’un ou l’autre message injurieux qu’a pu recevoir la jeune femme. «Personne ne te connaîtrait, personne ne te suivrait, et tu n’apparaîtrais pas dans les magazines, si tu n’étais pas la nièce de qui tu es». Une personne qui a décrit son arrière-grand-mère de «fasciste» n’a pas hésité à traiter son petit ami de «proxénète». Une situation qui devient insupportable pour la jeune femme.

La nièce de la reine Letizia s’adresse à ses détracteurs

Carla Vigo est maintenant la cible de paparazzis. Des vidéos prises en boite de nuit, alors que son arrière-grand-mère venait d’être enterrée, n’ont pas arrangé la réputation de la jeune femme. Comme le rapporte El Espagnol, la soirée de Carla, entourée de starlettes et de célébrités espagnoles a été suivie dans le moindre détail. Après avoir dansé du flamenco, la nièce de la reine a également poussé la chansonnette au karaoké, de quoi raviver les critiques.

Carla Viga est critiquée sur son physique, sa façon de danser, et certains haters contactent son petit ami Alvaro pour la dénigrer. C’en est trop pour la cousine de l’héritière du trône d’Espagne. Sur son compte Instagram, suivi par près de 23 000 abonnés, elle a publié un long message adressé à ses détracteurs.

Depuis peu, la nièce de la reine Letizia affiche sa relation sur les réseaux sociaux et devient la cible de harcèlement (Photo : Instagram/carla.intense)

«Je suis très indignée, vraiment. Premièrement, parce qu’une personne a joué avec Alvaro et je n’y consens pas. Deuxièmement, parce qu’on m’a dit que j’avais changé». La jeune femme est victime de harcèlement depuis plusieurs mois et déjà durant le confinement de l’année dernière, elle s’était plainte des messages qu’elle recevait. «Avant, on ne m’envoyait pas autant de messages haineux ou on ne me traitait pas comme ça», déplore la nièce de Letizia. «Merci de m’avoir appelée “grosse, moche, chaudasse, etc” (et ce sont les choses les plus softs)». Carla précise qu’elle «a de la patience», mais que là elle «arrive au bout».

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr