Ignacio de Bourbon : le prochain roi des podiums

Ignacio de Borbón en rêve depuis qu’il est petit : fouler les podiums. Il touche son rêve du bout des doigts, puisqu’il est à présent représenté par plusieurs agences de mannequin, et il obtient des contrats de plus en plus importants. Comme son nom l’indique, ce cousin éloigné du roi Felipe est un membre de la famille de Bourbon, descendant du roi Charles IV d’Espagne.

Lire aussi : August de Sayn-Wittgenstein : prince à la vie comme à l’écran

Un descendant de Charles IV se lance dans le mannequinat

Descendant du roi Charles IV, Ignacio de Bourbon, 20 ans, est conscient de la responsabilité qu’il a de porter un tel patronyme, mais aujourd’hui, il est plutôt préoccupé par sa nouvelle carrière qui s’ouvre à lui. Milan, la Chine et la Corée du Sud, tout va très vite pour Ignacio, qui vient de signer avec l’agence de mannequins Francina Models en Espagne, Esee Model à Shanghai et MDI Model à Séoul.

Ignacio de Borbón rêve de fouler les podiums (Photo : capture Instagram/nachodeborbon)

Ignacio de Bourbon a toujours rêvé de devenir mannequin, soutenu par sa famille qui baigne dans le milieu artistique. Sa grande-tante, Elena de Borbón, décédé précocement de l’Alzheimer, travaillait dans les relations publiques pour Gianni Versace. L’objectif du jeune homme est de se faire un nom. Il a choisi de quitter sa mère pour parcourir le monde, bien que la période soit plutôt compliquée en ce qui concerne les voyages. Même si le pari est risqué, ce qu’il a entrepris jusqu’ici port ses fruits. Après avoir connu un seul refus, les choses se sont déroulées de façon assez simples pour lui.

Lire aussi : Photos de Christian de Danemark en mannequin pour ses 15 ans

Ignacio de Borbón est conscient de son héritage

Ignacio, 1,84 m, espère pouvoir décrocher des contrats de plus en plus importants. Son but ultime est de devenir mannequin pour défiler sur les podiums, à l’instar du prince Nikolai de Danemark qui défile pour Dior depuis quelques années. Le jeune homme, qui est célibataire à cause de la distance qu’il pense être un frein pour entamer une relation, s’est confié sur sa nouvelle vie et sur son éducation à Vanitatis.

Lire aussi : Eugenia de Hanovre : la nouvelle princesse mannequin

Ignacio de Borbón est fier de ses ancêtres et de son nom de famille, bien que cet héritage n’ai jamais été mis en avant dans son enfance et qu’il ait été éduqué très simplement. « Pour moi, avoir une relation avec ces personnages historiques est une source de fierté, mais ce n’est pas quelque chose qui me préoccupe. Il y a des choses beaucoup plus importantes dans la vie, surtout avec la situation que nous vivons aujourd’hui. » Quant aux valeurs qu’il se doit de défendre de par ses origines, il explique : « Par-dessus tout, soyez humble, ne vous croyez jamais plus que quiconque, soyez travailleur, honnête. Mes parents me les ont inculquées depuis que je suis petit. »

Ignacio est le fils d’Alfonso Rinaldo de Borbón Mateo et d’Ana Díaz-Infantes. L’arrière-grand-mère d’Ignacio, Henriette de Bourbon y Parade fut duchesse de Séville, descendante de l’infant Enrique, beau-frère de la reine Isabelle II. Henriette épousa un cousin, François de Paule de Bourbon y La Torre, cousin du roi Alphonse XIII. Par conséquent, le grand-père d’Ignacio, Francisco de Paula de Borbón y Barucci, comte d’Artois, était cousin au deuxième degré, et proche de Juan Carlos « mais depuis que mon grand-père est décédé, le contact a été perdu (avec la famille royale) », explique le jeune mannequin.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr