Henri de Luxembourg entame des discussions avec les représentants religieux du pays

Le grand-duc Henri, qui privilégie à présent les réunions au Palais grand-ducal plutôt que de se déplacer sur le terrain, en période de crise sanitaire, a entamé une série d’audiences avec les représentants des différents cultes du Luxembourg.

Lire aussi : Baptême du prince Charles de Luxembourg : la famille grand-ducale et les parrains

Le Grand-Duc reprend ses audiences au Palais grand-ducal

Le grand-duc Henri de Luxembourg a reçu en audience ce 17 novembre le secrétaire et le président de la Société Luxembourgeoise de Psychiatrie, Pédopsychiatrie et Psychothérapie (SLPPP) pour s’informer sur la problématique des effets néfastes de la pandémie sur la santé mentale de la population. Il s’agissait de la première réunion du chef d’État luxembourgeois, organisée depuis le Palais grand-ducal, une formule qui sera privilégiée dans les jours à venir.

Le chef d’État entouré des deux représentants de la SLPPP (Photo : Palais grand-ducal)

Rencontres avec les représentants religieux du Luxembourg

Alors que la plupart des pays renforcent les mesures et que les restrictions sociales sont de plus en plus strictes, le souverain luxembourgeois a lui aussi décidé de poursuivre ses activités à distance, par téléphone, vidéoconférence ou lors d’audiences privées au palais.

Après sa réunion avec le SLPPP, le grand-duc Henri a entamé les deux premières réunions avec les représentants confessionnels. Ces rencontres ont été organisées « avec les représentants des cultes conventionnés pour discuter de la pandémie, l’impact sur leurs communautés et les autres grands défis de notre temps », explique le Palais.

Le cardinal Jean-Claude Hollerich invité au Palais grand-ducal (Photo : Palais grand-ducal)

Lire aussi : Le grand-duc Henri au Vatican : l’archevêque de Luxembourg est créé cardinal par le pape François

Jean-Claude Hollerich, archevêque de Luxembourg fut le premier à rencontrer le grand-duc Henri. Après lui, c’est Faruk Licina, président de la Shoura qui a rencontré le souverain. La Shoura est l’organe consultatif de la communauté islamique du pays. Dans les prochains jours, le grand-duc Henri recevra en audience les représentants religieux d’autres confessions.

Le grand-duc Henri a rencontré Faruk Licina de la Shoura (Photo : Palais grand-ducal)

Lire aussi : Elizabeth II organise une réception qui met à l’honneur toutes les communautés religieuses

La constitution luxembourgeoise garantissant la liberté de culte, il est interdit d’effectuer un recensement confessionnel officiel. Les dernières statistiques officielles sur la répartition religieuse date de 1970. En 2020, selon le Pew Research Center, on estime à moins de 3% de la population qui est de confession musulmane et à plus de 65% la part de la population qui est catholique. Environ 5% de la population pratique un autre courant chrétien et moins d’1% de la population est de confession juive.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr