Elena et Cristina d’Espagne vaccinées à Abu Dhabi lors d’une visite chez leur père

La presse espagnole se divise aujourd’hui, après les révélations d’El Confidencial, qui affirme que les deux sœurs du roi Felipe ont profité d’un séjour auprès de leur père, le roi émérite Juan Carlos, qui vit à Abu Dhabi depuis aûut 2020, pour se faire vacciner. L’information n’a pas été confirmée mais le Palais a fait comprendre que Felipe ne pouvait être mis en cause dans cette énième polémique qui concerne l’infante Elena et l’infante Cristina.

Le choix de l’infante Elena et de l’infante Cristina de se faire vacciner à Abu Dhabi est critiqué (Photo : Archie Andrews/ABACAPRESS.COM)

Lire aussi : Polémique à la télé autour du départ de la princesse Leonor pour le Pays de Galles

Les sœurs de Felipe se font vacciner à l’étranger pour avoir plus rapidement accès au vaccin

Depuis que le roi Juan Carlos vit à Abu Dhabi, ses filles, les infantes Elena et Cristina, sont venues lui rendre visite à plusieurs reprises. Elles étaient là pour son anniversaire, pour les fêtes de fin d’année, et elles ont donc pu connaitre les deux demeures dans lesquelles il a habité depuis qu’il vit aux Émirats arabes unis. D’abord hébergé au Emirates Palace Hotel, il a ensuite été relogé dans une villa hyper luxueuse sur l’île de Nurai.

Selon El Confidencial, repris par El País, bien que ce quotidien n’ait pas eu de confirmation officielle, l’infante Elena et l’infante Cristina, 57 et 55 ans, auraient profité d’un de leur séjour aux Émirats arabes unis pour se faire vacciner. Le pays est beaucoup plus permissif dans sa campagne de vaccination. Depuis le début de la crise, les Émirats participent à des programmes tests et bénéficier d’un passe-droit pour se faire vacciner est également possible. Selon les voyages des infantes à Abu Dhabi, il est probable qu’elles aient reçu la première dose du vaccin le weekend du 6 et 7 février, où elles se sont rendues pour la première fois en même temps auprès de leur père.

Lire aussi : Escapade secrète de l’infante Cristina et Iñaki Urdangarin à Barcelone pendant son congé pénitentiaire

Une polémique de plus qui n’échappe pas aux opposants à la monarchie

À l’heure actuelle, seuls 2,6% des Espagnols ont été vaccinés. Techniquement, se faire vacciner à l’étranger n’est pas interdit, bien que voyager est déjà compliqué, et qu’éthiquement, le choix de passer devant d’autres personnes est questionnable. Cette vaccination divise la presse et l’opinion. Rapidement, l’information est devenue politique. Le Palais de la Zarzuela s’est contenté d’une réponse tranchante : « Le Roi n’est pas responsable des actes de ses sœurs ».

Elena et Cristina font partie de la famille royale mais ne font plus partie de la Maison royale depuis 2014. Elles ne touchent aucune dotation de l’État et n’assument aucun engagement public. Elles sont donc totalement libres de faire ce qu’elles veulent et d’en assumer les conséquences. L’infante Elena travaille pour la Fondation Mapfre à Madrid. Son employeur a fait savoir que les affaires privées de ses employés ne les regardaient pas. Quant à l’infante Cristina, elle a quitté son travail en Espagne, en 2020, et travail pour la fondation Aga Khan, à Genève. Elle est également résidente suisse depuis plusieurs années et elle dépend donc du protocole de vaccination suisse.

La ministre de l’Économie, Nadia Calviño, s’est dite « surprise » par la nouvelle, interrogée par la radio Cadena SER. La ministre du Travail, Yolanda Díaz Pérez, membre du Parti communiste a déclaré : « Ce pays veut que nous soyons égaux et ceci est très dérangeant et moche ». Quant à Íñigo Errejón, ancien leader de Podemos et député pour Más País, a tweeté :  « Vous rendez visite à votre père qui a fui et vous coupez la file pour la vaccination. “Comme tout autre Espagnol ?”, soyons honnêtes. C’est un manque de respect pour notre pays. Quelqu’un d’autre. » Il a indiqué que la question sera posée au gouvernement de façon formelle.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr