Le mariage très secret de la princesse Mafalda à Majorque : première petite-fille du roi Siméon II à se marier

La princesse Mafalda de Saxe-Cobourg-Gotha s’est mariée ce samedi 28 mai 2022 avec Marc Abousleiman à Majorque. La chanteuse est la première des 11 petits-enfants du roi Siméon II de Bulgarie à se marier. Des mesures importantes avaient été prises pour garantir la protection de l’intimité de la famille royale. Les invités devaient abandonner leur téléphone portable à l’entrée et le personnel avait signé un accord de confidentialité.

Lire aussi : Les 50 ans de la princesse Kalina : la nouvelle vie en Bulgarie de la fille du roi Siméon II

Mariage à Majorque de la princesse Mafalda et Marc Abousleiman

La princesse Mafalda de Saxe-Cobourg-Gotha a épousé le financier britannique d’origine libanaise Marc Abousleiman, ce 28 mai 2022, en présence de nombreux membres de la famille royale de Bulgarie. Plusieurs membres du Gotha étaient invités à assister à l’union civile de ce couple formé il y a déjà huit ans. Le mariage a eu lieu à Majorque, île d’origine de la mère de la mariée. Le mariage était civil et non religieux, Marc Abousleiman étant chrétien maronite.

C’est à Londres que la princesse Mafalda a rencontré son prince charmant, puis ils se sont tous les deux envolés pour Boston, où ils ont poursuivi leurs études universitaires. La princesse était inscrite au prestigieux Berklee College of Music. Marc a fait des études d’ingénieur informatique à Harvard, après avoir été scolarisé au lycée français Charles de Gaulle, situé dans le quartier huppé de Kensington à Londres, comme Olimpia, 26 ans, et Tassilo, 20 ans, la sœur et le frère de Mafalda.

La princesse Mafalda avec son petit ami Marc Abousleiman à New York le jour de son anniversaire en 2020 (Photo : Dylan Travis/ABACAPRESS.COM)

Après avoir vécu à Londres et aux États-Unis, c’est finalement à Madrid que la princesse Mafalda s’est récemment installée. Marc travaille dans la finance et poursuit en même temps des études supplémentaires à Harvard. Il est aujourd’hui vice-président de la société américaine Further Global Capital Management. La princesse, petite-fille aînée du roi Siméon, est chanteuse et utilise simplement le prénom de Mafalda comme nom de scène.

Lire aussi : Le successeur du roi Siméon II sera titré « Gardien de la Couronne »

Les invités du mariage de Mafalda de Saxe-Cobourg-Gotha

Le choix de Majorque semble tout naturel pour la princesse Mafalda. Ses parents, séparés, ont chacun une histoire particulière avec les Baléares. Rosario est originaire de Majorque et le prince Kiril possède une maison à Porreres, à l’intérieur de l’île. Ces dernières années, il s’y est installé avec sa compagne, la femme d’affaires britannique Katharine Butler. Rosario, pour sa part, vit avec l’artiste albanais Anri Sala. La princesse Mafalda vient chaque été passer ses vacances sur l’île.

Marc Abousleiman avec son beau-père, le prince Kiril, prince de Preslav, à Majorque en 2021 (Photo : GTres/ABACAPRESS.COM)

C’est d’ailleurs dans le domaine de Porreres du prince Kiril que les invités du mariage étaient invités, dès vendredi soir, à une soirée de pré-mariage. Une fois qu’ils ont atterri aux Baléares, arrivés des quatre coins de l’Europe, les prestigieux invités ont rejoint Porreres. Parmi eux se trouvaient la princesse héritière Mette-Marit de Norvège et l’infante Cristina. Les deux princesses sont des amies proches de Roasario Nadal, la mère de la mariée. L’infante Cristina est aussi une amie du prince Kiril.

Le roi Felipe a grandi avec le prince Kiril et les autres fils du roi Siméon II. Kiril a longtemps été un invité du palais de Marivent lors des vacances d’été de la famille royale espagnole. L’infante Cristina a gardé des liens très étroits avec Rosario, qui est d’ailleurs la marraine de sa fille, Irene Urdangarin. Rosario faisait aussi partie des invités du 50e anniversaire de l’infante Cristina à Genève, en 2015.

Le prince Kubrat, prince de Panagyurichté, est arrivé à Porreres avec son épouse, la princesse Carlo et le prince Konstantin, prince de Vidine, était accompagné de son épouse, la princesse Maria Gracia. Kubrat et Konstantin sont les oncles de la mariée. La seule tante paternelle de la mariée, la princesse Kalina, avait fait le voyage depuis la Bulgarie avec son époux, l’aventurier Kitin Muñoz. Selon Vanity Fair, le roi Siméon II et la reine Margarita ne pouvaient manquer le mariage de leur petite-fille. Les grands-parents maternels, l’homme d’affaires Miguel Nadal et l’aristocrate majorquine Isabel Fuster Puigdorfila, étaient également présents.

Mafalda de Saxe-Cobourg-Gotha à la Fashion Week de Milan en 2019 (Photo : Marco Piovanotto/Abacapress)

Lire aussi : Le jour où Siméon II est devenu un enfant roi après la mystérieuse disparition de son père

Le roi Siméon II marie sa petite-fille aînée

Le samedi, c’est dans le domaine de Rosario, à Campos, situé à 10 km de Porreres, que s’est déroulée la cérémonie et la réception du mariage. À 17h21, le marié est arrivé au volant de son propre véhicule. Après être descendu de la voiture, il a appuyé sur le digicode pour ouvrir les barrières, raconte Ultima Hora. Profitant de la présence du marié, les quelques paparazzis postés devant les barrières se sont rués sur lui. « Tout va bien, merci beaucoup », a-t-il répondu. 

Un défilé de voitures a suivi, avec quelques invités qui ont baissé la vitre de leur véhicule pour saluer les journalistes. C’est à 19h16 que la mariée est apparue. Aucune image n’a pour le moment été publiée. Tous les invités étaient priés de déposer leur téléphone portable à l’entrée. « Le personnel employé, serveurs, coupeurs de jambon, musiciens et l’équipe du wedding planner ont signé un accord de confidentialité », écrit Ultima Hora.

Selon la presse espagnole, dont Telva, la princesse Mafalda portait une robe Valentino, le couturier pour lequel Rosario fut égérie lorsqu’elle était jeune. Mafalda a vécu son enterrement de vie de jeune fille il y a quelques semaines à Rome, ce qui peut aussi indiquer qu’elle en a profité pour récupérer sa robe chez le couturier.

Siméon II de Bulgarie, fêtera ses 85 ans dans deux semaines, et a fêté ses 60 ans de mariage avec son épouse, la reine Margarita, en janvier dernier. L’ancien roi-enfant, qui a régné sur la Bulgarie de 1943 à 1946, avait épousé Margarita Gómez-Acebo en janvier 1962, civilement puis lors de deux cérémonies religieuses, l’une orthodoxe, l’autre catholique. Le couple royal a eu 5 enfants, quatre garçons et une fille. Tous leurs enfants ont épousé un citoyen espagnol et se sont installés dans le pays. Le roi Siméon II est retourné vivre en Bulgarie une fois son exil levé. Impliqué dans la vie politique du pays dont il fut le dernier tsar, il a été élu Premier ministre de la République de Bulgarie en 2001.

La princesse Mafalda de Saxe-Cobourg-Gotha, 27 ans, est l’aînée des petits-enfants du roi Siméon II. Elle est la fille du prince Kiril, prince de Preslav, deuxième enfant du dernier roi des Bulgares, et de Rosario Nadal y Fuster-Puigdorfila. Elle a une sœur et un frère, la princesse Olimpia et le prince Tassilo, nés en 1995 et 2002. Rosario a été mannequin, notamment pour Valentino, et est issue de la noblesse espagnole. Son grand-père était le 9e comte d’Olocau. Elle travaille aujourd’hui dans le domaine de l’art.

Le roi Siméon II et la reine Margarita en octobre 2021 (Photo : Histoires Royales)

Lire aussi : Simeon II de Bulgarie au mariage du tsarévitch Georges de Russie

La famille royale de Bulgarie est issue de la famille de Saxe-Cobourg-Gotha et tous les membres portent le titre de duc et duchesse de Saxe. En 1887, le prince Ferdinand de Saxe-Cobourg-Gotha-Koháry a été élu prince souverain de Bulgarie, principauté élevée au rang de royaume en 1908. Ses descendants se sont succédé sur le trône jusqu’en 1946, date de l’abolition de la monarchie par les communistes. La famille royale de Bulgarie en exil a repris le patronyme familial d’origine. Le roi Siméon II ayant vécu en Espagne, lui et ses descendants sont connus comme Sajona-Coburgo y Gotha, en espagnol, et comme Sakskoburggotski, en bulgare.

Arbre généalogique simplifié de la famille royale de Bulgarie (Image : Histoires Royales)

La famille de Saxe-Cobourg est l’une des plus importantes familles européennes. Deux familles royales régnant encore aujourd’hui, celle de Belgique et celle du Royaume-Uni, sont issues de cette dynastie. Des membres de la branche Koháry sont devenus rois de Portugal et rois des Bulgares, deux monarchies abolies aujourd’hui. Le chef de la famille de Saxe-Cobourg et Gotha est le prince Andreas. Rien que par la reine Victoria (elle-même Saxe-Cobourg par sa mère) et son époux, le prince consort Albert de Saxe-Cobourg, qui sont les ancêtres de nombreux souverains européens actuels, la princesse Mafalda est cousine avec la grande majorité des familles royales de tout le continent.

La famille royale de Bulgarie a gardé le patronyme de Saxe-Cobourg-Gothie, Maison à l’origine de quatre familles royales dont deux sont encore régnantes (Image : Histoires Royales)

Le roi Siméon II descend par sa mère de la famille royale de Savoie, qui régnait sur l’Italie à l’époque de sa naissance. Sa mère, la reine Giovanna, était la fille roi Victor-Emmanuel III d’Italie. Cette famille est elle-même issue de plusieurs mariages entre parents proches de la branche Carignan de la Maison de Savoie. Mafalda et son grand-père sont d’autant plus proches de la famille de Savoie, que l’actuel chef de la famille, le prince Victor-Emmanuel est le fils du dernier roi d’Italie, Humbert II, et de la reine Marie-José. Marie-José est née princesse de Belgique, sœur de Léopold III, donc issue de la famille de Saxe-Cobourg.

La famille royale de Bulgarie et la famille royale de Belgique descendent du duc de Saxe-Cobourg-Saalfeld et ont pour cousins communs les membres de la famille royale de Savoie (Image : Histoires Royales)

Le roi Nicolas 1e de Monténégro était l’un des arrière-grands-pères maternels du roi Siméon II, tout comme le dernier duc souverain de Parme, Robert 1e, était l’un de ses arrière-grands-pères paternels. La famille royale de Bulgarie est descendante des rois de France par la branche d’Orléans et par la branche d’Espagne, qui elle-même est à l’origine des souverains des Deux-Siciles et des souverains de Parme.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr