Le nouveau métier du fils de Mette-Marit de Norvège

Marius Borg Høiby, fils aîné de la princesse héritière Mette-Marit, épouse du futur roi de Norvège, aurait un nouveau métier. La presse norvégienne rapporte que le jeune homme se consacre dorénavant professionnellement à sa passion : la moto. Le fils de Mette-Marit travaille dans un petit atelier de réparation de motos.

Marius Borg Høiby travaille à présent dans un garage de motos (Photo : Instagram/marius_borg)

Lire aussi : Quand Mette-Marit de Norvège enceinte cherchait l’amour sur un plateau télé

Marius Borg Høiby devient mécanicien dans un garage à moto

Le magazine norvégien Se og Hør révèle que Marius Borg Høiby, 23 ans, a trouvé un nouveau job plutôt surprenant pour le fils d’une future reine. Il travaille actuellement comme mécanicien dans un garage à moto à Lier, une petite ville à moins de 40 km d’Oslo.

L’intérêt du jeune homme pour les motos est devenu de notoriété publique l’année dernière, lorsqu’il a posté une annonce sur le site Finn pour vendre sa Harley Davidson pour un pris de 75 000 couronnes, soit environ 7000 euros. Il expliquait dans son annonce qu’il devait s’en débarrasser qu’il ne s’était pas rendu compte en l’achetant, qu’il devait posséder une licence particulière pour ce type de véhicule.

Lire aussi : Haakon, Mette-Marit, leurs enfants et Marius Borg à la messe de Noël à Uvdal

Les différents métiers de Marius Borg Høiby

Ni la Cour royale, ni Marius Borg Høiby, ni son nouvel employeur n’a voulu commenter la nouvelle. Ce nouveau job est une fois de plus surprenant. Le fils de la princesse héritière Mette-Marit a travaillé dans des domaines totalement différents par le passé. Il a par exemple été rédacteur en chef de Tempus Magazine, un média qui a fermé ses portes. Puis il a travaillé pour l’application de rencontres Moodie, après avoir fait un passage de quelques mois dans une entreprise immobilière.

Le nouveau job surprenant du fils de la princesse héritière Mette-Marit de Norvège (Photo : Instagram/crownprincessmm)

Lire aussi : Photos de la princesse héritière Mette-Marit pour son 47e anniversaire

Avant de mettre sa Harley Davidson en vente sur le site Finn, Marius Borg Høiby avait fait la polémique quelques années auparavant, lorsqu’il était devenu un utilisateur habituel du site. À l’époque, il vivait encore avec sa mère et son beau-père, le prince héritier Haakon. Il avait pris l’habitude de mettre en vente des objets qu’il n’utilisait plus, sans se rendre compte que les petites annonces affichaient publiquement sa géolocalisation, son numéro de téléphone et des données privées, ce qui pouvait compromettre la sécurité de la famille royale.

(Photo : Instagram/crownprincessmm)

Après une adolescence tumultueuse, Mette-Marit Tjessem Høiby est tombée enceinte de Morten Borg, un homme qui avait fait de la prison en 1992 pour violences, conduite en état d’ivresse et détention de drogue. Morten Borg était l’un des meilleurs amis du petit ami de longue date de Mette-Marit, John Ognby. Mette-Marit et Morten Borg se séparent 5 mois avant la naissance de leur fils, Marius Borg Høiby, en 1997.

Après avoir cherché l’amour à la télé, Mette-Marit rencontre le prince héritier Haakon de Norvège à un festival. Ils se fiancent et se marient en 2009. Haakon a connu Marius Borg Høiby depuis sa naissance. Le jeune homme, qui a grandi au sein de la famille royale n’en est pas membre et apparait rarement aux événements officiels. Il est en couple depuis plusieurs années avec l’influenceuse Juliane Snekkestad.

View this post on Instagram

❤️

A post shared by Marius Borg Høiby (@marius_borg) on

Lire aussi : Les cadeaux étonnants du prince Sverre Magnus pour sa confirmation en disent long sur ses passions

Source : Se og Hør

Avatar
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés par passion. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales.