Louis de Bourbon pense au comte de Chambord pour les 137 ans de sa mort

Le 24 août 1883 mourait Henri d’Artois, connu comme le comte de Chambord. L’anniversaire d’une disparition que Louis de Bourbon, duc d’Anjou ne pouvait manquer. Il a adressé ses pensées au petit-fils de Charles X ce matin.

Le comte de Chambord est mort le 24 août 1883 (Photo : Domaine public)

Lire aussi : Louis de Bourbon commémore les « Henri » de France dont son fils et le comte de Chambord

Le duc d’Anjou rend hommage au comte de Chambord

Henri de Bourbon, de la branche d’Artois, est né le 29 septembre 1820. Fils de Charles-Ferdinand d’Artois et de Caroline de Bourbon-Siciles, il fut désigné par son grand-père, le roi Charles X pour lui succéder. Henri d’Artois portait alors le titre de duc de Bordeaux pendant la restauration. Dans sa lettre de résignation, Charles X renonça à son trône pour lui et son fils aîné, nommant son petit-fils comme successeur. Ainsi, Henri d’Artois, fut connu comme le roi Henri V, âgé de 9 ans, du 2 au 9 août 1830, le temps que le duc d’Orléans, alors régent du royaume pendant cette période de transition, lise la lettre de renonciation du roi à la Chambre, omettant de mentionner le nom du successeur. Le duc d’Orléans deviendra le roi Louis-Philippe 1e. Les légitimistes considèrent Henri d’Artois, comte de Chambord, comme le prétendant au trône de France de l’époque.

Lire aussi : Qui aurait pu diriger la France en 1830 ?

« En ce 24 août, anniversaire de sa mort, mes pensées se tournent vers le comte de Chambord », écrit en ce jour d’anniversaire le prince Louis de Bourbon, duc d’Anjou, reconnu comme Louis XX par les légitimistes. Le comte de Chambord « a maintenu avec tant de courage et d’abnégation, les principes de la monarchie traditionnelle en France, que j’incarne de nos jours ». Louis de Bourbon n’oublie pas de rappeler la querelle dynastique qui a suivi la mort du comte de Chambord.

Lire aussi : Louis de Bourbon demande la réparation de la statue de Louis XVI à Louisville

La mort d’Henri d’Artois et la querelle dynastique

Mort sans héritier, le comte de Chambord est le dernier descendant légitime en lignée masculine de Louis XV. La branche capétienne des Bourbon s’est éteinte avec lui. À sa mort une querelle dynastique s’est enclenchée. Le plus proche cousin en ligne masculine était le prince Jean (III) de Bourbon, comte de Montizón, descendant de Louis XIV par son petit-fils Philippe V, devenu roi d’Espagne. Lorsque le deuxième fils de Jean III est mort sans descendant, le titre est passé à un cousin. L’aîné des Bourbon est aujourd’hui le prince Louis de Bourbon, duc d’Anjou. La querelle dynastique se joue contre ses cousins d’Orléans, qui réfutent la succession du titre de chef de la famille de France à la mort du comte de Chambord à un descendant du roi d’Espagne. Selon les Orléanistes, la branche espagnole, descendante de Philippe V avait perdu toute prétention au trône français, comme l’indique le traité d’Utrecht.

Lire aussi : Le duc d’Anjou commémore Jeanne d’Arc qui « a restauré la légitimité du pouvoir royal »

Source : Twitter/ducdanjou

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.