La princesse Leonor prononce un discours en catalan, anglais, arabe, espagnol dans un climat politique tendu lors de la remise des Prix de la princesse de Gérone

La famille royale espagnole passe actuellement deux jours à Barcelone, la capitale de la Catalogne. Leur séjour a débuté hier, lundi 4 novembre, mais Felipe, Letizia, Leonor et Sofía avaient déjà passé la nuit du dimanche au lundi à l’hôtel afin d’assurer leurs engagements sur place, dès la matinée du lundi. La nuit fut pour le moins agitée, perturbée par les manifestants indépendantistes catalans qui ont tambouriné sur des casseroles et donné des coups de sifflet pendant deux heures devant l’Hôtel Juan Carlos I où logeait la famille. Comme si de rien n’était, le roi Felipe VI et sa famille ont assuré leurs visites le lundi, se terminant en beauté par la remise des Prix de la princesse de Gérone. Durant cette remise des prix, il est de tradition de faire son discours en catalan, ce qui fut une fois de plus respecté, y compris par la princesse Leonor, 14 ans.

Revoir le discours quadrilingue, en espagnol, catalan, anglais et arabe de la princesse Leonor :

YouTube video

La princesse Leonor prononce un discours en catalan, en espagnol, en arabe et en anglais

En plus d’être princesse des Asturies, en tant qu’héritière du trône d’Espagne, la princesse Leonor est également duchesse de Montblanc, comtesse de Cerbère, dame de Balaguer, princesse de Viane et princesse de Gérone. En Catalogne, la princesse Leonor honore donc son titre de princesse de Gérone, un titre auquel est attaché une fondation qui fête ses 10 ans aujourd’hui. Comme chaque année depuis 10 ans, la Fondation princesse de Gérone distribue des récompenses honorifiques et cette année, pour l’anniversaire spéciale de la Fondation, c’est la princesse Leonor elle-même qui a procédé à la remise.

Comme le roi Felipe le faisait à l’époque où il était encore héritier et donc prince de Gérone, il est également de tradition de prononcer un discours en catalan. La princesse Leonor s’est donc attelée à la tâche, prononçant la moitié du discours en espagnol et l’autre moitié en catalan et même quelques phrases dans un anglais parfait : « Le fait que la Fondation porte le nom de la princesse de Gérone est un honneur pour moi, pour tout ce qu’elle symbolise et parce qu’elle concerne le présent et l’avenir de la jeunesse ». En catalan, la jeune Leonor a déclaré : « Depuis mon enfance, à ma sœur l’infante Sofía et à moi-même, nos parents nous ont toujours parlé de Gérone et de la Catalogne avec une véritable affection. Grâce à eux, nous savons beaucoup de choses sur l’histoire et la culture catalanes. ». Pour les nombreux visiteurs étrangers, la princesse Leonor a même prononcé quelques mots de remerciements en anglais. Elle s’est ensuite tournée vers la psychologue arabo-israélienne présente dans la salle María Jammal, et lui a parlé en arabe.

Les Prix de la Fondation princesse de Gérone récompensent les jeunes de 16 à 35 ans qui se sont distingués dans divers domaines. Par exemple, par des travaux ou des recherches qui ont entraîné des changements positifs dans la société. 

Tensions lors de la visite de la famille royale en Catalogne

Le roi Felipe VI a ensuite pris la parole et a également prononcé un long discours en catalan. Il s’agit du deuxième discours important de la princesse Leonor en peu de temps. Il y a quelques jours, elle honorait son premier titre, celui de princesse des Asturies, région où elle fut acclamée, au contraire de la Catalogne. Dans son discours, elle avait assuré le peuple espagnol qu’elle ferait tout son possible pour servir l’Espagne. La remise des Prix de Gérone s’est déroulée à Barcelone et non à Gérone comme ce fut le cas auparavant. Le changement de ville est due à des raisons de sécurité, le roi Felipe étant devenu persona non grata à Gérone. Pour les indépendantistes catalans, qui veulent se séparer de l’Espagne, ils considèrent le roi d’Espagne comme le souverain du pays voisin.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr