Une centaine de Habsbourg à Madère pour célébrer le centenaire de la disparition du dernier empereur d’Autriche

Le 1e avril 1922, le dernier empereur Charles 1e d’Autriche poussait son dernier souffle. La paix et l’amour, deux valeurs défendues par le dernier empereur dans une Europe en pleine guerre mondiale, ont un écho encore plus fort aujourd’hui, en cette période de conflits. Ils étaient des centaines ce vendredi 1e avril à rendre hommage à l’empereur Charles, à Madère, là où il est décédé à seulement 34 ans, il y a maintenant 100 ans.

Lire aussi : Le centenaire de la mort de l’empereur Charles 1e d’Autriche en mémoire d’un pacificateur européen

Messe pontificale en mémoire du bienheureux Charles 1e

Charles d’Autriche est monté sur le trône impérial en 1916, succédant à son grand-oncle, François-Joseph, l’empereur malheureux qui avait perdu son seul fils et héritier, son neveu et son épouse dans des conditions tragiques. L’empereur Charles ne régna que deux ans, contraint à renoncer à son trône en 1918, en même temps que la dislocation de l’Empire allemand, qui entraîna avec elle la chute de l’Empire autrichien.

L’empereur Charles 1e et son épouse, l’impératrice Zita, se sont réfugiés en Suisse, puis ils se sont dirigés vers l’île portugaise de Madère avec leurs sept enfants. Charles ne connut Madère que le temps d’un hiver. Malade, il a succombé à une pneumonie le 1e avril 1922, à 34 ans, laissant derrière lui l’impératrice Zita, enceinte de leur huitième enfant, qui naîtra deux mois plus tard. La dépouille de l’empereur se trouve toujours en l’église Nossa Senhora do Monte sur les hauteurs de Funchal. Son fils Otto, lui a succédé à la tête de la Maison impériale. Otto est décédé en 2011. Dès 2007, Otto avait renoncé à son rôle de chef de famille en faveur de son fils aîné, l’archiduc Karl.  

La messe pontificale en mémoire de l’empereur Charles 1e d’Autriche à Funchal (Photo : capture d’écran vidéo Naminhaterra/Ciudade de Funchal/Still-Fair Use)

Le règne de l’empereur Charles est profondément marqué par ses multiples tentatives de pacification. Ouvrier de la paix européenne, Charles de Habsbourg-Lorraine, empereur d’Autriche, roi de Hongrie, de Bohême et de Croatie était un fervent catholique. Il a été reconnu bienheureux en 2004 par Jean-Paul II.

Lire aussi : La famille royale grecque rend hommage au duc d’Édimbourg à l’abbaye de Westminster

Le centenaire de la disparition d’un artisan de la paix célébré à Madère

Selon la presse locale, une délégation d’environ 300 sympathisants de l’empereur Charles avait fait le déplacement jusqu’à Madère ces derniers jours pour assister aux commémorations en mémoire de l’empereur. Parmi eux se trouvait une centaine de membres de la famille impériale d’Autriche. L’archiduc Karl de Habsbourg-Lorraine, actuel chef de la famille et prétendant au trône impérial d’Autriche, était assis au premier rang, dans la cathédrale de Madère.

L’archiduc Karl était assis à côté de la princesse Anna Gabriela de Wrede, veuve de l’archiduc Rodolphe et belle-fille du dernier empereur. L’archiduc Georg, frère cadet de l’archiduc Karl, qui est actuellement ambassadeur de Hongrie en France et à Monaco, était assis à leurs côtés. Plusieurs arrière-petits-enfants de l’empereur ont lu des intentions tour à tour. Parmi eux se trouvait l’archiduc Ferdinand-Zvonimir, pilote automobile professionnel, fils du prétendant au trône et héritier du titre de chef de la famille impériale.

L’archiduc Ferdinand de Habsbourg-Lorraine, arrière-petit-fils de l’empereur Charles, est le fils de l’archiduc Karl, et par conséquent, le futur chef de la famille impériale (Photo : capture d’écran vidéo Naminhaterra/Ciudade de Funchal/Still-Fair Use)

Lire aussi : Ferdinand de Habsbourg finit les 24 Heures du Mans à la 1e position de sa catégorie

Les descendants de l’empereur Charles et des sympathisants étaient présents en nombre. Dom Duarte de Bragança, duc de Bragance, actuel prétendant au trône du Portugal, a assisté à la messe. L’archiduc Carl-Christian et son épouse, la princesse Marie-Astrid de Luxembourg étaient assis non loin de sa cousine, la princesse Astrid de Belgique, qui accompagnait son époux, l’archiduc Lorenz, petit-fils de l’empereur et actuel prétendant au trône du duché de Modène.

L’archiduc Karl de Habsbourg-Lorraine, prétendant au trône impérial d’Autriche, reçoit l’eucharistie (Photo : capture d’écran vidéo Naminhaterra/Ciudade de Funchal/Still-Fair Use)

C’est dans la cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption de Madère, à Funchal, qu’a eu lieu une messe d’actions de grâce en mémoire de l’empereur Charles 1e, à quelques kilomètres de l’église paroissiale de Nossa Senhora do Monte, où repose la dépouille de l’empereur. La messe était célébrée par l’évêque du diocèse de Funchal, Nuno Brás et le chœur de chambre de Madère assurait les chants.

L’archiduc Carl-Christian d’Autriche et son épouse, la princesse Marie-Astrid de Luxemboug (Photo : capture d’écran vidéo Naminhaterra/Ciudade de Funchal/Still-Fair Use)

Aux portes latérales de la cathédrale se trouvait une exposition sur la vie pieuse de Charles. La commémoration diocésaine du centenaire s’est poursuivie en soirée par une eucharistie solennelle dans l’église de Monte, également présidée par l’évêque de Funchal, là où le bienheureux Charles repose dans son catafalque visible dans l’église.

L’archiduc Karl d’Autriche, la veuve de l’archiduc Rodolphe et l’archiduc Georg à la messe pontificale en la cathédrale de Funchal (Photo : capture d’écran vidéo Naminhaterra/Ciudade de Funchal/Still-Fair Use)

D’autres cérémonies religieuses et d’autres événements commémoratifs ont été organisés ces derniers jours sur l’île de Madère. Le 31 mars, par exemple, c’est à l’église Saint-Jean-l’Évangéliste de Funchal que le prêtre Johannes d’Autriche a célébré une messe en mémoire de son aïeul. L’archiduc Johannes est le fils de l’archiduc Rudolf d’Autriche et de la baronne Marie-Hélène de Villenfagne de Vogelsanck. C’est à 37 ans, diplômé d’économie en Suisse, employé dans une banque parisienne qu’il a reçu l’appel et qu’il a rejoint les ordres. À la fin de la messe, l’archiduc a remercié Madère qui continue « d’aimer l’empereur Charles, car l’amour ne meurt jamais », dit-il en s’adressant au Jornal da Madeira.

(Image : Histoires Royales)

Un autre événement culturel lié au centenaire de la mort de l’empereur est l’inauguration de l’exposition « Souvenirs du passage à Madère de l’empereur Charles, empereur d’Autriche et roi de Hongrie », au Musée de la photographie de Madère – Atelier Vicentes. Cette exposition photographique, qui présente des clichés uniques pris durant l’exil du couple impérial, est promue par le Secrétariat régional du Tourisme et de la Culture.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr