La conseillère ésotérique de la princesse Charlène de Monaco

Depuis quelques jours, le nom de Dawn Earl refait son apparition dans la presse. Celle qui est officiellement considérée comme la conseillère privée de la princesse Charlène de Monaco inquiète de nouveau les fans de l’épouse du chef d’État monégasque. Le séjour prolongé de la princesse Charlène en Afrique du Sud pourrait la rapprocher de Dawn Earl, une mystérieuse numérologue redoutée sur le Rocher pour son influence.

Lire aussi : La Reine ensorcelée par une guérisseuse : une rebouteuse fait trembler la monarchie aux Pays-Bas

La princesse Charlène est-elle ensorcelée ?

Tout a commencé en 2017 quand le Journal de Monaco, le bulletin officiel de publication des textes législatifs et réglementaires monégasques, a rapporté le déplacement de la princesse Charlène de Monaco en Inde. Le numéro d’avril 2017 détaillait les événements vécus par la princesse durant son voyage en Inde, qui avait eu lieu en décembre 2016, ainsi que la liste des personnes qui l’accompagnaient.

Elle était accompagnée par Patrick Medecin, ambassadeur non résidant de Monaco en Inde, de Jean-Luc Carcenac, aide de camp de la princesse Charlène, de Kim Jarvis, responsable de projets de la Fondation Princesse Charlène de Monaco, ainsi que d’une certaine «Mme Dawn Earl, conseillère privée de S.A.S. la Princesse». La présence de la conseillère dans la liste de l’entourage de l’épouse du chef d’État avait de quoi surprendre, car aucune information officielle n’existe la concernant.

Dawn Earl apparait dans un rapport de visite en Inde de la princesse Charlène de Monaco en tant que «conseillère privée» (Photo : capture d’écran Journal de Monaco)

À l’été 2020, Paris Match en disait plus à propos de Dawn Earl, qui selon le magazine est «une numérologue sud-africaine rescapée d’une secte en Australie». Dans sa version papier mais aussi en ligne, Paris Match continue : «Charlène impose cette prophétesse autoproclamée, qui prétend lui dire à qui se fier. Astres à l’appui, la diseuse de bonne aventure aurait récemment suggéré qu’un de ses proches, informaticien, devienne le graphiste officiel de la principauté…».

Un an plus tard, alors que l’absence de la princesse Charlène de la Principauté se compte en mois, Paris Match a consacré un dossier à la princesse et à ses soucis de santé qui l’empêchent de rentrer à Monaco, et l’obligent à rester en Afrique du Sud au moins jusqu’à la fin du mois d’octobre, tant que sa convalescence n’est pas terminée. La princesse Charlène a subi une nouvelle opération de chirurgie réparatrice sous anesthésie générale ce vendredi 13 août. Une date choisie au hasard ? Le vendredi 13 lui a en tout cas porté chance puisque le prince Albert II a expliqué que l’opération de son épouse s’était bien déroulée.

La princesse Charlène est coincée en Afrique du Sud depuis des mois à cause de soucis de santé dans la zone ORL qui l’empêchent de prendre l’avion et de rentrer à Monaco (Photo : capture d’écran vidéo Fondation Princesse Charlène)

Qui est Dawn Earl ?

Dans le numéro de Paris Match du 29 juillet 2021, Stéphane Bern revient sur l’emprise potentielle de Dawn Earl sur la princesse et son éventuelle influence dans les décisions de son quotidien. «Charlène de Monaco a commencé par se méfier de tous, coupant les ponts un à un. Puis elle a cédé au dires médiocres de quelques profiteurs qu’elle demandait au Palais d’appointer, avant de larguer les amarres».

Stéphane Bern, commentateur respecté du Gotha et de style plutôt bienveillant, n’a cette fois-ci pas caché son questionnement quant aux qualités de discernement de la princesse et de son caractère parfois lunatique. «Elle a des crises de paranoïa !», écrit Stéphane Bern, qui relaie des propos de proches qui commentaient «les valses dans son entourage».

On sait peut de choses sur la voyante qui influencerait la princesse Charlène (Photo : David Nivière/Abacapress)

On ne possède aucune photo de la conseillère et le Palais se refuse de commenter son existence. La mystérieuse Dawn Earl, qualifiée de «sorcière» par le médias espagnol Vanitatis, de «prophétesse», «diseuse de bonne aventure», «numérologue» ou «voyante» par d’autres, continue-t-elle d’influencer la princesse Charlène ? Certains craignent que son séjour prolongé en Afrique du Sud la rapproche de de cette «devineresse».

Ce n’est pas la première fois qu’une personne aux prétendus pouvoirs gravite dans les cours royales. L’histoire du plus plus célèbre des sorciers médecins est celle de Raspoutine, qui embua totalement l’esprit de la famille impériale russe et en particulier celui de l’impératrice Alexandra. Plus récemment, aux Pays-Bas, la rebouteuse Greet Hofmans a causé des soucis politiques à la reine Juliana. Dans les années 50, l’influence religieuse et politique de la sorcière, au départ engagée pour soigner la cécité de la princesse Christina, fut telle que le mariage de la reine des Pays-Bas faillit partir en éclat. Un gouvernement tombera par sa faute. Pour sauver la monarchie, le Palais pensait même que la seule solution était de forcer la reine à abdiquer.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr