Les fiançailles de Maria Teresa et Henri de Luxembourg : 40 ans de mariage

À l’occasion des 40 ans de mariage que célèbre le couple grand-ducal ce 14 février 2021, revenons sur l’annonce des fiançailles d’Henri de Luxembourg et María Teresa Mestre Batista. C’est le 10 novembre 1980, trois mois avant le mariage, qui sera organisé le jour de la Saint-Valentin, que la famille d’origine cubaine rencontra la famille grand-ducale devant la presse.

Henri de Luxembourg présente sa promise en novembre 1980 (Photo : Istvan Bajzat/DPA/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Balade romantique entre Henri et Maria Teresa parmi les glycines du château de Berg

Les Luxembourgeois découvrent Maria Teresa Mestre en novembre 1980

C’est sur les bancs de l’université de Genève que les futurs mariés se sont rencontrés. Lui est l’héritier du trône luxembourgeois, en tant que fils aîné du grand-duc Jean, elle est issue d’une famille bourgeoise cubaine, ayant obtenu la nationalité suisse. Pendant quatre ans, Henri et Maria Teresa se sont fréquentés, avant d’officialiser leur relation, une fois leur licence en sciences politiques obtenue.

Maria Teresa est invitée dans la résidence de vacances de la famille grand-ducale dans le sud de la France, elle participe à une partie de chasse au château de Fischbach et après ces quelques épreuves concluantes, la famille grand-ducale accepte de passer le cap. Le 10 novembre 1980, la presse est invitée à assister à la rencontre entre la famille cubaine des Mestre et la famille grand-ducale.

Le grand-duc Jean, la grande-duchesse Joséphine-Charlotte, le grand-duc héritier Henri, María Terese Mestre Batista, María Teresa Batista Falla et José Antonio Mestre Álvarez lors des fiançailles en 1980 (Photo : Istvan Bajzat/DPA/ABACAPRESS.COM)

Henri de Luxembourg, 25 ans, présente sa promise à la presse, Maria Teresa, 24 ans, au château de Colmar-Berg. La belle fiancée porte la bague de fiançailles en saphir et diamants à son doigt. L’ancienne grande-duchesse Charlotte, retenue en Espagne à cette date, se fendra d’un simple communiqué de félicitations. Pour la première fois, une roturière était appelée à devenir un jour grande-duchesse de Luxembourg.

Les parents de la future mariée, María Teresa Batista Falla et José Antonio Mestre Álvarez se montrent avec humilité légèrement en retrait, découvrant la famille dans laquelle leur fille allait être adoptée. La mère de Maria Teresa est décédée en 1988 et son père en 1993.

Lire aussi : Fiançailles religieuses du grand-duc héritier Georges de Russie au monastère Ipatiev

40 ans de mariage du grand-duc Henri et de la grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg

Comme toujours lors des mariages royaux, tout va très vite, une fois les fiançailles annoncées. Maria Teresa intègre l’agenda officiel du Palais grand-ducal et comprend que le mariage devra se caser entre deux engagements officiels. En prenant le calendrier, deux weekends s’annoncent libres, « avant ou après la visite d’Etat de la reine des Pays-Bas qui devait avoir lieu en mars », avait expliqué Maria Teresa interrogée en 2001. Ils choisiront le weekend d’avant.

Ce n’est qu’en voyant la date publiée dans la presse le lendemain, qu’ils ont réalisé qu’il s’agissait de la date symbolique du 14 février. Depuis lors, Henri et Maria Teresa sont appelés dans la presse chaque année, à l’occasion de leur anniversaire de mariage, « les mariés de la Saint-Valentin ».

Photo de mariage d’Henri et Maria Teresa le 14 février 1981 (Photo : DPA/ABCAPRESS.COM)

Les mariés de la Saint-Valentin, devenus Grand-Duc et Grande-Duchesse en 2000, suite à l’abdication du grand-duc Jean, fêtent aujourd’hui leurs noces d’émeraude : 40 ans de mariage. Ils sont les parents de 5 enfants et déjà 5 fois grands-parents.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr