Les petits mensonges de l’interview d’Oprah Winfrey : les tabloïds ripostent

Dans l’interview diffusée le 7 mars 2021 sur CBS, la duchesse de Sussex s’est longuement plainte du traitement reçu par la presse britannique, et du manque de soutien de la famille royale à son égard, alors qu’elle souffrait des articles mensongers qui la concernaient. Pour illustrer ses propos, des captures d’écran de unes de magazines et de titres de la presse ont été diffusés dans l’interview. Plusieurs d’entre eux ont été arrangés pour souligner les propos de Meghan Markle.

Certains titres attribués à des tabloïds britanniques ont été manipulés (Photo : capture d’écran CBS)

Lire aussi : Le prince Jan Lubomirski donne son avis sur Meghan Markle : « Elle voyait “duchesse” comme un plus à sa carrière d’actrice »

Des titres faussement attribués à des tabloïds anglais

« Il y avait des critiques constantes, des remarques sexistes et racistes flagrantes de la part des tabloïds britanniques », explique Oprah Winfrey, pour souligner les propos de la duchesse de Sussex qui déplorait son traitement dans les tabloïds. Le prince Harry, Meghan Markle et Oprah Winfrey répéteront tout au long de l’entretien combien la presse britannique s’était montrée virulente à l’égard du couple. Bien que ce fait soit difficilement contestable, il est dommage que la production ait choisi certains des titres les plus sensationnalistes pour illustrer leurs propos.

Des titres attribués à la presse britannique dans l’émission d’Oprah Winfrey

Lire aussi : Charles de Habsbourg tacle violemment le prince Harry et Meghan Markle

À l’écran, on peut voir apparaitre des captures d’écran et des photos de couvertures de magazines, qui titrent sans vergogne que « Meghan a fui », qu’il existe un « rapport psychiatrique » la concernant ou que « Meghan est si fake ! ». Pourtant, sur les 6 images affichées à l’écran, seule une provient du Sun, un tabloïd britannique. Les autres couvertures sont des unes du Woman’s Day ou du magazine New Idea, deux titres australiens, ou du Enquirer, du Globe et de In Touch, trois titres américains.

D’autres captures d’écran seront montrées durant l’interview, pour illustrer d’autres dénonciations, qui seront tout de même correct. Pourtant deux titres ont été modifiés, ce qui n’a pas plu à Associated Newspapers Ltd, éditeur du Daily Mail, qui demande à présent à CBS de censurer ces passage de l’émission, qui devrait être rediffusée prochainement. Comme l’explique le Washington Post, la PDG du Daily Mail, Elizabeth Hartley, dénonce du contenu « inexacte, trompeur et clivant ».

Lire aussi : Énorme carton d’audience au Royaume-Uni pour l’interview d’Oprah Winfrey avec Harry et Meghan

Le Daily Mail dénonce une représentation malhonnête de CBS

« De nombreux titres ont été soit sortis de leur contexte, soit délibérément édités et affichés comme preuves à l’appui de l’affirmation de l’émission selon laquelle la duchesse de Sussex a fait l’objet d’une couverture raciste par la presse britannique. Cette modification n’a pas été rendue évidente aux téléspectateurs et, par conséquent, cette section du programme est à la fois gravement inexacte et trompeuse », indique le Daily Mail dans sa lettre envoyée à la direction de la chaine américaine et de la production Harpo, détenue par Oprah Winfrey.

Le tabloïd veut pour preuve en particulier, l’exemple de ce titre modifié. Dans l’émission d’Oprah Winfrey, on y découvre un titre raciste, que l’on attribue faussement au Daily Mail : « La semence de Meghan va colorer notre famille royale ». En lisant ce titre, on peut croire que le tabloïd soutient la thèse raciste. En réalité, il s’agit d’un titre modifié, puisque le tabloïd citait le message raciste qu’Henry Bolton, un responsable politique avait lui-même écrit. Le message avait été relayé partout dans la presse et Henry Bolton avait dû présenter sa démission. Oprah Winfrey s’est contentée de couper le titre pour faire croire qu’il s’agissait d’une affirmation d’un journaliste, alors que d’autres médias sérieux comme la BBC ont eux aussi cité la phrase, étant impossible de parler d’un sujet si la phrase critiquée n’est pas elle-même citée dans l’article.

« Il s’agit d’une fausse représentation complètement malhonnête d’un titre de journal et d’un article qui était à l’opposé de raciste. Personne en visionnant le programme n’aurait compris cela à partir du montage », explique l’avocat du tabloïd, dans un communiqué par Deadline. Plusieurs titres repris à l’écran était en réalité des citations faites par d’autres personnes, qui étaient justement critiquées pour leur propos dans l’article. Rappelons que la duchesse de Sussex et l’éditeur du tabloïd se livrent une guerre devant les tribunaux depuis plus d’un an.

Lire aussi : Peut-on avoir de l’ambition quand on est un membre de la famille royale ?

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr