Le faux compte LinkedIn du grand-duc Henri

Non, le grand-duc Henri de Luxembourg n’est pas sur LinkedIn ! La Maison du Grand-Duc a été informée qu’un usurpateur utilisait l’identité du grand-duc Henri sur le réseau social. Une mise en garde a été publiée pour avertir le public de ce faux profil.

(Photo : Pixabay/Photo Mix)

Lire aussi : Un usurpateur se fait passer pour le grand-duc de Mecklembourg-Strelitz

Un usurpateur utilise l’image du Grand-Duc sur LinkedIn

« La Maison du Grand-Duc a été contactée concernant un compte Linkedin actif qui circule au nom de Son Altesse Royale le Grand-Duc », peut-on lire dans le communiqué envoyé par le Palais grand-ducal. Une personne a usurpé l’identité du grand-duc Henri, utilisant pour nom de profil « Grand Duke Henri ». Une photo du chef d’État luxembourgeois a également été ajoutée pour crédibiliser le profil.

Étonnamment, le « Grand Duke Henri » indique sur son profil être le directeur général de Dredging International Luxembourg, une société spécialisée dans le secteur hydraulique et maritime. LinkedIn étant un réseau social professionnel, principalement utilisé comme CV en ligne, la Maison du Grand-Duc met en garde la population des éventuels messages ou propositions d’emplois que ce profil pourrait envoyer.

faux profil linkedin usurpateur grand duc
Le faux profil du grand-duc Henri sur Linkedin (Photo : capture Linkedin)

Lire aussi : Alexia des Pays-Bas : une adolescente qui chante, danse et fume sur TikTok

« Il s’agit d’un faux. Nous invitons le public de n’y donner aucun crédit. En cas de sollicitation, nous vous prions de ne pas donner suite et de signaler le profil auprès de Linkedin ». Le Maréchalat de la Cour a déjà signalé le profil à Linkedin et a entamé la procédure de plainte que met à disposition la plateforme. Cependant, on peut constater que le profil est toujours visible et en ligne.

Il y a quelques semaines, c’est le fils ainé du Grand-Duc, le grand-duc héritier Guillaume qui était victime d’une usurpation d’identité sur Twitter. La pratique est malheureusement courante pour les personnalités publiques. Le but le plus fréquent est que l’imposteur profite de la naïveté de certaines personnes qui pensent communiquer avec la personne dont l’identité a été volée.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr