Le message du duc de Kent aux franc-maçons après l’arrêt des travaux suite à la crise du coronavirus

Le cousin de la reine Elizabeth, le prince Edward, duc de Kent, 84 ans, a adressé aujourd’hui un messages à tous les Frères franc-maçons qui ont été contraints d’arrêter leurs travaux, suite à la pandémie mondiale de coronavirus. Jamais encore la franc-maçonnerie n’avait dû s’arrêter, même pendant la guerre et malgré les persécutions envers les maçons, les ateliers n’avaient fermés leurs portes. C’est une première, qui a été respectée par toutes les obédiences et les autorités maçonniques du monde entier. Le cousin de la reine Elizabeth a tenu à s’adresser à tous les maçons britanniques, leur donnant rendez-vous à la saison prochaine.

Message du duc de Kent, Grand Maître de la Grande Logie Unie d’Angleterre pendant cette période d’arrêt de la franc-maçonnerie au vu des restrictions sanitaires (Photo : UGLE)

Lire aussi : Les rois de Suède également Grands Maîtres francs-maçons

Le duc de Kent avait pris la décision de suspendre tous les travaux

Comme son père, le prince George, duc de Kent l’avait été de 1939 à 1942, le prince Edward, petit-fils du roi George V, est Grand Maître de la Grande Loge Unie d’Angleterre depuis 1967.

Il y a quatre mois, le prince Edward avait ordonné la fin des travaux dans tout le pays, durant la période de confinement. La Grande Loge Unie d’Angleterre, qui délivre les paternes dans les pays étrangers, est scrutée par les différentes grandes loges nationales du monde entier afin d’adapter leur attitude concernant les mesures à prendre. Les contacts physiques imposées par certaines parties des rituels et les regroupements (de personnes à la moyenne d’âge plus âgée) étant déconseillés, le duc de Kent a tenu à rassurer ceux qui espéraient que les travaux reprennent à la rentrée mais aussi rappeler qu’il comprenait ceux qui souhaitaient encore déserter leur atelier pendant quelques temps.

Lire aussi : Habibullah Khan, l’émir d’Afghanistan franc-maçon, pacificateur et réformateur

La lettre du duc de Kent aux francs-maçons anglais

« Cela fait un peu plus de quatre mois que j’ai pris la mesure regrettable mais inévitable de suspendre la franc-maçonnerie en réponse au coronavirus. Depuis lors, j’ai été énormément impressionné et extrêmement fier de la façon dont nos membres, tant chez eux que dans nos districts, ont manifesté et même amplifié l’esprit et les valeurs de notre ancienne institution. En particulier, vous avez démontré que nos instincts et nos actions charitables sont en effet la caractéristique déterminante du cœur d’un franc-maçon. La manière dont vous êtes resté en contact les uns avec les autres, en prenant soin en particulier des Frères qui étaient seuls et vulnérables et, plus largement, la manière dont vous avez aidé et servi de manière désintéressée vos communautés locales, en a beaucoup impressionné au-delà de l’artisanat lui-même.

Je suis sûr que nous regrettons tous de ne pas être encore revenus là où nous étions avant que ce virus ne frappe. Pas des moindres, la camaraderie de dîner ensemble nous manque tellement. C’est une triste réalité, cependant les choses devront encore probablement rester différentes de ce à quoi nous sommes habitués. Vous saurez que l’UGLE a récemment promulgué des directives pour les Loges qui souhaitent se revoir et même organiser des cérémonies. Je comprends parfaitement que certains membres auront le sentiment que le moment n’est pas encore venu pour eux de retourner au travail maçonnique, ou que les restrictions nécessaires dans les cérémonies nuiraient trop à leur déroulement. Je suis tout aussi sûr qu’ils se joindront à moi pour souhaiter à tous les Frères plein de succès alors que nous tracerons nos différents voyages à travers cette période, en gardant la lumière de la franc-maçonnerie vivante jusqu’à ce que nous puissions tous nous revoir.

Nous devons avoir espoir que cette période passera, comme ce sera certainement le cas. La franc-maçonnerie a résisté à de nombreuses tempêtes et a évolué et s’est adaptée au fil des siècles. Nous serons les plus forts pour être venus à bout de cette période d’épreuve et c’est cet espoir et cette confiance qui nous encouragent maintenant. Les principes qui ont guidé les nombreuses générations de maçons qui nous ont précédés sont tout aussi vrais, tout aussi pertinents et aussi nécessaires dans le monde d’aujourd’hui qu’ils l’ont toujours été.

Mes Frères, je vous souhaite un été heureux, en sécurité et agréable et j’ai hâte de vous voir dès que les circonstances le permettront à la nouvelle saison ».

Lire aussi : Le duc de Kent main dans la main avec le président allemand à Dresde

Source : GLUA

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr