Fiançailles religieuses du grand-duc héritier Georges de Russie au monastère Ipatiev

Le grand-duc héritier Georges Mikhaïlovitch et sa compagne se sont officiellement fiancés, lors de l’office des fiançailles, en Russie. Cet office précède celui du mariage, dans la religion orthodoxe. La bénédiction et l’échange des alliances se sont déroulés au monastère Ipatiev, un lieu hautement symbolique pour la dynastie Romanov.

Lire aussi : La grande-duchesse Maria de Russie s’adresse aux Russes en période de crise du coronavirus

L’office des fiançailles du tsarévitch

La semaine dernière, la grande-duchesse Maria Vladimirovna, prétendante au trône impériale de Russie, annonçait avoir donné son accord pour le mariage futur de son fils unique. De son côté, l’ambassadeur Roberto Bettarini avait lui aussi donné son consentement pour que sa fille, Rebecca Bettarini épouse prochainement le grand-duc héritier Georges. Le mariage était annoncé pour l’automne 2021, sans plus de précisions.

Geroges et Victoria au début de la cérémonie de fiançailles (Photo : Maison impériale russe)

Une première étape importante s’est déroulée ce dimanche. Les futurs mariés ont participé à l’office des fiançailles, une bénédiction des alliances qui a lieu avant l’office du mariage dans l’orthodoxie. La cérémonie, dirigée par le Métropolite de Kostroma, consiste à demander aux futurs époux s’ils s’unissent librement, puis ils reçoivent un cierge chacun. Le prêtre bénit les alliances et il y a un échange d’alliances entre les fiancés. L’office se déroule dans le narthex, le vestibule de l’église. Habituellement, l’office des fiançailles précède celui du mariage, connu comme la cérémonie de couronnement.

Des fiançailles religieuses au monastère Ipatiev

Les parents, les amis et la famille des futurs époux vivant aux quatre coins du monde, ils ont réalisé cette cérémonie en petit comité, au vu des conditions sanitaires actuelles, qui empêchent de se déplacer. « Nous avons une pensée spéciale pour nos amis et nos familles qui ne pouvaient pas être avec nous aujourd’hui », explique Rebecca sur ses réseaux sociaux, après la cérémonie.

L’échange des alliances dans le vestibule du monastère (Photo : capture Instagram)

Rebecca Bettarini s’est convertie à la religion orthodoxe en juillet dernier, entrant en orthodoxie sous le nom de Victoria Romanovna Bettarini. La conversion s’est déroulée en la cathédrale Pierre et Paul de Saint-Pétersbourg. Il s’agissait de la première étape nécessaire au mariage, mais elle résultait surtout d’un long cheminement spirituel mené par Rebecca. Elle dirige aujourd’hui la Fondation impériale russe et Georges dirige le conseil d’administration de Foodbank Rus, une importante banque alimentaire.

(Photo : capture Instagram)

Le choix du monastère Ipatiev est extrêmement symbolique. Ce monastère situé près de Kostroma, construit en 1330, fut le lieu de refuge de plusieurs souverains. C’est aussi au monastère Ipatiev (parfois francisé en Saint-Hypathios) que Michel Romanov a vécu une enfance austère avec sa mère. En 1613, le Zemski sodor a élu le jeune Michel, qui est encore adolescent, pour devenir le nouveau tsar, après une période très troublée en Russie. On viendra sortir l’enfant, qui ne connaissait jusque-là rien d’autre qu’une vie monacale, pour diriger le pays. Michel 1e deviendra le premier tsar de la dynastie Romanov.

Photo officielle des fiançailles du grand-duc héritier Georges Mikhaïlovitch Romanov et de Victoria Romanovna Bettarini (Photo : Maison impériale russe)

Source : GTRK-Kostroma

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr