Deuxième jour de la visite d’État de Margrethe II en Allemagne

Du 10 au 13 novembre 2021, la reine Margrethe II effectue une visite d’État en Allemagne, à l’invitation du président Frank-Walter Steinmeier. Lors de la première partie du voyage, la reine de Danemark est accompagnée par son fils ainé, le prince héritier Frederik. Cette deuxième journée de visite s’est concentrée sur les affaires dano-allemandes et la collaboration des deux pays dans le secteur culturel.

Lire aussi : Margrethe II et son héritier débutent leur visite d’État en Allemagne

Conférence sur la collaboration germano-danoise dans le secteur des affaires

Ce 11 novembre 2021, le roi Margrethe II et le prince héritier Frederik débutaient la deuxième journée de leur visite d’État en Allemagne, en participant à l’ouverture de la conférence d’affaires dano-allemande. La conférence a lieu à Kosmos, qui a ouvert ses portes en 1961 en tant que salle de cinéma la plus moderne du pays. Les architectes du bâtiment de l’époque se sont inspirés de la course à l’espace menée à l’époque. Certains éléments du bâtiment rappellent donc une fusée spatiale. Après des travaux de rénovations importants, le bâtiment sert maintenant de centre de conférence.

La reine Margrethe II a prononcé le discours officiel d’ouverture de la conférence, en présence du ministre des Affaires étrangères allemand. Le prince héritier a participé à un certain nombre d’activités lors de cette matinée. Il a pris la parole lors d’un séminaire, puis il a visité trois secteurs particuliers qui prenaient part à l’événement. L’énergie, la santé et l’alimentation ont attiré l’attention de l’héritier qui a assisté à l’ouverture du séminaire sur l’alimentation, un secteur en recherche de solutions durables.

Lire aussi : Ouverture de la première école primaire internationale du Danemark par la princesse héritière Mary

Visites culturelles à Berlin pour Margrethe II

Après avoir inauguré la conférence, la reine Margrethe, quant à elle a quitté la salle Kosmos pour visiter le conservatoire de musique Barenboim-Said-Akademie. La reine Margrethe II a notamment visité la salle de concert elliptique de l’Académie Pierre Boulez, où environ 150 événements sont organisés chaque saison.

La Cour royale précise que «cette visite marque le début d’un nouvel accord de collaboration de quatre ans entre le Statens Kunstfond et la salle Pierre Boulez. La collaboration impliquera l’exécution d’un certain nombre d’œuvres de compositeurs danois pour un public allemand et international». Au cours de la visite, la reine Margrethe II a découvert des spécificités insolites de cette salle puis elle a été invitée à assister à quelques représentations musicales des étudiants de l’Académie.

La reine Margrethe II s’est ensuite dirigée vers la Litteraturhaus Berlin, une institution publique dont le but est de promouvoir la culture et la littérature à Berlin. La visite fait partie d’un programme littéraire qui comprend un séminaire pour les conférenciers danois en Allemagne ainsi que plusieurs événements littéraires pour les enfants.

Dans le cadre de la visite de la Reine, une exposition a été organisée dans les lieux. Il s’agit d’une nouvelle exposition sur Herman Bang. Les enfants participants étaient conviés à participé à une conférence sur l’importance d’Herman Bang dans la littérature danoise, allemande et européenne. La visite de la reine s’est terminée par la révélation d’une plaque commémorative en l’honneur de l’auteur.

Lire aussi : Le roi et la reine des Pays-Bas accueillis par le roi et la reine de Norvège : Visite d’État – Jour 1

L’événement de retour de la reine en l’honneur du président allemand

C’est en début d’après-midi que le prince héritier Frederik a quitté la conférence sur les affaires dano-allemandes. Il a ensuite rejoint le Forum d’Architecture AEDES, qui est une institution indépendante de renommée mondiale et un lieu d’exposition pour la diffusion internationale de l’architecture moderne et du design urbain. Le but de la visite est de se concentrer sur les formes de logement du futur, et les contributions danoises consistent en des projets sélectionnés du Statens Kunstfond et du laboratoire du logement de Realdania. 

C’est un peu avant 15 heures que le prince héritier a retrouvé la reine. Mère et fils ont visité ensemble la Stiftung Flucht, Vertreibung, Versöhnung, un centre de documentation récemment inauguré axé sur les déplacements et les migrations forcées dans l’Europe du XXe siècle. La visite marque un nouvel accord entre la fondation allemande et une fondation danoise. Les deux fondations collaboreront à l’avenir sur des projets mettant en évidence la culture du souvenir et la diffusion de l’histoire commune dano-allemande. Lors de cette visite, la reine et son fils ont notamment visité l’exposition retraçant les expériences de vie au camp d’Oksbølle.

La dernière visite de l’après-midi était réservée au prince héritier Frederik, qui s’est rendu à la salle de concert Festsaal Kreuzberg. Ici, Frederik a entendu parler du lancement de NEUSTART, une nouvelle initiative pour introduire la musique danoise moderne sur le marché allemand en 2022. Dans le cadre de la visite, le prince héritier a assisté pu en apprendre plus sur le déploiement de l’initiative, à travers différents discours de responsables du projet.

En soirée, la reine Margrethe II organisait son traditionnel événement de retour. Il est de tradition que le chef d’État invité organise lui-même un concert, un diner ou un événement lors du deuxième soir de la visite d’État, afin de remercier son hôte.

(Photo : Fabian Sommer/dpa /ABACAPRESS.COM)

La reine Margrethe II avait organisé sa soirée au Deutsches Historisches Museum en l’honneur du président fédéral allemand Frank-Walter Steinmeier et Elke Büdenbender. La veille, c’est le président allemand qui avait organisé son traditionnel banquet d’État à l’issue de la première journée de la visite d’État

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr