Le bébé de Harry et Meghan est comte de Dumbarton : quelle est l’histoire de ce titre ?

Le prénom du bébé du prince Harry et de Meghan Markle n’est pas encore connu. Sauf dérogation exceptionnelle de la reine Elizabeth II, on sait également que l’enfant n’est pas prince et ne pourra donc pas être désigné comme Son Altesse royale (SAR ou HRH, en anglais). Seule la reine peut décider de faire une dérogation à la règle de transmission des titres, qui normalement le prive du titre de prince, puisqu’il est distancé de 3 générations avec le souverain actuel. Lorsque son grand-père, le prince Charles deviendra roi, l’enfant deviendra prince à ce moment-là, sauf si ses parents décident de ne pas accepter le titre.

Néanmoins, s’il n’a pas le prédicat honorifique d’Altesse royale, il a hérité d’un titre territorial, celui transmis par son père, le prince Henry, mieux connu sous le nom de Harry. À son mariage, Harry qui était simplement désigné comme prince Henry de Galles, a reçu plusieurs titres nobiliaires de la part de la reine. Devenu duc de Sussex, il a aussi reçu les titres de comte de Dumbarton et de baron Kilkeel. À sa naissance, le fils de Meghan et de Harry a donc hérité, lui aussi du titre de comte de Dumbarton. Notez qu’en anglais, le terme de « comte » est celui de « Earl », différent du titre de « Count ».

Mise à jour : Les parents ont annoncé que le bébé s’appelle Archie Mountbatten-Windsor. Il convient donc de l’appeler Archie Mountbatten-Windsor, comte de Dumbarton.

Quel est donc ce titre de comte de Dumbarton ?

Le titre de comte de Dumbarton était éteint depuis plusieurs siècles, et fut donc réanimé par la reine Elizabeth II qui l’a accordé à son petit-fils, lors de son mariage, en 2018, avec Meghan Markle. Le premier comte de Dumbarton fut un certain George Douglas, fils du marquis de Douglas. Il reçut ce titre honorifique de la part du roi Charles II, en 1675, en guise de remerciement pour son engagement militaire. Malheureusement pour George, 1er comte de Dumbarton, ce titre ne lui a attiré que des ennuis, lui qui pensait pouvoir en tirer profit. Il n’a cessé tout au long de sa vie de se plaindre de l’argent que lui coûtait sa nouvelle vie de noble.

George, 1er comte de Dumbarton, reçut ce titre honorifique pour ses prouesses militaires

C’est bien sûr son fils, lui aussi appelé George, qui est devenu le 2e comte de Dumbarton. Il a hérité de ce titre à 5 ans, à la mort de son père, en 1692. Lui aussi connut plus tard une carrière militaire brillante et fut très proche du roi James II, notamment lors de son exile. L’histoire des comtes de Dumbarton s’arrête-là, puisqu’à sa mort, en 1749, il n’avait pas d’enfants et le titre disparut avec lui.

Le château de Dumbarton, coincé entre deux rochers, en Écosse

Géographiquement, Dumbarton se trouve au nord-ouest de Glasgow. Autrefois, ce « burgh » était un comté, sur lequel on y trouve toujours un château. Dumbarton existait déjà au 5e siècle et était la capitale du royaume de Strathclyde. Plus tard, le château qui fut construit entre deux rochers servit de lieu de résidence pendant quelques temps à Marie Stuart, reine d’Écosse, alors qu’elle n’était qu’une enfant, juste avant son exile en France, pour y épouser François II.

Quand utilise-t-on le titre de comte de Dumbarton ?

Dans le cas du fils de Harry et Meghan, ne possédant pas le titre prince du Royaume-Uni et ne possédant aucun autre titre nobiliaire que celui de comte de Dumbarton, il sera en permanence désigné comme comte de Dumbarton. Par contre, pour le prince Harry, c’est une autre histoire. Le Royaume-Uni étant constitué de plusieurs nations, chacune a une certaine indépendance (certaines possèdent un autre gouvernement, assemblée et même le code légal n’est pas le même. Il existe le droit anglais, gallois, écossais,…). Il en va de même pour la reconnaissance envers leur souverain ou les nobles qui possèdent des titres sur leur territoire. Ainsi, lorsque le prince Harry se trouve en Écosse, il est appelé comte de Dumbarton. Ayant aussi reçu un titre d’un territoire nord-irlandais, il est appelé baron Kilkeel, lorsqu’il se trouve en Irlande du Nord. En Angleterre, il est duc de Sussex.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr