Le comte et la comtesse de Wessex envoyés vivre en Écosse pour séduire les indépendantistes ?

Depuis le Brexit, jamais les Écossais ne s’étaient montrés aussi déterminés à quitter l’Union. Alors qu’en mai de nouvelles élections pourraient permettre au Parti national (SNP) de remporter la majorité, une solution pourrait être envisagée pour calmer les indépendantistes. Un tabloïd révèle qu’il y a un an avait été envisagé d’envoyer le comte et la comtesse de Wessex vivre dans la nation du nord dans le but de séduire les Écossais.

Le comte et la comtesse de Wessex pourraient-ils être envoyé en Écosse pour servir d’arme de séduction auprès des Écossais ? (Photo : Chris Jackson/PA Photos/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Le prince Charles hérite de tous ceux qui meurent sans héritiers dans les Cornouailles

Le prince Edward et Sophie : l’atout charme de la Couronne pour garder les Écossais

Daily Mail a révélé hier que le 10 Downing Street avait envisagé l’année dernière la possibilité d’envoyer vivre le comte et la comtesse de Wessex en Écosse. Ils auraient alors investi Hollyroodhouse, le château où travaille la reine lorsqu’elle est en Écosse, l’équivalent écossais de Buckingham.

L’idée de cette opération de séduction est apparue sur la table alors que le SNP, le parti nationaliste se montrait de plus en plus menaçant. Même si le référendum de 2014 s’est soldé par un résultat majoritaire, à 55%, pour rester dans l’Union, l’Écosse évoque la possibilité d’organiser un second référendum. Cela pourrait effectivement se produire si le parti nationaliste remporte les élections législatives le 6 mai 2021.

Le prince Edward, comte de Wessex et son épouse sont devenus des membres de premier plan, surtout depuis la mise en retrait du prince Andrew et le départ du duc et de la duchesse de Sussex. Edward et Sophie sont parmi les membres de la famille royale qui travaillent le plus. Ils répondent toujours présents, sont fiables, jamais une polémique ni un pas de travers. C’est pourquoi le Premier ministre aurait réfléchi à l’idée de se servir d’eux comme un atout charme.

Lire aussi : 62% des Australiens ne veulent plus d’Elizabeth II comme chef d’État

L’opération séduction envisagée par Downing Street

Le comte et la comtesse de Wessex vivent à Bagshot Park depuis leur mariage en 1999. Les envoyer vivre en Écosse est une idée quelque peu absurde. Quelle serait l’image donnée aux Écossais s’ils recevaient chez eux le troisième fils de la reine ? Ne serait-ce pas plus simple d’envoyer directement la reine Elizabeth, qui en plus serait ravie de vivre à Balmoral au long de l’année ? Sans parler du vide que laisseraient Edward et Sophie à Londres, les deux assurant de nombreux engagements.

Pour d’autres, l’idée plait. De plus, à son mariage en 1999, le prince Edward a obtenu la promesse de la Reine de recevoir un jour le titre de duc d’Édimbourg, lorsque le titre reviendra à la Couronne (autrement dit, lorsque le prince Charles, qui en aura d’abord hérité de son père, deviendra roi). Quoi de plus symbolique si le prince Edward portait un titre au nom de la capitale écossaise ?

Rappelons aussi que l’on ne sait absolument pas quelle forme prendrait l’Union dans le cas où l’Écossais prenait son indépendance. De nombreux pays indépendants dans le monde ont choisi, malgré leur totale indépendance, de garder comme chef d’État le souverain britannique. Plus anecdotiquement, le nom Edward est peut-être celui qui rappellera le plus de mauvais souvenirs aux Écossais. Edouard 1e avait été surnommé le Marteau des Écossais, en référence à son envie incessante d’entrer en guerre contre eux. Son fils, Edouard II était lui aussi engagé au sein des campagnes militaires.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr