Kate et William prêts à engager des poursuites contre Tatler

Le 25 mai 2020, le magazine mondain Tatler a publié sur son site internet, un extrait d’un article qui sera publié dans son édition juillet/août de son édition papier. Son édition estivale sera consacrée à Kate Middleton, surnommée « Catherine la Grande » en couverture. Plusieurs extraits ont beaucoup fait parler d’eux ces derniers jours, au point où Kensington s’est senti obliger de répondre officiellement aux rumeurs publiées dans ces articles. Aujourd’hui, on apprend que le duc et la duchesse de Cambridge ont envoyé un courrier à la rédaction de Tatler les menaçant de poursuites judiciaires.

Le numéro d’été de Tatler est consacré à Kate Middleton (Photo : Tatler)

Lire aussi : Meghan Markle perd la première bataille contre les tabloïds : 50 000£ de frais lui sont réclamés

Un portrait de la duchesse de Cambridge qui ne plait pas à Kensington

L’article de Tatler affirme que Kate Middleton est « épuisée », depuis que le duc et la duchesse de Sussex sont partis vivre aux États-Unis. Tatler cite plusieurs sources, censées être des amis proches de la duchesse de Cambridge, qui insinuent que la charge de travail de Kate serait trop importante depuis le départ des Sussex. « Cette histoire contient une flopée d’inexactitudes et de fausses déclarations qui n’ont pas été présentées au palais de Kensington avant sa publication », avait déclaré le porte-parole du couple, après la lecture de cet article qualifié de « sexiste ». En effet, l’article rabaissait la duchesse de Cambridge en détaillant une querelle portant sur une histoire de chiffons. On nous apprenait que l’origine de la mésentente entre Kate et Meghan serait une dispute concernant des bas nylon.

Lire aussi : L’origine de la mésentente entre Kate et Meghan enfin dévoilée ? Des bas nylon au cœur de la dispute !

Parmi d’autres déclarations, l’article qualifiait également la maman de Kate, Carole Middleton, de « terriblement snob » et sa sœur, Pippa Middleton, de se la jouer « trop royale » alors qu’elle était « un peu perdue maintenant et qu’elle avait du mal à trouver sa place ». De tels propos venant de Tatler, un magazine de standing, ont évidemment surpris la famille royale, le magazine n’ayant pas l’habitude de colporter des ragots et surtout, il est toujours d’un grand soutien pour la famille royale. Le rédacteur en chef Richard Dennen a confirmé sa confiance en sa journaliste, Anna Pasternak et en ses sources. Kensington se plaint de ne pas avoir relu et approuvé le contenu, alors que le magazine de son côté, affirme que le Palais était tout à fait au courant de la rédaction de ce numéro spécial mais avait refusé de collaborer.

Lire aussi : Harry et Meghan boycottent 4 grands groupes de presse britanniques

Les Cambridge sur le point de faire un procès à Tatler

Le tabloïd Mail On Sunday a appris ce matin que le duc et la duchesse de Cambridge avaient envoyé une lettre à la rédaction de Tatler, demandant la suppression de l’article en ligne, sous la menace d’envisager des poursuites. Si le magazine procède à la suppression de l’article en ligne (ce qui est peu probable), il ne réécrira certainement pas son magazine d’été, et par conséquent, l’article à l’origine du litige sera bien publié. Il semblerait que le prince William et Kate devront mettre leurs menaces à exécution.

Sources : Tatler et Mail On Sunday

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr