Les héritiers du dernier roi d’Afghanistan et la famille royale afghane

Mohammad Zaher Shah, dernier roi d’Afghanistan est décédé en 2007. Le roi, reconnu Père de la nation en 2002, avait eu huit enfants. Deux filles et quatre fils sont encore en vie aujourd’hui. Qui sont-ils et que font-ils ? Les descendants du roi Mohammad Zaher Shah ont assisté avec effroi à la prise de Kaboul par les talibans, après 20 ans de régime démocratique. Qui pourrait être le roi d’Afghanistan aujourd’hui ?

Lire aussi : La princesse Noal Zaher rend hommage à son grand-père, le dernier roi d’Afghanistan

Les souverains d’Afghanistan

De 1747 à 1823, le territoire afghan est connu comme l’Empire durrani. En 1823, l’empereur Ayyoub Shah perd le contrôle du Cachemire et est détrôné en Afghanistan par Dost Mohammed Khan, qui devient le premier souverain de la dynastie Barakzai. Le nouveau souverain est issue de la branche Mohammadzaï, du clan des Barakzaï. Le territoire prend alors le nom d’Émirat d’Afghanistan.

Dost Mohammed Khan, premier souverain de la dynastie Barakzaï et son fils au 19e siècle (Image : domaine public)

Le 9 juin 1926, l’émir Amanullah Khan prend le titre de roi d’Afghanistan. Après une période trouble, des exils du roi et une guerre civile, le souverain abdique en 1929 en faveur de son frère cadet, qui lui-même abdique au bout de trois jours en faveur d’un cousin, Mohammad Nadir Shah. Il restera 4 ans sur le trône, assassiné en 1933. Son fils, Mohammad Zaher Shah lui succède. Il restera près de 40 ans sur le trône. Profitant d’un voyage en Italie du souverain en 1973, son cousin et ancien Premier ministre le dépose. Le roi ne montre pas de résistance et accepte son exil. La fin du règne de Mohammad Zaher Shah signe la fin de la monarchie en Afghanistan.

Le dernier roi Mohammad Zaher Shah d’Afghanistan et le président John F. Kennedy en 1963 (Photo : domaine public)

Lire aussi : Habibullah Khan, l’émir d’Afghanistan franc-maçon, pacificateur et réformateur

Un ancien roi titré Père de la nation

Entre 1973 et 1992, plusieurs présidents se succèdent en Afghanistan, jusqu’à l’arrivée au pouvoir du premier président de l’État islamique d’Afghanistan. Le président Rabbani est chassé par les talibans en 1996. Lui et son gouvernement en exil continueront à être reconnus par la communauté internationale. En novembre 2001, après la chute du régime taliban et la libération du territoire, le président rentre au pays le temps d’élire un nouveau président. L’exil du roi Mohammad Zaher Shah est également levé.

Le roi Mohammad Zaher Shah rentre au pays mais assure ne plus vouloir prendre le pouvoir. Lui qui avait donné le droit aux femmes de ne pas se voiler en 1959, lui qui leur avait donné le droit de suivre des études. Lui qui en 1964 avait fait modifier la constitution pour adopter un régime de monarchie parlementaire, inspirée de la constitution de la 5e République française, se verra distingué pour son règne.

En 2002, il obtient le titre officiel de Père de la nation. Consulté comme un sage, c’est lui qui présidera la Loya Jirga, une sorte d’assemblée de sénateurs, qui désignera le prochain président de la république. La Loya Jirga présidée par l’ancien roi désigne Hamid Karzai comme nouveau président de la République. En 2004, il est élu par un vote démocratique, réélu en 2009, et assurera ce rôle jusqu’en 2014, remplacé par Ashraf Ghani lors des élections suivantes. Réélu en 2019, Ashraf Ghani fuit l’Afghanistan en 2021, lors de la prise de Kaboul par les talibans.

L’ancien roi Mohammad Zaher Shah a présidé l’assemblé qui a choisi Hamid Karzai comme président en 2002. Ici le roi est assis pendant que le nouveau président prête serment (Photo : domaine public)

Lire aussi : La grande-duchesse Maria Teresa de Luxembourg a le «cœur qui saigne» pour l’Afghanistan

Qui serait le roi d’Afghanistan aujourd’hui ?

Le roi Mohammad Zaher Shah est mort le 23 juillet 2017 à Kaboul. Le 7 novembre 1931, Mohammad Zaher Shah avait épousé sa cousine, Humaira Begum, nièce de la reine Mah Parwar d’Afghanistan et également cousine du roi Amanullah Khan, comme son époux. Le roi et la reine d’Afghanistan ont eu six fils et deux filles. Malgré leurs nombreux enfants, plusieurs d’entre eux, ainsi que plusieurs de leurs petits-enfants sont restés célibataires ou n’ont eu que des filles, si bien qu’aujourd’hui le nombre de princes figurant dans l’ordre de succession à l’ancien trône est relativement restreint.

Le roi Mohammad Zaher Shah en 1963 (Photo : domaine public)

Pour toute compréhension des noms qui peuvent parfois être longs, expliquons que les enfants du souverains portent le titre de prince (Shahzada) et princesse (Shahdakht). Ce titre a également été transmis et prolongé par courtoisie aux générations suivantes après l’abolition de la monarchie. Les descendants d’anciens princes et de cousins plus éloignés de la famille portent le titre honorifique de Sadar et on accole Khan au prénom. Les filles non mariées descendantes du souverain portent le suffixe Khanum, alors que les femmes mariées portent le suffixe Begum.

Le roi Mohammad Zaher Shah est le père de la princesse Bilqis Begum, du prince Mohammad Akbar Khan, du prince héritier Ahmad Shah, de la princesse Maryam Begum, du prince Mohammad Nadir Khan, du prince Shah Mahmoud Khan, du prince Mohammad Daoud Pashtunyar Khan, et du prince Mir Wais Khan.

Le prince Mohammad Akbar Khan, premier fils du roi, est né en 1933 et est mort à 9 ans, en 1942. Le prince héritier devient alors le deuxième fils du roi, Ahmad Shah.

Le roi et la reine d’Afghanistan avec leur fille, la princesse Maryam (Photo : domaine public)

Les successeurs du prince héritier Ahmad Shah Khan

Le prince héritier Ahmad Shah, né en septembre 1934 est aujourd’hui encore l’héritier du trône. Depuis la mort du dernier roi en 2007, il est donc le prétendant au trône d’Afghanistan. En 1961, il a épousé la princesse Khatul Begum, une cousine éloignée. Elle est la fille d’un Sardar, et sa mère était la quatrième fille de l’ancien roi Muhammad Nadir Shah.

Le prince héritier et la princesse héritière ont eu 3 enfants : le prince Muhammad Zahir Khan, la princesse Hawa Khanum et le prince Muhammad Emel Khan. Le prince héritier a étudié à Oxford puis à Paris. Il a un temps travaillé au ministère des Affaires étrangères durant le règne de son père, puis on l’a autorisé à fuir le pays à l’abolition de la monarchie en 1973, après avoir été capturé. Depuis cette date, la famille royale afghane se montre très discrète. Le prince héritier s’est installé à Springfield, en Virginie, aux États-Unis, avec sa famille.

Le prince héritier Ahmad Shah d’Afghanistan (Photo : domaine public)

Le prince héritier Ahmad Shah Khan est aujourd’hui âgé de 86 ans et est de santé fragile. Son fils ainé, le prince Muhammad Zahir Khan, né en 1962, agi aujourd’hui en son nom lorsqu’il s’agit de représenter la famille royale. Le prince Muhammad Zahir Khan a épousé la princesse Oshila Begum et ils ont une fille unique, la princesse Roxanne Khanum, née en 1988. Le prince Muhammad Zahir Khan est l’héritier direct de son père et héritera de sa prétention au trône. N’ayant lui-même pas de garçon, c’est son frère cadet, le prince Muhammad Emel Khan, né en 1969, qui le suit dans l’ordre de succession. Celui-ci, déjà âgé de 52 ans, n’est pas marié et n’a pas d’enfants.

Leur successeur serait donc leur oncle, le prince Muhammad Nadir Khan, né en 1941. Lui-même a deux fils, le prince Mustapha Zahir Khan et le prince Muhammad Daoud Khan. Les deux princes, qui approchent de la cinquantaine, ne sont pas mariés.

Arbre généalogique de la famille royale d’Afghanistan. Les descendants du dernier roi Mohammad Zaher Shah et leur place dans l’ordre de succession derrière le prince héritier Ahmad Shah Khan (Image : Histoires Royales – Reproduction interdite)

Le quatrième fils du roi, le prince Shah Mahmoud Khan, est décédé en 2002. Il avait eu deux filles. Dans l’ordre de succession figurent donc encore le cinquième et le sixième fils du dernier roi. Le cinquième fils est le prince Mohammad Daoud Pashtunyar Khan, né en 1949. Ce dernier a eu deux enfants, dont un fils, le prince Duran Daoud Khan. Né en 1974, le prince Duran Daoud Khan n’est toujours pas marié. La fille du prince Mohammad Daoud Pashtunyar Khan est le princesse Noal Zaher, qui a rejoint la famille royale d’Égypte en épousant en 2013 le prince Mohamed Ali d’Égypte, fils du dernier roi Fouad II, héritier de l’ancien trône et connu comme le prince de Saïd. Le couple a des jumeaux.

Mariage du cinquième fils du roi, le prince Mohammad Daoud Pashtunyar avec Fatima Begum, en présence du roi et de la reine (Photo : domaine public)

Enfin, le sixième fils du dernier roi est le prince Mir Wais Khan, né en 1957. Lui non plus n’est pas marié. À l’heure actuelle, le prétendant au trône, âgé de 86 ans, est succédé par 8 héritiers potentiels. Ses propres fils n’ont pas d’héritier masculin. Ses propres frères sont eux aussi déjà âgés. Sur ses 8 successeurs, 5 ne sont pas mariés. Parmi ces 5 non mariés, 4 pourraient éventuellement encore l’être et pourraient encore devenir père. Le plus jeune des 8 successeurs potentiels est le prince Duran Daoud Khan, qui a 47 ans et n’est pas marié.

En janvier 2009, l’American Entreprise Institue a publié un article qui présentait le prince Mustafa Zahir Khan, petit-fils du roi d’Afghanistan comme étant un candidat potentiel à l’élection présidentielle. Il ne s’est pourtant pas présenté. La famille royale d’Afghanistan milite discrètement pour les droits et les conditions de vie des Afghans.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr