Émeutes en Espagne après l’arrestation du rappeur Pablo Hasél pour lèse-majesté

Le rappeur espagnol Pablo Hasél, connu pour ses provocations à l’encontre de la Couronne espagnole, a été arrêté mardi matin pour lèse-majesté. Plusieurs artistes et personnalités espagnoles ont appelé à manifester pour la liberté artistique, suite à sa condamnation. 

Lire aussi : Mohammed VI ridiculisé par une marionnette : l’incident de trop avec l’Algérie ?

Condamné à 9 mois de prison pour avoir insulté Juan Carlos

Pablo Hasél, de son vrai nom Pablo Rivadulla Duró, a été condamné à neuf mois de prison pour lèse-majesté et apologie du terrorisme. Le rappeur, membre du groupuscule marxiste Grapo, était connu pour ses propos violents à l’encontre de la monarchie.

Sur Twitter, il avait par exemple qualifié le roi émérite Juan Carlos de « patron de la mafia » et les forces de l’ordre espagnoles de « mercenaires de merde ». Pour manifester contre sa condamnation, il avait pris d’assaut l’université de Lérida, en Catalogne. Il s’était retranché dans le bâtiment avec une dizaine de partisans, alors qu’il avait jusqu’à vendredi soir pour se rendre volontairement à la police. 

lèse-majesté Pablo Hasél manifestations soutien
Des émeutes en soutien à Pablo Hasél ont éclaté en Espagne (Photo : Toni Albir/Efe/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Un ancien député cambodgien accusé de lèse-majesté après avoir insulté le Roi sur Facebook

Le rappeur extrémiste s’était retranché dans une université

Le rappeur s’est ensuite retranché pour échapper à la police. Finalement interpellé, il a crié : « Ils ne nous arrêteront pas, ils ne nous feront jamais plier, malgré toute la répression », rapporte France Info. Plusieurs artistes ont pris sa défense, dont le célèbre réalisateur Pedro Almodóvar ou l’acteur Javier Bardem, qui dénoncent une attaque aux libertés artistiques. Suite à son arrestation, des émeutes ont éclaté dans plusieurs villes espagnols, comme à Barcelone ou à Valence.  

Pablo Hasél est un rappeur catalan peu connu du grand public. Il publie principalement ses musiques gratuitement sur YouTube, des chansons aux paroles provocantes et revendicatrices. Le militant d’extrême gauche, lié au Groupe de résistance antifasciste (Grapo), a par exemple sorti une chanson qui avait pour titre Mort aux Bourbons. Il s’en prend régulièrement à la famille royale et à d’autres figures de l’État. 

Lire aussi : 43 ans de prison pour avoir insulté le roi de Thaïlande sur les réseaux sociaux

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Comments are closed