Mort du prince Khalid, fils de l’émir de Charjah, lors d’une partie fine à Londres

Les Émirats arabes unis sont en deuil. Les autorités ont ordonné que les drapeaux soient abaissés sur les mats du pays. Le fils de l’émir de Charjah est décédé lundi 1e juillet à Londres, lors d’une partie sexuelle dans laquelle de la drogue aurait été impliquée. Le Charjah est l’un des sept émirats qui composent le pays, au même titre que l’émirat de Dubaï ou l’émirat d’Abou Dhabi. Le cheikh Khalid, fils du cheikh docteur Sultan ben Mohammed al-Qasimi, est décédé à 39 ans, comme l’ont indiqué les autorités britanniques.

Lire aussi : Photos des funérailles et de l’enterrement du cheikh Khalid rapatrié aux Émirats arabes unis

Le prince Khalid ben Sultan al-Qasimi est décédé

Le cheikh Khalid ben Sultan al-Qasimi était un créateur de mode. Il possédait la marque de vêtements pour hommes Qasimi, qu’il développait depuis 2008. Le prince Khalid vivait au Royaume-Uni la plupart du temps. Il avait été scolarisé à la Tonbridge School. Puis il a étudié le français et l’espagnol au University College de Londres, avant d’obtenir un diplôme d’architecture. L’ambassadeur du Royaume-Uni aux Émirats arabes unis, Patrick Moody, a envoyé ses « plus sincères condoléances » à l’émir et à sa famille. Le célèbre photographe de mode Mariano Vivanco a écrit sur Instagram « Tu seras toujours mon ange ». La publication est accompagnée d’une photo du prince Khalid. C’est le deuxième fils que perd l’émir Sultan ben Mohammed al-Qasimi, son fils aîné ayant succombé il y a 20 ans, à une overdose.

Lire aussi : Autopsie et cause de la mort du cheikh Khalid ben Sultan al-Qasimi

Le créateur de mode était reconnu dans le milieu

Une source s’est confiée au journal The Sun : « Apparemment, il y a eu une soirée durant laquelle des invités ont pris de la drogue et avaient des rapports sexuels. Il semblerait que le cheikh Khalid soit mort subitement en prenant de la drogue. Tout comme pour l’enquête de police, il a été demandé urgemment à tout le personnel de maison de rester discret ».

Photo prise lors du défilé Qasimi à la Fashion Week de Londres en 2019 :

Embed from Getty Images

De la drogue a été trouvée sur les lieux, où était organisée une soirée sexuelle

Le rapport de police qui a fuité dans la presse indique que de la drogue de classe A a été retrouvée dans le penthouse où son corps a été retrouvé. La drogue de classe A correspond au classement des drogues établi par les autorités britanniques. Dans la classe A, on retrouve de la cocaïne, des opioïdes comme du crack ou de l’héroïne ainsi que de l’ecstasy ou des méthamphétamines. The Sun confirme que la drogue a été trouvée sur place, lorsque les secours et la police sont arrivés sur les lieux.

Dernière photo prise du cheikh Khalid, le 9 juin 2019, à la fin de son défilé à Londres :

Embed from Getty Images

L’émir de Sharjah a déclaré un deuil national dans tous les Émirats arabes unis

Elliott Frieze, le partenaire en affaires du cheikh Khalid a déclaré hier soir : « C’était quelqu’un d’incroyablement travailleur et talentueux. Il était une personne merveilleuse. » L’émirat de Charjah a publié des messages sur Twitter et sur Instagram pour informer la population que tous les Émirats arabes unis entamaient une période de deuil de trois jours. L’émirat de Charjah est considéré comme l’un des plus conservateurs du pays. La charia est à la base des lois et les riches enfants de l’émir préfèrent profiter de leur liberté en vivant dans l’une des propriétés que la famille possède en Angleterre. La ville de Charjah, capitale de l’émir du même nom, est la deuxième plus grosse ville du pays après Dubaï et devant la capitale Abou Dhabi, qui n’est que troisième.

Le prince héritier avait fait une overdose en 1999

C’est un nouveau drame familial pour l’émir de Charjah, qui règne sur l’émirat depuis 1972. Son fils aîné, fils héritier, Mohammed ben Sultan al-Qasimi, est également mort d’une overdose d’héroïne à 24 ans, en 1999. Il avait été retrouvé allongé dans la salle de bain d’une des maisons appartenant à la famille, à East Grinstead, dans le Sussex. Lorsque la police l’a trouvé, il était entouré de seringues et il avait une cravate enroulée autour du bras pour lui servir de garrot. À la mort du prince héritier, sept jours de deuil national avaient été déclarés. Le prince Khalid, mort lundi à Londres, était le plus jeune des fils de l’émir.

Photo de l’émir de Charjah :

Embed from Getty Images

L’émir Sultan ben Mohammed al-Qasimi perd un deuxième fils

L’émir Sultan ben Mohammed al-Qasimi est né en 1939, à Charjah, dans ce qui était encore l’un des États de la Trêve. Il a pris le pouvoir de l’émirat en 1972, à la mort de son frère, l’émir Khalid ben Mohammed al-Qasimi, qui a été assassiné lors d’une tentative de coup d’État. Le cheikh a lui-même failli perdre son trône lors d’un coup d’État tenté par un autre de ses frères, en 1987. Passionné d’histoire, l’émir porte le titre de « cheikh docteur », étant détenteur de plusieurs diplômes en droit et en histoire, ainsi que de de titres de docteur honoris causa, dans de multiples universités à Paris, Londres, Calcutta, au Canada ou en Égypte.

À lire aussi : La princesse Haya est en fuite, elle se cache de son mari, l’émir de Dubaï.

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.