Felipe et Letizia rendent hommage aux victimes du terrorisme lors d’une cérémonie d’État

Après avoir assisté la veille au concert en mémoire des victimes du terrorisme la veille, le roi Felipe et la reine Letizia ont assisté à la cérémonie d’État en mémoire des victimes. Le roi a prononcé un discours lors de cette cérémonie dont l’objectif est « de faire comprendre à toute la société les besoins des concitoyens qui ont le plus souffert », explique la Maison royale.

(Photo : Archie Andrews/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Felipe VI remet les prix de la Fondation des victimes du terrorisme

Le roi et la reine d’Espagne à la cérémonie d’État d’hommage aux victimes

Le roi Felipe et la reine Letizia ont présidé la cérémonie d’État en hommage aux victimes du terrorisme dans les jardins du Campo del Moro du Palais Royal de Madrid. La cérémonie s’est déroulée en petit comité, en raison des mesures sanitaires liées à la pandémie de coronavirus.

Cet acte d’État axé sur la reconnaissance et la mémoire de toutes les victimes du terrorisme, dans le cadre de la commémoration de la Journée européenne des victimes du terrorisme, a réuni les plus hautes institutions d’Espagne. Le but de la cérémonie est de montrer sa solidarité avec ceux qui ont subi le fléau du terrorisme.

La cérémonie a débuté avec les hymnes nationaux et européens. Le journaliste Pepa Bueno, qui a agi comme maître de cérémonie, a récité le poème “Las cicatrices”, de Piedad Bonnett, et le préambule et l’article 1 de la “Déclaration universelle des droits de l’homme” du 10 décembre 1948. Différents représentants d’associations et de fondations liées au soutien des familles des victimes ont prononcé un discours et lu des poèmes.

Lire aussi : Emmanuel Macron et Felipe VI à la Journée d’hommage aux victimes du terrorisme au Trocadéro

L’événement s’est poursuivi avec l’interprétation de Dix Chants Basques “Amorosas”, de Jesús Guridi, par l’Orchestre National d’Espagne et accompagné de la Danse de la Colombe par Rubén Olmo, danseur et directeur du Ballet National d’Espagne.

« Cette attaque du 11 mars 2004, en plus d’être une atteinte à la vie et à l’intégrité physique des peuples, destinés à saper les piliers sur lesquels notre civilisation s’est construite et s’est développée : liberté, justice, droits de l’homme, démocratie. Pour cette raison, parce que les ennemis de la vie et de la liberté n’y sont pas parvenus – et ils n’y parviendront jamais -, cette date a été fixée comme la Journée européenne des victimes du terrorisme; en mémoire et en hommage à tous ceux qui ont souffert dans leur vie – sous quelque forme et motivation que ce soit – de la cruauté terroriste », a déclaré le roi Felipe lors de la cérémonie.

« Nous gardons tous à l’esprit que les victimes du terrorisme sont une référence éthique dans nos systèmes démocratiques, qu’elles symbolisent la défense de la liberté et de l’État de droit, qu’elles représentent les valeurs que les terroristes tentent inutilement de détruire. ». Le roi Felipe a rappelé que « préserver la mémoire des victimes est un acte de respect et de justice ».

Le Roi a souligné l’importance de la coopération internationale « car si la coopération représente dans le monde d’aujourd’hui une ligne directrice fondamentale de conduite dans tous les domaines pour les différents acteurs internationaux, a fortiori dans la lutte contre le terrorisme et dans notre sphère européenne. Prévenir et éviter la radicalisation de secteurs de la population et rejeter toute légitimation de la violence comme moyen d’atteindre des objectifs politiques, ou de toute autre nature, est l’un des principaux défis de l’Union et de la Communauté internationale face au phénomène terroriste. » La cérémonie s’est terminée par une minute de silence et la rencontre du roi et de la reine avec les invités.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr