Les 50 ans de la princesse Kalina : la nouvelle vie en Bulgarie de la fille du roi Siméon II

En 2022, la princesse Kalina de Bulgarie fête ses 50 ans mais aussi ses 20 ans de mariage. La fille du dernier tsar des Bulgares vit toujours un véritable amour passionnel avec l’explorateur Kitín Muñoz. La princesse connue pour ses tenues extravagantes et régulièrement critiquée pour son apparence physique, a décidé de retourner vivre en Bulgarie pour y mener à bien de nouveaux projets.

Lire aussi : La princesse Marie-Louise de Bulgarie est arrière-grand-mère pour la deuxième fois

Kalina de Bulgarie et Kitín Muñoz fêteront leurs noces porcelaine en 2022

Kalina de Saxe-Cobourg-Gotha, princesse de Bulgarie, est née le 19 janvier 1972 à Madrid, lors de l’exil de son père, le roi Siméon II, dernier tsar des Bulgares. La famille royale bulgare s’est installée en Espagne, pays d’origine de Margarita Gómez-Acebo, épouse du roi Siméon après la chute de la monarchie par les communistes. Les cinq enfants de Siméon et Margarita ont chacun épousé un citoyen espagnol.

Kalina de Saxe-Cobourg-Gotha y Gómez-Acebo, princesse de Bulgarie, duchesse de Saxe, a épousé Antonio “Kitín” Muñoz y Valcarcel le 26 octobre 2002 (Photo : Korpa/ABACA)

La princesse Kalina a une personnalité exubérante, elle a étudié l’art à Londres, et est passionnée par mille et une disciplines. Elle est une cavalière émérite et une aventurière dans l’âme, un trait de caractère qu’elle partage avec son époux, l’explorateur Antonio Muñoz, connu comme Kitín Muñoz.

Ils se sont mariés en Bulgarie le 26 octobre 2002 et le couple a un enfant, Simeón Hassan Muñoz, né en 2007. Le prénom est un hommage au père de la princesse Kalina et le deuxième prénom fait référence à Hassan II du Maroc, grand ami de la famille. Le roi Mohammed VI est d’ailleurs l’un des parrains de l’enfant. Kalina et Kitín fêteront donc leurs 20 ans de mariage en octobre 2022.

La princesse Kalina et son époux fêtent le premier anniversaire de leur fils à la résidence des Saxe-Cobourg en Bulgarie, en 2008 (Photo : Enfoque/ABACARESS.COM)

Lire aussi : Diana et Kyril de Bulgarie : photos inédites de leur escapade sur un yacht en 1990

Fin des années au Maroc après avoir réalisé de beaux projets valorisant le patrimoine arabo-amazigh

Le Maroc est l’autre grand centre d’intérêt commun du couple. La famille s’est installée au Maroc et Kitín Muñoz a repris l’organisation du Moussem de Tan Tan, rendez-vous annuel des peuples nomades du Sahara qui rassemble plus d’une trentaine de tribus du sud marocain. Kitín, en tant qu’ambassadeur de bonne volonté de l’Unesco, a réussi à faire déclarer ce festival patrimoine culturel et immatériel de l’humanité.

Après cette première réussite, le couple a eu l’idée de faire de même pour la Tbourida. Il s’agit d’une fantasia berbère, une sorte de simulation d’assaut militaire à cheval. Le couple a présenté l’idée au prince Moulay Abdalah, président de la Fédération équestre marocaine et cousin du roi Mohammed VI, qui a apporté son soutien au projet. Kalina et Kitín se sont rendus à Paris pour défendre l’idée devant le directeur général de l’UNESCO.

Cavalière émérite, la princesse Kalina a aidé son époux à valoriser les traditions berbères. La princesse Kalina a œuvré pour inscrire la Tbourida au patrimoine culturel et immatériel de l’UNESCO (Photo : Wikimedia Commons)

Lire aussi : Simeon II de Bulgarie au mariage du tsarévitch Georges de Russie

Retour en Bulgarie pour la princesse Kalina et ses nouveaux projets

Après avoir passé plusieurs années au Maroc, la princesse Kalina a souhaité retourner sur la terre où tout a commencé. C’est en Bulgarie que la famille s’est récemment installée, permettant de se rapprocher du roi Siméon, qui est lui aussi retourné en Bulgarie. Une fois l’exil levé, l’ancien roi déchu est rentré chez lui sous son nom civil, Siméon de Saxe-Cobourg-Gotha (ou Sakskoburggotska, en bulgare), et a réussi à se faire élire Premier ministre en 2001. Depuis qu’il a mis un terme à sa carrière politique, Siméon et son épouse vivent au palais Tsarska Bistritsa à Borovets ou au palais Vrana, lorsqu’ils sont dans la capitale, Sofia.

Le palais Vrana est l’ancienne résidence officielle des anciens rois de Bulgarie (Photo : Wikimedia Commons)

En exclusivité pour Hola!, la princesse Kalina raconte son nouveau quotidien en Bulgarie. «Nous vivons entre le palais Vrana et celui de Tsarska Bistritsa». À Vrana, la princesse travaille en tant que membre du conseil du parc royal. «J’aime mon travail. Je suis heureuse», assure la dernière des cinq enfants du roi. «Les Bulgares sont très accueillants et amicaux», continue Kalina qui précise que son fils Simeón Hassan est devenu «un Bulgare de plus». Simeón Hassan est un adolescent bien éveillé. En 2018, Kitin Muños racontait à Diez Minutos que son fils de 10 ans parlait l’arabe et lui servait de traducteur.

La princesse Kalina et son époux avec leur fils, lors d’un événement en Espagne, en 2018 (Photo : Gtres/Alamy/Abacapress)

La princesse et son époux ont encore d’autres projets qu’ils vont mener à bien ensemble. Ils travaillent sur une série documentaire qui mettra en avant le patrimoine bulgare reconnu par l’UNESCO. Son époux sera le réalisateur et elle s’occupera de l’écriture et fera la voix-off. Elle prépare aussi un documentaire sur les baleines, qui sera bientôt en cours de tournage dans l’Antarctique.

Lire aussi : Boris III annonce la naissance de Siméon de Bulgarie le 16 juin 1937

Une princesse pleine de ressources

La princesse Kalina est une femme pleine de ressources et débordante d’énergie. Très sportive, elle se maintient en forme en pratiquant de nombreux sports et des activités physiques. Sa discipline de prédilection est l’équitation, d’où son intérêt pour la Tbourida. Le physique de la princesse Kalina a souvent été l’objet de questionnements.

Le maquillage, les tenues exubérantes et le nez de la princesse Kalina ont souvent fait l’objet de critiques et de questionnements (Photo : Albert Nieboer/DPA/Alamy/Abaca)

Après des années de spéculations, son époux est monté au créneau en 2018 lors d’une conférence de presse pour prendre la défense de sa femme et a détaillé le calvaire médical qu’elle a subi. Vanity Fair raconte qu’à l’âge de huit ans, la princesse Kalina s’est fendue le palais à l’école. Bien des années plus tard, après avoir reconstitué son palais, elle a voulu se faire poser des facettes dentaires chez un dentiste londonien, qui lui a perforé l’os de son palais fragilisé.

Au même moment, toujours avant son mariage, la princesse a pris part à une expédition maritime avec Kitín, malgré ses douleurs et son traitement. Elle n’avait pas mesuré la gravité du problème. Très vite, une infection s’est déclarée et s’est étendue dans la zone ORL jusqu’à l’œil. Elle a été évacuée d’urgence pour lui sauver son œil et son nez. «On a donné la priorité au soin de l’infection, provoquant des dommages esthétiques, ce qui n’était pas important à ce moment-là car la chose vitale était de sauver l’œil et le nez de l’infection», précisait le beau-fils du roi Siméon II.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr