Frederik de Danemark dans une usine d’éthanol destiné à fabriquer du gel hydroalcoolique

Depuis deux mois, les fameux flacons de gel hydroalcoolique se retrouvent dans tous les foyers, tous les sacs à main et la demande soudaine a provoqué des ruptures de stock. Face à la demande importante de ce produit relativement simple à fabriquer, plusieurs initiatives ont été crées pour répondre à la demande. Le prince héritier Frederik est allé visiter une ancienne usine fermée, qui a rouvert ses portes spécialement depuis le début de la crise et qui produit à présent de l’éthanol, l’un des composantes du gel hydroalcoolique.

(Keld Navntoft, DI)
(Keld Navntoft, DI)
(Keld Navntoft, DI)

Lire aussi : Avant/Après : Frederik de Danemark est passé chez le coiffeur dès son déconfinement

Une ancienne usine fabrique de l’acool en période de crise sanitaire

L’usine fermée d’Asnæs à Kalundborg a rouvert ses portes il y a un mois. Il a fallu une seule semaine pour mettre le projet sur pieds, engager 25 anciens employés de l’usine et produire 50 000 litres d’alcool par semaine. Ce projet à la fois humain et répondant à un besoin sanitaire urgent, a impressionné le prince héritier Frederik, qui a visité l’usine. Le fils de la reine Margrethe a eu droit à un tour des lieux et des explications sur le processus de fabrication de l’éthanol. Ce projet a été financé à hauteur de 17,5 millions de couronnes, soit environ 2,3 millions d’euros, par la Fondation Carlsberg et la Fondation Novo Nordisk. Cette usine fait fermenter l’alcool provenant des brasseries Carlsberg de Fredericia. Cet alcool à 90% est ensuite traité pour être utilisable dans un but de désinfection.

(Keld Navntoft, DI)

Lire aussi : Frederik de Danemark réceptionne 1 million de masques à l’aéroport de Copenhague

Source : Kongehuset

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.