Lord Mountbatten a-t-il voulu faire tomber le Premier ministre Harold Wilson ? The Crown saison 3 épisode 5 la vérité historique

Dans l’épisode 5 de la série The Crown, les spectateurs ont pu assister à une tentative de coup d’État, de la part d’un membre de la famille royale. L’ancien vice-roi des Indes, lord Mountbatten, oncle du prince Philip, duc d’Édimbourg.

Lire aussi : Anthony Blunt était-il un membre du KGB infiltré près de la reine ?

Lord Mountbatten, interprété par Charles Dance, dans la série The Crown sur Netflix

Le coup d’État de lord Mountbatten dans The Crown

Dans cet épisode, lord Mountbatten, interprété par l’acteur Charles Dance, tente un coup d’État pour renverser le Premier ministre travailliste en fonction. Il se réunit en cachette, entouré de Cecil King, directeur de la Banque d’Angleterre et du groupe média Mirror. Autour d’eux, ils ont quelques partisans, favorables à l’idée de renverser le gouvernement élu et de former ensemble un gouvernement non-élu. Il pense qu’avec son influence au sein de la famille royale, il pourra manipuler la reine pour qu’elle l’aide à signer la démission des ministres. Au même moment, le Premier ministre, Harold Wilson, entend parler du coup qui se trame et coupe l’herbe sous le pied, en contactant le premier la reine. Il la menace, indiquant qu’il a toujours été un fervent défenseur de la monarchie, mais s’il s’avérait qu’elle tente un coup dans son dos, il fera en sorte de faire fonctionner ses relations pour mettre fin à la monarchie. Quelle est la réalité historique ?

Lire aussi :La reine Elizabeth a-t-elle eu une relation avec lord Porchester ?

Lord Mountbatten a voulu devenir Premier ministre ? : Faux !

Dans la réalité, Cecil King, directeur de la Banque d’Angleterre et du journal Mirror, a bien voulu renverser le Premier ministre Harold Wilson. Cet homme puissant bien connecté, a fait fonctionner ses relations et a contacté lord Mountbatten, 1e comte Mountbatten de Birmanie, lui faisait miroiter qu’il pourrait être à la tête du groupe qu’il arriverait à former.

Sa Majesté la reine Elizabeth, à côté de l’oncle de son mari, lord Mountbatten

Les faits ont été révélés par Hugh Cudlipp, un patron d’une maison d’édition, qui lui-même fut approché par Cecil King et qui avait réfléchi à l’idée de rejoindre le groupe de dissidents qui devait se former autour de lord Mountbatten. Cependant, loin de l’image de l’homme fort et déterminé que l’on a de Louis Mountbatten dans la série, dans la réalité, l’oncle du prince Philip était déjà bien trop âgé. Lord Mountbatten aurait simplement refusé la proposition et l’idée du coup d’État n’aurait jamais abouti.

Lire aussi : La princesse Margaret a-t-elle embrassé le président Johnson ?

Autre inexactitude de la série, lord Mountbatten est appelé à la Banque d’Angleterre puis aurait convoqué toute son équipe pour leur annoncer son plan. Dans la réalité, lord Mountbatten, Cecil King et Hugh Cudlipp se seraient retrouvés de façon informelle à Kinnerton Street, la résidence de lord Mountbatten. Lors de cette rencontre, lord Mountbatten aurait fait savoir qu’il était trop âgé pour ce genre de chose. En 1968, le frère de la princesse Alice de Battenberg, mère du duc d’Édimbourg, était âgé de 68 ans.

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.