Voici le diadème qu’a reçu la princesse Ingrid Alexandra de Norvège pour ses 18 ans

La princesse Ingrid Alexandra, future reine de Norvège, a fêté ses 18 ans en janvier dernier. Les festivités publiques avaient été annulées en raison des mesures sanitaires en vigueur en ce début d’année, nous empêchant alors de découvrir le diadème reçu par la princesse pour célébrer sa majorité. À présent, on sait quel est ce mystérieux diadème qui appartient dorénavant à Ingrid Alexandra et qu’elle devrait porter pour la première fois en juin prochain. Mise à jour : Le 17 juin 2022, la Cour royale a confirmé l’information en partageant des photos officielles de la princesse Ingrid Alexandra avec le diadème sur sa tête (Photos à voir ici).

Lire aussi : La reine Máxima sort le diadème de saphirs pour le banquet d’État en Norvège

Ingrid Alexandra de Norvège a reçu un diadème de ses cousins brésiliens

Le 21 janvier 2022, la princesse Ingrid Alexandra, future reine de Norvège en tant qu’héritière de son père Haakon, lui-même prince héritier, a fêté son passage à l’âge adulte en visitant les trois pouvoirs de Norvège et en recevant les salutations des députations du pays. La partie festive du programme d’anniversaire avait été annulée en raison des mesures sanitaires. Les observateurs royaux étaient notamment impatients de découvrir le diadème que la princesse allait porter pour son dîner de gala.

La princesse Ingrid Alexandra a reçu un diadème pour ses 18 ans et devrait certainement le porter pour la première fois lors du dîner de gala organisé en son honneur en juin prochain (Photo : Ida Bjørvik/Det kongelige hoff)

La Cour royale de Norvège a annoncé que ce banquet aurait finalement lieu le 17 juin prochain. Depuis lors, les spéculations allaient bon train parmi les spécialistes des royautés afin de savoir quel serait le diadème que porterait ce jour-là la princesse Ingrid Alexandra. Cette semaine, le journaliste Trond Norén Isaksen, très bien informé sur les bijoux royaux, a révélé dans le magazine norvégien Se og Hør quel serait le diadème attribué à la princesse.

La princesse Ingrid Alexandra de Norvège a reçu des Lorentzen le diadème Boucheron à anneaux de la princesse Ragnhild. Elle-même avait reçu le diadème de sa grand-mère, la princesse Ingeborg (Photo : Ida Bjørvik/Det kongelige hoff)

Selon le journaliste, la princesse Ingrid Alexandra a bien reçu un diadème appartenant à la famille, à l’occasion de son 18e anniversaire. La princesse Ingrid Alexandra aurait reçu le diadème Boucheron à anneaux, connu jusqu’à présent comme étant celui hérité de la princesse Ingeborg de Danemark. La princesse Ingeborg, décédée en 1958, était la grand-mère de l’actuel roi Harald V, lui-même grand-père de la princesse Ingrid Alexandra.

Le diadème Boucheron à anneaux de la princesse Ingeborg, qui devra dorénavant être rebaptisé le diadème Boucheron à anneaux de la princesse Ingrid Alexandra, est un cadeau du prince Carl de Suède à son épouse, Ingeborg. Le prince Carl aurait acheté ce bijou en visitant l’Exposition universelle de Paris, en 1900, où Boucheron y présentait ses collections. The Court Jeweller précise que le diadème était alors un bijou très fin, en platine et serti de diamants, mais ne comprenait pas encore les perles que l’on peut voir aujourd’hui au centre des grands cercles sertis de diamants.

Lire aussi : Victoria de Suède porte le diadème de laurier Boucheron et une robe écarlate avec traîne pour le dîner de représentation de la famille royale

Le diadème Boucheron d’Ingeborg devenu celui de la princesse Ragnhild

La princesse Ingeborg a porté tout au long de sa vie le diadème Boucheron que lui avait offert son époux. La princesse Ingeborg de Danemark et le prince Carl de Suède, sont notamment les parents d’Astrid et Märtha. Astrid devint l’épouse du futur roi Léopold III, dont descendent les membres de la famille royale belge et ceux de la famille grand-ducale luxembourgeois. Quant à la princesse Märtha, elle a épousé le futur roi Olav V de Norvège et est la mère de l’actuel roi Harald V.

La dernière fois que la princesse Ingeborg a été aperçue en public avec son diadème Boucheron, c’était à l’occasion du 21e anniversaire de son petit-fils, le prince héritier Harald (actuel roi Harald V), en février 1958. La princesse Ingeborg est décédée à 79 ans, quelques semaines plus tard, en mars 1958.

Sur cette photo historique, la princesse Ingeborg est aperçue pour la dernière fois avec le diadème sur sa tête. Il s’agissait du gala organisé à l’occasion du 21e anniversaire du prince héritier Harald (aujourd’hui le roi Harald V). Harald et sa sœur Astrid sont à droite. Ingeborg et son neveu, le roi Olav V, sont à gauche (Photo : De kongelige samlinger)

Durant toute sa vie, Ingeborg prêta son diadème à ses filles. À son décès, le diadème a rejoint la collection d’une de ses petites-filles, la princesse Ragnhild, sœur du roi Harald. La princesse Ragnhild a porté ce diadème à plusieurs occasions, notamment lorsqu’elle a assisté au mariage d’Harald et de Sonja, en 1968, puis lorsqu’elle a assisté au mariage du prince héritier Haakon avec Mette-Marit, en 2001.

La princesse Ragnhild s’est mariée en 1953 avec l’homme d’affaires Erling Sven Lorentzen et ils se sont installés au Brésil. Éloignée d’Oslo, les occasions de porter le diadème se sont faites de plus en plus rares. Au décès de la princesse en 2012, le diadème a été hérité par ses trois enfants. Selon le journaliste Trond Norén Isaksen, les cousins brésiliens de la princesse Ingrid Alexandra ont décidé d’offrir en cadeau le diadème de leur mère. Il rejoint donc la cassette personnelle de la princesse.

Les différents propriétaires du diadème Boucheron de la princesse Ingeborg, devenu celui de la princesse Ragnhild, puis des Lorentzen, avant d’être offert à Ingrid Alexandra (Image : Histoires Royales)

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr