Les Français dans la rue pour le 230e anniversaire de la mort de Louis XVI et les Bourbon se recueillent dans la Chapelle expiatoire

Le 21 janvier 1793, le roi Louis XVI perdait la tête sur l’échafaud. Ce 21 janvier 2023, ils étaient des milliers à se souvenir du roi martyr, décédé il y a 230 ans. Des membres de la famille royale de France assistent aussi traditionnellement aux différentes messes de requiem organisées partout en France. Le prince Louis de Bourbon et le prince Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme se sont retrouvés ce dimanche à la Chapelle expiatoire.

Lire aussi : Le prince Louis de Bourbon et son épouse dans la parade des Rois mages à Madrid : Louis, Marguerite et Henri distribuent des bonbons et des cadeaux aux enfants

Messes de requiem à l’occasion des 230 ans de la mort de Louis XVI

C’est dans l’église Saint-Germain-l’Auxerrois, dans le 1e arrondissement de Paris, que les premières commémorations en mémoire du roi Louis XVI ont habituellement lieu le 21 janvier 2023. L’église accueille chaque année des sympathisants monarchistes, des proches de la famille royale de France et des membres de la famille royale qui apportent leurs prières au dernier souverain de l’Ancien Régime, décapité le 21 janvier 1793, en tant que simple civil Louis Capet.

Le prince Louis-Alphonse de Bourbon devant l’entrée de la Chapelle expiatoire à Paris (Photo : Jérôme Dominé/ABACAPRESS.COM)

Cette année, le prince Jean d’Orléans, prétendant orléaniste au trône de France et actuel comte de Paris, n’a exceptionnellement pas pu assister à la messe de requiem, « pour des raisons privées et professionnelles ». Son épouse, la princesse Philomena, a toutefois assisté à une autre messe de requiem, à la cathédrale de Mirepoix, dans l’Ariège où réside la famille. Le prince Louis de Bourbon, prétend légitimiste au trône de France, a assisté quant à lui à une messe de requiem à la Chapelle expiatoire ce dimanche 22 janvier.

De Louis XIV à Louis-Alphonse de Bourbon, prétendant au trône légitimiste de France (Image : Histoires Royales)

Devant la Chapelle expiatoire, avant l’office, le prince Louis de Bourbon a salué le prince Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme, venu avec son épouse, la princesse Constance et l’une de leurs filles, la princesse Zita de Bourbon-Parme. Le prince Charles-Emmanuel est l’arrière-petit-fils de Robert 1e, le dernier duc de Parme. La famille a régné sur le duché de Parme de 1847 à 1859. Comme le prince Louis de Bourbon, la branche de parme est issue de la branche espagnole des Bourbon par le roi Philippe V, lui-même placé sur le trône d’Espagne grâce à son grand-père, le roi Louis XIV. Il s’agit de la première apparition du prince Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme après l’annonce, la veille, des fiançailles de son fils, le prince Amaury de Bourbon-Parme avec Pélagie de Mac Mahon, sœur du duc de Magenta et descendante du président Patrice de Mac Mahon.

La princesse Constance et le prince Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme avec leur fille, la princesse Zita, avant l’office en mémoire de Louis XVI (Photo : Jérôme Dominé/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Le comte de Paris, sa famille et Charles-Emmanuel de Bourbon-Parme rendent hommage à Louis XVI et à Henri d’Orléans

La cérémonie en mémoire de Louis XVI était dirigée par le prêtre et historien Yves Combeau. La Chapelle expiatoire est située sur l’emplacement de l’ancien cimetière de la Madeleine. Après la Révolution et la période impériale, la monarchie est restaurée et le roi Louis XVIII entreprend des recherches pour retrouver les restes de son frère, Louis XVI, exécuté et enterré dans la fosse commune de la Madeleine. Vingt-deux ans après sa mort, en 1815, Louis XVI est exhumé et ses cendres ont été transférées dans la nécropole royale de Saint-Denis. La première pierre de la Chapelle expiatoire, une chapelle commémorative pour Louis XVI et Marie-Antoinette, est posée au même moment.

Une messe de requiem était organisée dans la Chapelle expiatoire ce dimanche 22 janvier 2023 (Photo : Jérôme Dominé/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Emmanuel-Philibert de Savoie, Louis de Bourbon et le duc de Bragance au mariage du grand-duc Georges de Russie

Les monarchistes marchent en mémoire du roi martyr

D’autres événements étaient prévus pour rendre hommage au roi Louis XVI le samedi 21 janvier, dont l’habituelle marche aux flambeaux en direction de la Chapelle expiatoire, organisée par le collectif du Souvenir de Louis XVI.

Le collectif Souvenir de Louis XVI organisait son habituelle marche aux flambeaux le 21 janvier (Photo : Thomas Louviers)

Le roi Louis XVI a régné sur la France de 1774 à 1792, dont la dernière année en tant que roi des Français. L’épouse de Louis XVI, Marie-Antoinette, et la sœur du roi, la princesse Elisabeth, connaîtront le même sort quelques mois plus tard. Les deux frères de Louis XVI, le comte de Provence et le comte d’Artois, partis en exil à cette période, régneront plus tard sur la France en tant que Louis XVIII et Charles X, de 1814 à 1830.

« Vive le Roi ! », des royalistes ont scandé des appels au retour du roi dans les rues de Paris (Photo : Thomas Louviers)
Ils étaient plusieurs centaines à marcher dans les rues en mémoire de Louis XVI (Photo : Thomas Louviers)
Le collectif Souvenir de Louis XVI rappelle les dernières paroles du roi martyr qui a accepté son sort : « Mon sang coulera pour me punir de n’en avoir jamais versé » (Photo : Thomas Louviers)

Le 21 janvier est depuis quatre ans la date d’une double commémoration. Comme le rappelle le comte de Paris sur son site, le 21 janvier 2019, son père, le prince Henri d’Orléans, prétendant orléaniste au trône de France, se préparait à participer à la messe à la mémoire de Louis XVI, lorsqu’il est décédé à 85 ans.

La marche aux flambeaux dans la nuit du 21 janvier 2023 (Photo : captures d’écran vidéo/réseaux sociaux)

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr