Margareta de Roumanie et sa famille prennent le train royal et traversent le pays pour le centenaire du couronnement du roi Ferdinand

Margareta de Roumanie, son époux Radu et sa sœur Sofia ont effectué un voyage à bord du train royal depuis Cluj-Napoca jusqu’à Teiuș. Le voyage a eu lieu le 14 octobre, soit la veille des célébrations du centenaire du couronnement du roi Ferdinand 1e et de la reine Marie.

Lire aussi : Margareta de Roumanie ouvre le 14e forum du Prix du duc d’Édimbourg en présence du prince Edward

La famille royale de Roumanie traverse le pays à bord du train royal

Ferdinand de Hohenzollern-Sigmaringen, neveu du roi Carol 1e lui a succédé sur le trône, à sa mort, le 10 octobre 1914. En raison de la guerre, le couronnement du roi Ferdinand 1e n’eut lieu que le 15 octobre 1922. Ce jour-là, à Alba Iulia, le roi Ferdinand et son épouse, la reine Marie, ont été couronnés.

Cent ans plus tard, sa descendante, Margareta, Gardienne de la Couronne, a traversé une partie de la Roumanie en train pour commémorer cet anniversaire. Margareta, 73 ans, était entourée de son époux, le prince Radu, 62 ans, et de l’une de ses sœurs, la princesse Sofia, 64 ans. La famille a utilisé le train royal, qui est parti dans la matinée du 14 octobre à Cluj-Napoca, à l’issue d’une cérémonie militaire.

(Photo : Daniel Angelescu, Casa Majestății Sale)
(Photo : Daniel Angelescu, Casa Majestății Sale)

Margareta et Radu de Roumanie se trouvaient à Cluj depuis quelques jours, où ils ont assuré divers engagements au cours de la semaine. Parmi les musiques militaires entonnées par les troupes de soldats sur le quai, on a pu reconnaître l’hymne royal, la marche du roi Carol 1e et l’hymne national.

(Photo : Daniel Angelescu, Casa Majestății Sale)

Lire aussi : Margareta et Radu de Roumanie reçoivent des jeunes champions de natation au palais Elisabeta

Lors de cette première étape, ce sont des personnalités du monde des affaires qui sont montées à bord du train royal ainsi que des lycéens. La première halte a eu lieu la gare de Câmpia Turzii. La famille royale a été accueillie par les autorités locales. Des bénévoles de la Croix-Rouge, des enseignants et des étudiants, ainsi que des résidents de tous âges étaient présents. À Câmpia Turzii, un groupe d’étudiants olympiques de la ville hôte est monté à bord du train royal pour effectuer la prochaine étape du voyage.

(Photo : Daniel Angelescu, Casa Majestății Sale)

Lire aussi : Margareta de Roumanie reçue docteur honoris causa d’université à Cluj

Margareta, son époux et l’une de ses sœurs rejoignent Alba Iulia

Le deuxième arrêt du train royal a eu lieu à la gare d’Aiud, où les autorités locales et un grand nombre d’habitants de la municipalité ont accueilli la famille royale. Des volontaires de la Croix-Rouge roumaine et des militaires de l’Inspection des situations d’urgence étaient présents. Margareta est la présidente de la Croix-Rouge de Roumanie. À Aiud, un groupe d’étudiants des écoles et lycées de la ville est monté à bord du train royal.

(Photo : Daniel Angelescu, Casa Majestății Sale)
(Photo : Daniel Angelescu, Casa Majestății Sale)

Lire aussi : Margareta et Radu de Roumanie au Jubilé de platine de la reine Elizabeth II : rencontre avec le prince Charles à Clarence House

À Teiuș, un comité d’accueil quasi semblable au précédent attendait la fille aînée du roi Michel 1e, elle-même entourée de son époux et d’une sœur. Arrivée à destination, la famille royale a été accueillie par de nombreux citoyens, précise la Maison royale de Roumanie.

(Photo : Daniel Angelescu, Casa Majestății Sale)

Le 15 octobre 2022, le Train Royal reprendra son voyage, dans la matinée, et arrivera à la gare d’Alba Iulia en matinée. Ce sera le début des festivités du centenaire du couronnement auxquelles participeront Margareta, Radu et Sofia de Roumanie.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr