La duchesse de Cambridge extatique en jaune à la finale dames de Wimbledon

La duchesse de Cambridge est apparue seule, sans son époux, ce samedi 9 juillet pour assister à la finale dames de Wimbledon, qui s’annonçait historique. Catherine Middleton portait une robe jaune portée lors de son voyage dans les Caraïbes, il y a quelques mois. La duchesse de Cambridge s’est montrée extrêmement expressive tout au long du match.

Lire aussi : Le prince William, Catherine et ses parents à Wimbledon : première apparition attendue de la duchesse de Cambridge

Catherine Middleton très expressive à la finale dames de Wimbledon

La duchesse de Cambridge, 40 ans, marraine du Lawn Tennis Association (LTA), a fait sa deuxième apparition de l’année au tournoi de tennis de Wimbledon. Il y a quelques jours, Catherine Middleton avait fait sa première apparition avec son époux, le prince William, pour soutenir leur compatriote Cameron Norrie qui affrontait le Belge David Goffin. Pour sa deuxième apparition, la duchesse Catherine n’était pas accompagnée du prince William.

Arrivée à l’All England Lawn Tennis and Croquet Club (AELTC), la duchesse de Cambridge a rejoint la tribune royale, où elle a rencontré l’ancienne championne Martina Hingis. Elle était accompagnée de Ian Hewitt, président de l’AELTC. Plusieurs célébrités étaient présentes aujourd’hui pour assister à la finale, dont Tom Cruise et la chanteuse Ellie Goulding.

La duchesse de Cambridge rencontre Martina Hingis avant la finale dames. Catherine Middletone est suivie par Ian Hewitt, le président du club organisateur de Wimbledon (Photo : Steven Paston/PA Photos/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : La famille du duc de Kent en nombre pour sa dernière à Wimbledon

La duchesse de Cambrdige assiste à la finale historique entre une Tunisienne et une Kazakhe

La duchesse de Cambridge portait une robe jaune canari signée Roksanda. La mère du prince George, de la princesse Charlotte et du prince Louis avait déjà porté cette robe en mars dernier lors de sa tournée dans les Caraïbes. Durant tout le match qui opposait la n°2 mondiale, Ons Jabeur, à la 23e mondiale, Elena Rybakina, Catherine semblait extatique. La duchesse était en pleine, peut-être car elle est sur le point de devenir à nouveau tante ou peut-être parce qu’elle était tout simplement heureuse d’assister à cette finale historique.

La duchesse de Cambridge a réagi de manière très expressive à chaque phase de jeu (Photo : Stephen Lock/i-Images/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Le prince Michael de Kent fête ses 80 ans à Wimbledon avec Lady Gabriella Windsor

La Tunisienne Ons Jabeur est la première joueuse d’origine arabe à atteindre une finale de Grand Chelem, rappelle Eurosport. Jaroslav Drobny, a remporté Wimbledon en 1954 et il jouait pour l’Égypte mais il était d’origine tchèque. Mais aussi, Ons Jabeur est la première joueuse africaine à disputer une finale de Grand Chelem dans l’ère Open (en simple). Du côté d’Elena Rybakina, c’est aussi une première puisqu’aucun Kazakh n’a atteint une finale d’un tournoi de tennis important. Elena Rybakina est toutefois née en Russie et est d’origine russe. Elle a été nationalisée kazakhe en 2018 pour des raisons financières et logistiques.

La duchesse de Cambridge est la marraine du Lawn Tennis Association (LTA). La LTA est la fédération britannique de tennis. Sa présidente honoraire royale est la duchesse de Gloucester. La duchesse de Cambridge est aussi la marraine de l’All England Lawn Tennis and Croquet Club (AELTC). L’AELTC est le club de tennis qui organise le tournoi de Wimbledon. Le président honoraire royal de l’AELTC était jusqu’à l’année dernière le duc de Kent. Le cousin de la reine a abandonné cette fonction en 2021 et les rumeurs courent que la duchesse de Cambridge serait la candidate idéale pour le remplacer. Le poste de président honoraire est toujours vacant. Le président exécutif est Ian Hewitt.

C’est la Kazakhe Elena Rybakina qui remporte son premier titre de Grand Chelem. La championne a battu la Tunisienne 3-6, 6-2, 6-2. À 23 ans, elle remporte le troisième tournoi de sa carrière après Hobart en 2020 et Bucarest en 2019.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr