Margareta de Roumanie reçoit la présidente moldave au palais Elisabeta

La présidente moldave Maia Sandu était de passage en Roumanie le 3 avril 2023. La Gardienne de la Couronne a convié la présidente en audience au palais Elisabeta. La fille aînée du dernier roi de Roumanie défend avec fervent la candidature de la Moldavie pour intégrer l’Union européenne.

Lire aussi : Margareta de Roumanie soutient l’adhésion de la Moldavie à l’Union européenne

La présidente moldave conviée au palais Elisabeta par la Gardienne de la Couronne

La présidente Maia Sandu avait-elle un endroit plus sûr pour où se rendre qu’au palais Elisabeta ce lundi, alors qu’elle visitait Bucarest ? La présidente de la République de Moldavie était en visite de travail en Roumanie ce 3 avril et elle a répondu favorablement à l’invitation de la Gardienne de la Couronne qui la conviait à une audience au palais Elisabeta.

Margareta de Roumanie accueille la présidente Maia Sandu à l’entrée du palais Elisabeta (Photo : ©Daniel Angelescu, Casa Majestății Sale)
La présidente moldave et la fille du roi Michel 1er rentrent dans le palais, suvies par le prince consort (Photo : ©Daniel Angelescu, Casa Majestății Sale)

Sa Majesté Margareta et son époux, le prince consort ont accueilli la présidente à l’entrée du palais Elisabeta, puis l’ont invitée dans la Salle des Rois. La visite s’est déroulée en présence de représentants de la présidence et de l’ambassade de la République de Moldavie à Bucarest, dont l’ambassadeur moldave Victor Chirilă, précise la Maison de Sa Majesté. 

Margareta de Roumanie défend l’adhésion de la République de Moldavie à l’Union européenne (Photo : ©Daniel Angelescu, Casa Majestății Sale)

Lire aussi : Margareta de Roumanie visite l’Inspection générale de la Gendarmerie roumaine

Margareta de Roumanie défend avec ferveur l’adhésion de la Moldavie à l’Union européenne

La dernière rencontre entre la cheffe de la Maison royale et la cheffe d’État moldave remonte à l’automne dernier. Les 27 et 28 octobre 2022, Margareta de Roumanie et le prince Radu avaient visité la Moldavie. La Moldavie, pays de 2,7 millions d’habitants, qui a pris son indépendance à la chute de l’Union soviétique, partage un patrimoine historique et culturel important avec la Roumanie.

Photo officielle de Sa Majesté la Gardienne de la Couronne et de Son Excellence la présidente de la République de Moldavie ce 3 avril 2023 dans la Salle des Rois (Photo : ©Daniel Angelescu, Casa Majestății Sale)

La principauté de Moldavie, qui a existé de 1359 à 1859, a longtemps été avec la principauté de Transylvanie et la principauté de Valachie, l’une des trois principautés roumanophones. Tributaire de l’Empire ottoman à partir du 16e siècle, la Moldavie a été cédée à l’Empire russe en 1812. Aujourd’hui, il existe un mouvement unioniste important dans le pays, qui milite pour un rattachement à la Roumanie.

Après l’audience royale, la présidente a planté un chêne dans le jardin (Photo : ©Daniel Angelescu, Casa Majestății Sale)

Avant de signer le livre d’honneur du palais Elisabeta et de quitter le palais, la présidente a planté un chêne dans le jardin, puis a partagé un déjeuner avec Margareta et Radu de Roumanie, entourés d’une délégation.

Avant de quitter les lieux, la présidente Sandu a signer le livre d’honneur du palais (Photo : ©Daniel Angelescu, Casa Majestății Sale)

Lire aussi : Margareta de Roumanie et sa famille prennent le train royal et traversent le pays pour le centenaire du couronnement du roi Ferdinand

En juin 2022 la Gardienne de la Couronne a décidé d’afficher publiquement son soutien à la république de Moldavie, à l’occasion de l’obtention du statut officiel de candidat à l’adhésion à l’Union européenne. « La Couronne roumaine est aussi un outil de soutien et est dépositaire des valeurs européennes. Au cours des deux dernières décennies, la famille royale a développé en république de Moldavie des projets dans les domaines de l’éducation, de l’économie et de la formation militaire », avait expliqué la fille aînée du roi Michel 1e. « Le roi Ferdinand et la reine Marie, mes arrière-grands-parents, peuvent être considérés comme les “parents” de l’histoire moderne de mon pays frère, et le roi Michel, mon père, est respecté et admiré tant par la nation que par les autorités politiques » de Moldavie.

Avatar photo
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr