Ferdinand de Habsbourg-Lorraine met la Formule 3 de côté pour faire son service militaire

Le prince Ferdinand de Habsbourg-Lorraine, premier dans l’ordre de succession au trône impérial d’Autriche, va mettre sa carrière de pilote de F3 entre parenthèses, le temps d’accomplir son service militaire. Le jeune pilote de 22 ans, qui a crashé sa voiture au Grand Prix F3 de Macao cette année, a annoncé la nouvelle sur Instagram.

Ferdinand Habsburg commence son service militaire

Ferdinand Zvonimir, fils de Charles de Habsbourg-Lorraine, connu civilement sous le nom de Karl Habsburg, interdit d’utiliser sa particule dans son pays, sait qu’il sera appelé un jour à endosser le rôle de chef de famille, à la mort de son père. Celui-ci est engagé politiquement et est le prétendant au trône de plusieurs pays, notamment en Hongrie ou en Bohème, actuelle République tchèque. Même si Ferdinand réussit et fait ses preuves dans la Formule 3, il sait qu’après le sport, il pourrait être appelé à assumer des responsabilités, comme son père.

« Je commence mon service militaire en décembre », annonce Ferdinand Habsburg, connu des partisans monarchistes comme étant l’archiduc Ferdinand d’Autriche. « Je suis heureux de pouvoir donner en retour à mon pays. Ne vous en faites pas, je ne laisserai pas mon siège de pilote se refroidir trop longtemps. Je serai de retour en 2020. Et sûrement mieux bâti que jamais, parce que l’armée autrichienne offre d’excellentes opportunités pour nous les sportifs. » En effet, le jeune homme qui a une condition physique impressionnante n’hésite pas à partager des photos de lui torse nu. Avec Arthur Chatto, le prince Mateen et Alexander Ogilvy, il fait parti de ces royautés qui n’ont pas froid aux yeux.

En tant que membre de la famille Habsbourg-Lorraine, Ferdinand Zvonomir Habsburg-Lothringen, de son nom complet, est aussi chevalier de l’ordre de la Toison d’Or et chevalier de l’ordre de Saint-Georges.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr