Cressida Bonas parle de ses angoisses lorsqu’elle sortait avec le prince Harry

En août 2019, Cressida Bonas a annoncé son futur mariage avec Harry Wentworth-Stanley. Elle est, avec Chelsey Davy, l’une des plus sérieuses ex du prince Harry. Après une longue liste de conquêtes, Cressida était enfin celle qui avait réussi à conquérir le cœur du prince pendant plusieurs années. Malheureusement, en 2014, le couple s’est séparé, notamment à cause de la pression vécue par la jeune femme. Aujourd’hui, elle se confie au Daily Telegraph et revient sur sa relation avec le prince Harry.

Cressida Bonas lorsqu’elle sortait avec le prince Harry

Lire aussi : Qui sont les ex du prince Harry et que sont-elles devenues ?

La pression de sa relation avec le prince Harry provoquait des peurs à Cressida Bonas

Entre Cressida Bonas et le prince Harry, les choses étaient très sérieuses. Elle était invitée aux événements de famille et les rumeurs de fiançailles se faisaient de plus en plus insistantes. Tout comme Meghan, Cressida était (et est toujours) actrice. Leur histoire a duré de 2012 à 2014. La relation entre Cressida et Harry avait battu de l’aile, notamment à cause de la pression qu’elle n’arrivait plus à gérer. « Les gens vous mettent rapidement dans des cases, et vous placent dans un coin, disant “oh voilà, où vous devez vous trouver” », avait-elle expliqué en interview au magazine Woman’s Hour. Depuis lors, Cressida continue à fréquenter la famille royale. Elle a notamment gardé de bons contacts avec la princesse Eugenie, si bien qu’elle était présente à son mariage en octobre 2018.

« La peur de l’échec, la peur du rejet, la peur de ne pas réussir, la peur de ne pas être parfaite… Je pense que cela m’a limité dans certaines situations de ma vie », se souvient Cressida, lors de cette nouvelle interview publiée aujourd’hui dans la presse britannique. Cressida a également expliqué qu’après sa séparation avec le prince Harry, elle a également compris ce qu’elle voulait vraiment dans la vie.

« Je pense simplement que cela m’a définitivement donné un sens plus fort de l’objectif et un sens plus fort de ce que je veux ou ne veux pas », a-t-elle déclaré.

Lire aussi : L’origine de la mésentente entre Kate et Meghan enfin dévoilée ? Des bas nylon au cœur de la dispute !

Après avoir craint de rester à jamais la it-girl, elle voit sa carrière décoler

Cressida continue à progresser dans le milieu du cinéma. Elle apparait au générique de plusieurs films. En 2017, elle est apparue dans le film Tulip Fever, aux côtés de Judi Dench et Alicia Vikander. Surtout, elle était l’un des personnages principaux de la mini-série policière Meurtres à White House Farm, diffusée au mois de janvier 2020 sur ITV, qui se base sur l’histoire vraie de la tuerie de la famille Bamber dans les années 80. Elle a gagné en assurance et en crédibilité dans le milieu du cinéma, elle qui craignait qu’on lui collerait l’étiquette de la it-girl à jamais, suite à sa relation avec le prince Harry.

Cressida Bonas dans la série dramatique Meurtres à White House Farm

Lire aussi : Un film sur le Megxit en préparation : « Harry et Meghan fuient le Palais »

À l’époque de sa relation avec le prince Harry, les tabloïds la présentaient comme la it-girl du moment, un terme qu’elle avait du mal à supporter. « Je pense que des termes comme celui-là sont très réducteurs. Je pense que je travaille très, très dur, j’aime ce que je fais, et j’espère juste que ce rôle a montré aux gens ce que je peux faire et ce que j’aimerais faire à l’avenir et ne pas être cantonnée dans une case, d’une aucune façon. »

Photo de l’annonce des fiançailles de Cressida Bonas et Wentworth-Stanley, fils de la marquise de Milford Haven (Photo : Instagram)

Au mois d’août 2019, Cressida Bonas a annoncé son futur mariage avec Harry Wentworth-Stanley. La mère de Harry Wentworth-Stanley, Clare est aujourd’hui marquise de Milford Haven. Elle a épousé en seconde noce George Mountbatten, 4e marquis de Milford Haven, qui n’est autre que l’arrière-petit-fils de Lord Louis Mountbatten, vice-roi de l’Inde et oncle du prince Philip, duc d’Édimbourg. Cressida et le prince Harry sont restés proches. Elle était invitée à son mariage en 2018 et il sera très certainement présent au sien. Par ailleurs, dans cette interview, Cressida a également confirmé que le mariage aurait dû avoir lieu à cette période et qu’il avait été annulé, pour des raisons évidentes liées à l’actualité et à la pandémie mondiale du coronavirus. Aucune date n’a encore été décidée pour ce mariage, auquel on peut espérer voir les filles du prince Andrew

Lire aussi : Le prince Harry fait la promo d’un épisode spécial de « Thomas et ses amis » avec la Reine et le prince Charles

Source : Daily Telegraph

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply