Guillaume de Luxembourg : L’heure de l’héritier n’est pas encore venue à 40 ans

Le grand-duc héritier Guillaume de Luxembourg fête ses 40 ans aujourd’hui. Le fils ainé du grand-duc Henri et de la grande-duchesse Maria Teresa a pris sa tâche d’héritier du trône très à cœur depuis plusieurs années. Le voilà également un jeune papa comblé depuis 1 an. L’abdication est une tradition au Luxembourg mais il est encore tôt pour que l’héritier succède à son père. Celui-ci choisira le moment opportun pour lui laisser sa place.

Lire aussi : Guillaume de Luxembourg baptise un rosier pour ses 40 ans

Un héritier bien préparé

En octobre 2020, le grand-duc Henri de Luxembourg fêtait son 20e anniversaire sur le trône grand-ducal. Cet anniversaire coïncidait aussi avec ses 65 ans, âge d’entrée à la retraite au Luxembourg. Alors que la Cour grand-ducale était secouée par l’affaire Waringo, certains imaginaient déjà que le souverain était sur le point de laisser son trône. «Il n’est pas possible de démissionner en temps de crise, ce n’est pas possible de faire cela», avait alors rétorqué Henri. 

Le grand-duc Henri n’est pas encore prêt à abdiquer mais il le fera ! Il est de tradition au Luxembourg de laisser sa place à son héritier, au moment venu. Son père, le grand-duc Jean avait abdiqué en sa faveur en 2000, après près de 36 ans sur le trône. Le grand-duc Jean était lui-même monté sur le trône en 1964 après l’abdication de sa mère, la grande-duchesse Charlotte. Charlotte avait succédé en 1919 à sa sœur, la grande-duchesse Marie-Adélaïde, qui elle avait été contrainte à abdiquer sous la pression. 

(Photo : Maison du Grand-Duc / Sophie Margue)

Le prince Guillaume, premier enfant de Maria Teresa et Henri, travaille à temps-plein pour la Maison du Grand-Duc. Très populaire dans son pays, son épouse, la princesse Stéphanie a tout de la future première dame dont le Luxembourg peut rêver. La naissance de leur premier enfant il y a un an et demi, le prince Charles, vient compléter tableau de la famille parfaite.

Intéressé par l’entrepreneuriat, le sport, le scoutisme, la musique, l’art et très accessible, proche de la population, le grand-duc héritier est envoyé aux quatre coins du pays pour assumer ses engagements quotidiens. Encore cette semaine, c’est lui qui a été envoyé pour représenter le Luxembourg lors d’une mission touristique à Dubaï. Mais il semblerait que le trône ne soit pas encore pour tout de suite. Maria Teresa et Henri veulent aussi qu’il construise sa famille et profite des premières années de son bébé. 

Le grand-duc Henri abdiquera pour son fils

De passage dans l’émission C à vous sur France 5, la grande-duchesse Maria Teresa a confirmé que son époux à bien l’intention d’abdiquer même si le moment n’est pas encore venu. «Mon beau-père a passé à mon mari le pouvoir et de même, nous ferons la même chose pour mon fils… Et heureusement, on a droit à une retraite aussi !», expliquait Maria Teresa qui rappelait que son beau-père, Jean, avait lui aussi succédé à sa mère après son abdication.

(Photo : Maison du Grand-Duc / Sophie Margue)

Il n’y a pas de doute que Guillaume sera un jour un formidable grand-duc de Luxembourg. Depuis toujours, ses parents le préparent à cette tâche. Toujours dans C à vous, la grande-duchesse Maria Teresa a expliqué qu’elle avait mis un point d’honneur à éduquer ses enfants de sorte que l’ainé comprenne bien les responsabilités qui lui incomberaient un jour, tout en essayant d’éviter les jalousies avec sa sœur et ses trois frères cadets

«Moi, ça m’horrifie qu’il y ait de la jalousie entre frères et sœurs», racontait la Grande-Duchesse. «J’ai tout fait dès le départ – chose qui n’est pas normale – c’est d’expliquer aux enfants très tôt, qu’il y en avait un qui allait avoir des devoirs, des obligations, que ce n’est pas toujours drôle, qu’il allait devoir renoncer à beaucoup de libertés et que les autres n’auraient peut-être pas tous ces privilèges là mais ils auraient une liberté.»

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr