Le roi Philippe fait changer les armoiries royales de Belgique, une première en 100 ans

C’est une première en 100 ans. Le roi Philippe de Belgique a fait changer les armoiries royales. Elles n’avaient plus connu de modifications majeures depuis 1910. L’arrêté royal du 12 juillet 2019 dévoile les nouvelles armoiries royales, une version modernisée, permettant notamment à sa fille, Élisabeth, d’avoir son propre blason. Surtout, cette nouvelle version vient mettre un terme à l’inégalité linguistique qui régnait depuis la création de la Belgique, en inscrivant la devise belge : « L’union fait la force », dans les trois langues nationales.

Autour de l’écu central, le collier de l’Ordre de Léopold. Dans l’écu, le lion porte un bouclier aux couleurs des princes de Saxe. Le heaume est ouvert, de face, entre deux sceptres, l’un étant la main de la justice, l’autre un lion. Les lions qui tiennent l’écu sont des léopards lionnés. En héraldique, les lions sont de profile et les léopards de face.

Les nouvelles armoiries du roi des Belges

Depuis toujours « L’union fait la force » était écrit uniquement en français sur les armoiries royales, ignorant l’allemand et le néerlandais, celle-ci étant pourtant la langue la plus parlée dans le pays. Le roi Philippe est le premier des monarques de Belgique a enregistrer trois versions de son discours de fin d’année, là où ses prédécesseurs faisaient l’impasse sur l’allemand. Dorénavant, au bas des armoiries royales, on peut lire : « L’union fait la forçe. Eendracht maakt macht. Einigkeit macht stark. » L’autre nouveauté est l’unique armoirie pour le couple royal. Ainsi, il n’y a plus de différence entre celui de la reine et du roi, préparant déjà le terrain pour sa fille, appelée à devenir la première reine du pays.

L’autre grande différence est la modification de l’écusson. Autrefois, il représentait un lion d’or sur un écu noir. À présent, il a également un bouclier à son épaule. Ce bouclier est décoré de 10 rayures jaunes et noires. Il s’agit en réalité de l’écusson de la Saxe, ce land allemand dont est originaire la famille de Belgique. Comme il a été révélé en 2015, la famille de Belgique, autrefois Saxe-Cobourg-Gotha, a récupéré ses titres allemands, délaissés après la guerre pour effacer toute trace de leurs origines allemandes. La famille royale a donc décidé de rendre les titres de prince de Saxe-Cobourg et Gotha ainsi que de duc en Saxe à tous les futurs enfants de la famille qui ne portent pas le titre de prince de Belgique, dorénavant réservé aux enfants du roi et ses petits-enfants, ainsi qu’aux enfants de l’héritier. Pour confirmer le retour des titres allemands, le roi a décidé d’ajouter l’écusson des Saxe-Cobourg-Gotha sur le lion d’or. Il y a quelques semaines, le roi Philippe avait visité la ville de Gotha, sur les traces des origines de sa famille.

Armoiries de la duchesse de Brabant

Une version féminine et masculine a été prévue pour chacune des armoiries. L’intérieur des armoiries comprend un écu des armes pour les hommes et ils est en forme de losange pour les membres de sexe féminin. Pour la première fois, les armoiries du duc de Brabant ont été féminisées avec un losange à la place de l’écu, afin que la princesse Elisabeth puisse la porter. Le titre de duc de Brabant est réservé à l’héritier du trône. Pour la première fois, depuis la fin de la loi salique, c’est une princesse qui est l’héritière du trône et qui porte donc le titre de duchesse de Brabant. La différence majeure entre les armoiries du souverain et de l’héritière est que les lions ne tiennent pas les drapeaux belges mais des drapeaux noirs avec des lions. Le heaume qui surmonte l’écusson est réservé au souverain et est donc remplacé par la couronne princière, comme sur les armoiries prévues pour les princes de Belgique. Un lambel d’or à trois pendants est posé sur le losange. Les lions tiennent des drapeaux noirs aux lions d’or.

Armoiries des princes et princesses de Belgique

Les princes et princesses de Belgique ont également droit à de nouvelles armoiries royales. L’écu des armes pour les princes et le losange pour les princesses sont entourés d’une filière d’or, autrement dit, d’un bord doré. La couronne princière surmonte l’écu, à la place du heaume. Les lions d’or ne tiennent pas de drapeaux.

Armoiries des princes et princesses de la Maison royale

Il s’agit d’une nouveauté. Comme expliqué précédemment, depuis 2015, la famille royale fait une distinction entre les princes et princesses de Belgique et les princes et princesses de la Maison royale. Jusqu’à présent, personne n’entre encore dans cette catégorie. Les premiers qui seront dans ce cas seront certainement les enfants du prince Laurent, qui ne pourront plus prétendre au titre de princes de Belgique. Ils seront donc princes de Saxe-Cobourg et Gotha et ducs en Saxe. Ils appartiendront néanmoins à la Maison royale et auront droit à leurs armoiries. Il s’agit des mêmes armoiries que celles des princes de Belgique, sauf que la filière d’or qui entoure l’écusson est ici une filière pourpre.

Armoiries du roi qui a abdiqué et son épouse

Nouveauté, le roi Albert II et son épouse, la reine Paola ont leurs armoiries. Il s’agit des armoiries qui ressemblent à celles du roi, sauf que le heaume est tourné de trois-quarts vers la gauche et n’a pas de grilles. Les lions ne portent pas de sceptres, comme sur les armoiries du roi. La reine Paola a les mêmes armoiries que le roi Albert II, sauf que l’écu est remplacé par un losange et qu’elle n’a pas de heaume mais une couronne. Tout deux ont un lambel de gueules (rouge) à trois pendants. Il s’agit d’une barre rouge que l’on distingue a hauteur de l’épaule de lion de l’écu ou du losange.

Armoiries d’Albert II et Paola
Comparaison entre les armoiries du roi Albert II en tant que souverain qui a abdiqué, avec le heaume tourné vers la gauche et les armoiries du souverain actuel, Philippe

No Comments Yet

Leave a Reply