Le tsarévitch Georges de Russie se recueille sur les tombes des Romanov après son mariage

Ce 1e octobre, le grand-duc Georges de Russie épousait religieusement Victoria Romanovna Bettarini à la cathédrale Saint-Isaac de Saint-Pétersbourg. Le mariage fut la première célébration impériale d’une telle ampleur depuis la Révolution. Après la cérémonie religieuse, les jeunes mariés ont posé leur premier acte symbolique en rejoignant la forteresse Pierre et Paul où ils se sont recueillis sur la tombe des ancêtres du jeune marié.

Voir ici le reportage complet sur le mariage du grand-duc Georges à Saint-Pétersbourg

Un premier acte symbolique fort après le mariage

Plus de 1500 personnes étaient présentes à la cathédrale Saint-Isaac de Saint-Pétersbourg ce 1e octobre pour assister au mariage du grand-duc Georges Mikhaïlovitch et Victoria Romanovna. Parmi ces invités, deux rois avaient répondu présents, le roi Siméon II de Bulgarie et le roi Fouad II d’Égypte. Le roi Siméon II étaient venus avec son petit-fils, le prince Boris, qui faisait même partie de la suite du marié.

Après la cérémonie religieuse, en présence du prince héritier Leka d’Albanie, du prince Joachim Murat, du prince Louis de Bourbon ou encore du Premier ministre luxembourgeois Xavier Bettel, les mariés ont rejoint la forteresse Pierre-et-Paul, située sur l’île aux Lièvres. La forteresse est le premier bâtiment construit par l’empereur Pierre le Grand lorsqu’il a fondé Saint-Pétersbourg en 1703. Au centre de la forteresse se trouve la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul qui abrite les tombeaux des empereurs, depuis Pierre 1e jusqu’à Nicolas II. Un mausolée grand-ducal, qui abrite les tombes d’autres membres de la famille impériale, jouxte la cathédrale.

L’entrée du mausolée des grands-ducs et la cathédrale à l’arrière (Photo : Histoires Royales)
Intérieur de la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul où reposent les membres de la famille impériale (Photo : Histoires Royales)
Le grand-duc Georges se recueille sur une tombe dans la cathédrale Saint-Pierre-et-Saint-Paul (Photo : Peter Kovalev/TASS/Abacapress)
Photos de la crypte impériale à Saint-Pétersbourg (Photo : Histoires Royales)

Le grand-duc Georges sur la tombe de ses ancêtres après son mariage

Après la cérémonie, les jeunes mariés ont pris la direction de la forteresse et de la cathédrale. Ils se sont recueillis devant les tombes des défunts Romanov. Le grand-duc Georges Mikhaïlovitch, fils unique de la prétendante au trône Maria Vladimirovna, descend de l’empereur Alexandre II. Ses ancêtres plus proches reposent dans le mausolée des grands-ducs.

En 1992, Boris Eltsine a donné son autorisation pour que le grand-duc Vladimir Kirillovitch soit enterré dans le mausolée. Le grand-duc Vladimir est le fils du grand-duc Cyrille, lui-même cousin et successeur de Nicolas II, auto-proclamé empereur quelques années après l’assassinat de la famille impériale. L’inhumation du grand-duc Vladimir est l’occasion de rénover l’édifice et d’autres bâtiments de la forteresse. Vladimir est le grand-père du marié.

Victoria Rmanovna, le grand-duc Georges Mikhaïlovitch et sa mère, la grande-duchesse Maria Vladimirovna. Hélène Kirby, la demi-sœur de la grande-duchesse les accompagne. Elle est la fille de la princesse Leonida Bagration, enterrée dans le mausolée (Photo : Peter Kovalev/TASS/Abacapress)
Tombe du grand-duc Vladimir Kirillovitch (Photo : Histoires Royales)
Tombe de la grande-duchesse Léonida Guéorgievna de Russie, née princesse Léonida Bagration de Géorgie (Photo : Histoires Royales)
(Photo : Peter Kovalev/TASS/Abacapress)

Après avoir enterré le grand-duc Vladimir dans le mausolée, la famille a obtenu l’autorisation de rapatrier le corps de ses parents. Le grand-duc Cyrille Vladimirovitch et son épouse, la grand-duchesse Victoria Feodorovna (née Victoria-Mélita de Saxe-Cobourg-Gotha) étaient inhumés jusque-là à Cobourg, en Allemagne. La dernière à avoir rejoint le mausolée est la grande-duchesse Léonida Guéorguievna (née princesse Léonida Bagration-Moukhranskaïa). Léonida est décédée en 2010. Elle était la veuve du grand-duc Vladimir et mère de l’actuelle prétendante au trône impérial.

YouTube video

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr