Cérémonie d’installation du prince héritier du Japon

Ce dimanche 8 novembre 2020, le prince Akishino, également connu comme Fumihito, est officiellement devenu le prince héritier du Japon à 54 ans. Le frère de l’empereur était de facto prince héritier depuis l’accession au trône de Naruhito. Les coutumes impériales ancestrales étant très codifiées, une cérémonie d’installation devait également avoir lieu pour le prince héritier. Aujourd’hui, cet investissement en deux actes s’est enfin déroulé, après avoir été repoussé en avril dernier, à cause des conditions sanitaires qui empêchaient l’organisation de la cérémonie.

Le frère de l’empereur arrive à la cérémonie du Rikkoshi Senmei no Gi habillé dans une tenue de l’ère Heian (Photo : Pool/Kyodo)

Lire aussi : Cérémonie d’Intronisation de l’empereur Naruhito du Japon

Le Japon a son prince héritier

L’officialisation du prince Fumihito en tant que successeur de son frère, l’empereur Naruhito, s’est déroulée en trois étapes, dont deux ce 8 novembre. La première étape, le Chokushi Hakken no Gi, avait déjà eu lieu jeudi au Palais impérial. Durant cette cérémonie shinto, l’empereur Naruhito avait chargé des messagers de rapporter la nouvelle de l’installation du prince héritier à la déesse du soleil, au sanctuaire d’Ise Jingu et aux défunts empereurs Jinmu et Showa.

La première cérémonie de ce 8 novembre, qui a débuté à 11 heures, était le Rikkoshi Senmei no Gi. Le rituel d’environ 15 minutes s’est déroulé dans la salle du Matsu no Ma, au Palais impérial. Durant cette cérémonie, l’empereur actuel, fils aîné de l’ancien empereur Akihito, a appelé son frère, le désignant officiellement comme son héritier.

Le prince héritier Akishino et son épouse, la princesse héritière Kiko se présentent face à l’empereur Naruhito et à l’impératrice Masako (Photo : Pool/Kyodo)

La cérémonie de Rikkoshi Senmei no Gi

« Je vais annoncer mon successeur au Japon et au monde », a déclaré l’empereur qui portait un kimono et un hakama de l’époque Heian. Son frère s’est alors approché, suivi par son épouse, la princesse Kiko. À son tour, le nouveau prince héritier investi a prononcé un cours discours : « J’exercerai mes fonctions en réelle connaissance de mes responsabilités en tant que prince héritier ».

Le Premier ministre Yoshihide Suga a prononcé un yogoto, un message de félicitations, au nouveau prince héritier. Le Premier ministre s’est dit heureux que la cérémonie ait finalement pu être organisée, elle qui était initialement prévue le 19 avril dernier. « Le peuple a encensé le prince héritier et la princesse héritière après avoir vu combien ils font preuve de gentillesse quand ils interagissent avec les gens », a déclaré le chef du gouvernement.

Fumihito et Kiko deviennent officiellement prince héritier et princesse héritière(Photo : Pool/Kyodo)

Quarante-six personnes ont assisté à la cérémonie. Le public était restreint, à cause des consignes sanitaires actuelles. Seuls quelques membres de la famille impériale, des hauts dignitaires nippons et des membres du gouvernement étaient invités. Le prince Hitachi, 84 ans, frère de l’empereur émérite Akihito, était présent, avec son épouse, la princesse Hanako. Le prince Hitachi est 3e dans l’ordre de succession au trône, après le prince héritier et son fils.

Les princesses Kako et Mako, filles du prince héritier mais aussi le prince Hitachi et son épouse ont assisté à la cérémonie (Photo : capture d’écran YouTube)

Lire aussi : 85% des Japonais accepteraient une femme sur le trône impérial

Tous les invités portaient un masque de protection, à l’exception de l’empereur Naruhito, de l’impératrice Masako, du prince héritier Akishino, son épouse, la princesse héritière Kiko, et le Premier ministre Yoshihide.

Revoir toute la cérémonie en vidéo :

YouTube video

La famille et les invités ont ensuite rejoint la salle Houou no Ma, où l’empereur a présenté le sabre Tsubokirigyoken au prince héritier. Le nouveau couple héritier a ensuite procédé à une adoration dans trois sanctuaires du palais impérial.

Dans l’après-midi du 8 novembre se déroulera la deuxième partie de l’installation du prince héritier. La cérémonie appelée Choken no Gi est la première obligation du prince Akishino en tant que prince héritier. Il sera également accompagné de son épouse, la princesse héritière Kiko. Durant cet événement, le couple héritier rencontrera le couple impérial dans le respect des traditions protocolaires.

Toute la famille impériale du Japon a assisté à la cérémonie protocolaire (Photo : capture d’écran YouTube)

Lire aussi : La princesse Aiko, fille unique de l’empereur du Japon, fête ses 18 ans

Les banquets de célébration Kyuchu Kyoen no Gi ont été annulés. Les visites du prince héritier et de la princesse héritière dans des lieux tels que Ise Jingu, un complexe de sanctuaires shintoïstes, sont reportées pour le moment à cause du contexte sanitaire.

Contrairement aux autres princes héritiers, Fumihito d’Akishino, ne porte pas le titre japonais de Kōtaishi. Ce titre de prince héritier est réservé au fils aîné de l’empereur. Fumihito n’étant pas le fils mais le frère de l’empereur, il porte le titre de Kōshi. L’empereur Naruhito et l’impératrice Masako ne sont parents que d’une fille, la princesse Aiko, 18 ans, qui n’entre pas dans l’ordre de succession au trône de Chrysanthème, la famille impériale du Japon appliquant toujours la loi salique. Des discussions gouvernementales sont programmées pour éventuellement ouvrir le trône aux femmes. Le prince Hisahito, 14 ans, le seul fils du prince héritier Fumihito est actuellement le 2e dans l’ordre de succession après son père.

Lire aussi : Photos des royautés présentes à l’intronisation de l’empereur Naruhito du Japon

Sources : Nippon, Japan Times

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr