Nicole Coste raconte la vérité sur son fils Alexandre et sa relation avec Albert II et Charlène de Monaco

Seize ans après avoir fait la une de Paris Match, Nicole Coste est à nouveau sur la couverture du magazine avec son fils, Alexandre Grimaldi-Coste, devenu majeur il y a quelques jours. L’ex-compagne du prince Albert II raconte sa vérité, celle qu’elle n’a jamais pu partager durant toutes ces années. On y apprend les projets du fils ainé d’Albert et sa future place sur le Rocher.

Lire aussi : Alexandre Grimaldi-Coste : l’apparition remarquée du fils ainé d’Albert II à l’aube de ses 18 ans

La mère d’Alexandre Grimaldi-Coste parle à l’occasion des 18 ans de son fils

Nicole Coste, qui ne veut plus qu’on qualifie Alexandre de «fils illégitime», qui ne veut plus que l’on cite son nom de naissance avant sa naturalisation française et qui ne veut plus qu’on parle d’elle comme d’une ancienne hôtesse de l’air, a accepté d’accorder un entretien à Paris Match, à l’occasion du 18e anniversaire d’Alexandre, le fils ainé du prince Albert II. L’interview est accompagnée de belles photos de Nicole et sa maman à retrouver cette semaine en kiosque ou ici en version numérique. Cet entretien de 10 pages est l’occasion pour la créatrice de mode de raconter sa vérité, sa relation avec Charlène et la relation que le prince Albert II entretient avec son fils.

Alexandre Grimaldi-Coste est né, avec un autre nom et prénom, le 24 août 2003 à Paris. Reconnu devant le notaire en décembre 2003 par son père, le prince Albert de Monaco, il aura le droit d’accoler le nom de famille de son père au nouveau nom francisé de sa mère. Un double patronyme qui aujourd’hui encore chagrine sa mère. «Je serais ravie qu’il porte simplement le nom de son père, comme sa sœur Jazmin et ses autres frère et sœur», explique Nicole Coste, 48 ans, dont les propos ont été largement repris sur LCI.

Nicole Coste et son fils Alexandre Grimaldi-Coste lors d’un événement à Cannes en juillet 2021 (Photo : Foc Kan/FilmMagic/Getty Images)

Un bébé d’amour et reconnu

Après avoir respectée une période d’exil en Suisse puis à Londres, afin de calmer le jeu, Nicole a choisi de se confier au magazine paru ce 2 septembre 2021 pour raconter en détails les événements vécus et imposés après la révélation de l’existence de son fils, en 2005. Fière du jeune homme qu’il est devenu, Alexandre est engagé dans une agence de mannequin et s’apprête à rentrer à l’université. «Il aime étudier», précise-t-elle. Elle explique aussi que son fils pourrait être de plus en plus visible maintenant qu’il est devenu adulte.

Dans cette interview, Nicole souhaite surtout remettre les points sur le i concernant les relations qu’entretiennent Alexandre et Albert. Le prince Albert et Nicole ont été en relation pendant 5 ans avant d’avoir un bébé. «Il est né d’un amour et reconnu, donc voulu par Dieu», assure la maman qui rappelle combien elle et son fils sont croyants et fervents catholiques. «Alexandre est né deux ans avant que ne commence l’idylle entre son père et Charlène, en décembre 2015. Avant, ils s’étaient juste croisés. Il est faux de dire le contraire».

La légitimité d’Alexandre et sa place dans la famille Grimaldi

Bien qu’Alexandre ne figure pas dans l’ordre de succession au trône monégasque, ses parents n’étant pas mariés, le jeune homme a toute sa légitimité légale. Comme sa sœur Jazmin, plus âgée et reconnue elle aussi, le prince Albert fait une place à Alexandre dans sa vie. Nicole a tout de suite été rassurée quand la princesse Stéphanie de Monaco a été choisie pour devenir la marraine de baptême d’Alexandre.

Quand il est question d’aborder les rumeurs concernant l’existence d’un nouvel enfant du prince Albert II, Nicole, déjà maman de deux fils ainés, Hugo et Swann, se montre catégorique : «Il n’y en a pas d’autres. Cette histoire d’une Brésilienne qui prétend qu’Albert est le père de son enfant est montée de toutes pièces.» Elle réfute également les articles de presse qui prétendent qu’elle connaitrait la mère. «C’est sans doute encore un énième scandale créé pour faire du mal».

Le prince Albert II a toujours honoré sa promesse d’entretenir des relations avec ses deux premiers enfants. Ici avec sa fille ainée, Jazmin Grace Grimaldi en 2018 (Photo : Piovanotto Marco/ABACAPRESS)

Élevée au Togo par un père d’origine béninoise et une mère à moitié togolaise, Nicole révèle avoir «un aïeul d’origine juive orientale», à qui elle doit «sans doute aussi ce teint clair et [ses] yeux un peu bridés». De ses origines africaines, elle en garde la gentillesse, l’honnêteté et le respect, des valeurs qu’elle inculque à son fils. De son père, le jeune homme reçoit également beaucoup de choses grâce aux liens qu’ils cultivent ensemble. «Ils aiment pratiquer ensemble des activités sportive et, parfois, parler de politique».

Quant aux allégations selon lesquelles Alexandre aurait simplement été soutenu financière par Albert II, là encore Nicole se défend. «C’est tout à fait faux. Je n’aurais pas apprécié. Je ne suis pas comme ça. […] Albert a toujours assumé son rôle de père et aucun accord financier n’a jamais été conclu entre nous». Albert essaie d’être présent lors des grands moments de vie de son fils. Le souverain monégasque était d’ailleurs présent à la soirée d’anniversaire des 18 ans de son fils, organisée deux jours après le grand jour.

Alexandre et sa sœur Jazmin le jour des 18 ans d’Alexandre (Photo : Instagram/jazmingrimaldi)

Le comportement choquant de la princesse Charlène envers Alexandre Grimaldi-Coste

Enfin, Nicole souhaite en finir avec les comparaisons que l’on a pu faire d’elle et de la princesse Charlène. Elle souhaite aussi démentir une fausse interview que le Daily Mail prétendait avoir réalisé, dans laquelle elle tenait des propos très durs envers l’épouse du prince Albert II. Elle explique toutefois que plus de choses auraient dû être faites ensemble, étant toutes les deux la cible des rumeurs. «Nous aurions dû faire en sorte de nous supporter cordialement. Dans notre situation, la diplomatie devait s’imposer».

Malgré tout, Nicole se laisse aller à raconter une anecdote concernant la princesse Charlène qui l’a choquée. «Pendant la période des fiançailles, j’ai vécu des choses qui m’ont alertée et choquée. Elle a, par exemple, changé mon fils de chambre, profitant de l’absence de son père pour l’installer dans l’aile des employés. En tant que mère, je ne trouve pas de mots pour décrire ces agissements». Aux questions concernant l’absence du Rocher de la princesse Charlène, retenue depuis des mois en Afrique du Sud pour des raisons médicales, Nicole a simplement répondu ne pas comprendre mais que cela ne la regardait pas.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr