La lettre d’adieu de Märtha Louise à Ari Behn

Hier, ont eu lieu les funérailles d’Ari Behn, ex-beau-fils du roi Harald de Norvège et père de trois petites-filles du roi. Ari Behn s’est suicidé à 47 ans, le jour de Noël. Toute la famille royale norvégienne a assisté hier à ses obsèques et était là pour soutenir la princesse Märtha Louise de Norvège, ex-épouse d’Ari Behn. Pendant la cérémonie religieuse, Maud Angelica, 16 ans, a lu un poignant texte où elle s’adressait à son père, en pleurs. À côté d’elle, se tenait Märtha Louise pour la soutenir. Quelques heures après l’enterrement, la fille aînée du roi a posté sur ses deux comptes Instagram une lettre d’adieu à son ex-mari.

Maud Angelica a lu un texte à son père, aux côtés de sa mère, lors des funérailles d’Ari Behn

Le message de la princesse Märtha Louise à Ari Behn

Maud Angelica avait de la peine à retenir ses larmes hier dans la cathédrale d’Oslo, mais elle a tenu bon jusqu’au bout de sa lettre, parlant notamment du suicide comme d’une maladie. L’adolescente a également passé un message à tous ceux qui souffrent en moment pour ne pas succomber à la tentation d’en finir brutalement. La princesse Märtha Louise a elle aussi essuyé quelques larmes alors que sa fille lisait son discours devant l’assemblée. N’ayant pas pris la parole en public, elle a préféré posté un message personnel à Ari Behn sur Instagram.

« Cher Ari, Nous étions censés être ensemble à Noël et faire la fête. Nous attendions tous cela avec impatience. » Par ces premières phrases, la princesse Märtha Louise confirme les propos qu’Ari Behn avaient tenu lors d’une interview, alors qu’il avait créé la surprise générale en annonçant qu’il devait passer Noël avec Märtha Louise, leurs enfants et Shaman Durek.

« Nous sommes si infiniment tristes et touchés par ta perte. Tu étais le père chaleureux, drôle, sage et bon pour les filles, qui leur manque tellement. Tes commentaires drôles, tes beaux points de vue, ta poésie, tes compliments débordants, le grand amour que tu avais pour eux nous manquent. »

« Aujourd’hui, tu aurais été si fier d’elles. Mais là où tu étais il y a maintenant un vide, car personne ne pourra jamais te remplacer pour nos belles filles. Et c’est si douloureux de penser que tu as quitté la terre. Nous sommes tous dans un profond chagrin et une douleur partagée. »

Comme sa fille, la princesse Märtha Louise fait référence au suicide comme d’une maladie : « Une maladie invisible t’a envahi de plus en plus, et c’est à ce moment que la santé mentale échoue. Depuis longtemps, nous t’avons progressivement vu disparaître, mais nous avons cru que tout se passerait bien. Ta famille s’est battue pour toi. Ils ont tous été là pour toi jour et nuit. »

« Tu nous manques et tu continueras de nous manquer profondément, Ari. Je suis triste que tu n’aies jamais vraiment compris à quel point tu étais aimé. J’espère que nous, qui restons, pourrons nous encourager et nous dire des belles paroles. Car nous avons cette vie à partager, à quel point nous sommes heureux les uns pour les autres et quelles merveilleuses qualités nous voyons les uns chez les autres. Nous continuerons à te chérir, Ari, et passons à autre chose : chaque jour est une fête et tu étais un bijou. »

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr