Fort Belvedere : l’immense demeure néo-gothique où le duc et la duchesse de Cambridge souhaitent s’installer

Des rumeurs circulent actuellement concernant un potentiel déménagement du prince William et de son épouse. Le duc et la duchesse de Cambridge souhaiteraient quitter Londres et le palais de Kensington, pour rejoindre la campagne. Ils auraient des vues précises sur le Fort Belvedere, une immense maison de campagne située au milieu d’un domaine de Windsor.

Lire aussi : La princesse Ingrid Alexandra photographiée dans son propre bureau au Palais royal à l’aube de ses 18 ans

William et Kate voudraient emménager hors de Londres

Après leur mariage en 2011, le duc et la duchesse de Cambridge ont vécu dans un cottage gallois à Anglesey, alors que leurs bureaux étaient installés au palais de Saint-James. En 2013, le couple a déménagé dans le centre de Londres, où la reine Elizabeth II leur a libéré une place au palais de Kensington, l’un des plus prestigieux bâtiments de la capitale. C’est dans l’appartement A1 que le couple s’est installé, rappelant des souvenirs au prince William qui a grandi avec son frère, le prince Harry, dans les appartements 8 et 9 du palais de Kensington.

L’entrée est du palais de Kensington, dont les abords sont ouverts au public (Photo : Wikimedia Commons)

Kensington, situé à côté des jardins du même nom, à côté d’une des rues privées les plus chères de Londres, est le lieu où les trois enfants du couple ont grandi, où William et Kate ont leurs habitudes mais aussi où se trouvent leurs équipes. Selon des informations du Telegraph, William et Catherine Middleton voudraient à présent retrouver un peu de calme à la campagne.

Le couple n’a jamais caché son amour pour la nature et dès que le duc et la duchesse de Cambridge ont du temps libre dans leur agenda, ils en profitent pour se mettre au vert avec leurs enfants. Durant les longs mois de pandémie, alors que la plupart des écoles étaient fermées, William et Kate ont vécu principalement à Anmer Hall, leur maison de campagne dans le Norfolk, non loin de la résidence secondaire de la famille royale, Sandringham.

Anmer Hall est la résidence secondaire du prince William et de Catherine Middleton, dans le Norfolk (Photo : Wikimedia Commons)

Le prince William et son épouse auraient même déjà choisi Fort Belvedere comme nouvelle demeure. Ce choix n’est pas étonnant. Il permettrait à la famille de vivre plus proche d’autres membres de la famille royale, dans leur fief de Windsor. William et Kate seraient aussi plus proches de Michael et Carol Middleton, les grands-parents maternels de George, Charlotte et Louis, qui vivent à Chapel Row, dans le comté de Bucklebury. Même Pippa Middleton, la sœur de la duchesse, possède une maison dans la région.

Le prince William et Kate aimeraient-ils déménager à la campagne ? Le prince George, la princesse Charlotte et le prince Louis pourraient s’installer à Fort Belvedere (Photo : Matt Porteous/PA Photos/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Princes et Ducs du Salon bleu : quand la noblesse belge avait son salon au Palais Royal

Le prince William et ses enfants déménageront-ils eux aussi à Windsor ?

Windsor, une bourgade de 32 000 habitants située à une petite cinquantaine de kilomètres à l’est de Londres, est surtout connue pour son grand domaine et son château. La famille de Saxe-Cobourg-Gotha, dynastie qui règne sur le Royaume-Uni, possède un château à Windsor, qui est devenue la résidence privée officielle de plusieurs membres de la famille. Ce lieu était si important qu’au lendemain de la Première Guerre mondiale, la famille adopta ce nom, comme on attribuait autrefois le nom de son fief comme patronyme ou titre de noblesse.

Le château de Windsor, appartenant donc à la famille Windsor, est lui-même situé au milieu d’un vaste domaine, appelé Great Park, appartenant également à la Couronne. Le domaine royal a une superficie de plus de 2000 hectares et est divisé en plusieurs plus petits domaines, possédant chacun des terres, des forêts, des promenades qui entourent l’une ou l’autre bâtisse. Une partie du domaine royal est accessible au public. Outre le château de Windsor, un autre domaine bien connu situé dans le Great Park est le Royal Lodge, occupé par le duc d’York et sa famille.

La grande promenade située dans le domaine de Great Park, à Windsor, amène jusqu’à l’entrée du château de Windsor (Photo : Wikimedia Commons – CC.2.5)

Lire aussi : La carte de Noël du prince William, Kate et leurs trois enfants en Jordanie

Un autre domaine médiatisé ces dernières années et celui de Frogmore. Sur ce domaine, se trouve notamment une dépendance appelée Frogmore Cottage, qui a été offerte comme résidence officielle au duc et à la duchesse de Sussex lorsqu’ils se sont mariés.

Le Windsor Great Park est tellement vaste qu’il cache encore bien des surprises. Plusieurs demeures restent inhabitées. C’est le cas notamment du Fort Belvedere, une grande maison de campagne, le Fort Belvedere, qui contrairement au château de Windsor qui se trouve dans le comté du Berkshire, lui est officiellement dans le comté du Surrey. Depuis les années 80, le Crown Estate (entité qui gère les possessions de la Couronne) loue les lieux au milliardaire canadien Galen Weston. Ce dernier a dépensé une fortune pour aménager et rénover les lieux. Aura-t-il bientôt des nouveaux voisins ou compte-t-il partir ?

Lire aussi : La bourgade de Battenberg pour un prince répudié : l’origine des Mountbatten

Fort Belvedere : l’ancienne demeure du duc de Windsor

Fort Belvedere est un bâtiment classé de Grade II, est situé au centre d’un domaine de 100 hectares, où se trouvait dès 1750 un bâtiment appartenant à la famille royale. Ce bâtiment, appelé alors New Lodge, avait été construit par Henry Filtcroft pour le prince William Augustus, duc de Cumberland, fils cadet du roi George II, sur une petite colline appelée Shrubb Hill. C’est George IV qui fit appel à son architecte, Jeffry Wyattville pour l’agrandir fin des années 1820 et lui donner l’allure qu’on lui connaît aujourd’hui.

Le New Lodge, l’ancienne bâtisse construite pour le duc de Cumberland sur Shrubb Hill à partir de 1750 (gauche). Le Fort Belvedere début 1900 après les rénovations et les ajouts de Jeffry Wyatville (droite) (Images : domaine public)

Le Fort Belvedere, une bâtisse de style néo-gothique parfois boudé par la famille royale car considéré comme étrange, reprit de l’intérêt lorsque le prince Edouard, prince de Galles, demanda à son père, le roi George V pour y habiter. Le prince Edouard deviendra Edouard VIII et c’est à Fort Belvedere qu’il va vivre ses premiers émois avec Wallis Simpson. Son court règne, de janvier à décembre 1936, prendra fin lorsqu’il abdiquera par amour pour Wallis. Le couple, dorénavant connu comme le duc et la duchesse de Windsor, préférera s’exiler en France et abandonnera alors Fort Belvedere.

Le Fort Belvedere au moment de l’abdication d’Edouard VIII en 1936 (Photo : Classic Image / Alamy / Abaca)

Vingt ans d’inoccupation ont suivi la désertion de l’ancien roi déchu. Un bail a long terme a finalement été conclu pour Fort Belvedere. Le premier locataire des lieux est Gerald William Lascelles, le fils d’Henry Lascelles, 6e comte de Harewood et de la princesse Mary, fille du roi George V, donc la sœur d’Edouard VIII et de George VI. Gerald William Lascelles, cousin germain d’Elizabeth II, y vécut avec son épouse et leur fils Henry, jusqu’à leur divorce qui mit l’aristocrate en difficulté financière. Il remit alors son bail à un fils de l’émir de Dubai en 1976.

Fort Belvedere était occupé ces dernières décennies par Galen Weston et sa famille (Photo : World History Archive / Alamy / Abaca)

Enfin, dans les années 80, le milliardaire Galen Weston s’y installa avec sa famille. Les Weston sont des proches de la famille royale mais aussi d’autres familles royales européennes, qu’ils invitaient régulièrement à des événements mondains dans leur somptueuse propriété.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr