Communion de la princesse Isabelle d’Orléans avec la croix des Asturies offerte par le roi Felipe VI à son cou

Le 19 juin 2021, la princesse Isabelle d’Orléans a reçu sa première communion. La fille unique du prince Charles-Philippe d’Orléans, cousin du prétendant au trône de France, a passé ce cap important à Estoril, au Portugal, où réside sa famille. Le duc d’Anjou et la duchesse de Cadaval, les parents de la jeune Isabelle, ainsi que ses grands-mères et ses tantes, entouraient la communiante.

Photos officielles de la première communion de la princesse Isabelle d’Orléans (Photo : David Nivière/Abacapress)

Lire aussi : Charles-Philippe d’Orléans travaille comme bénévole pour aider la population à Cascais

La première communion de la princesse Isabelle d’Orléans à Cascais

La cérémonie de communion de la princesse Isabelle d’Orléans s’est déroulée selon les mesures imposées par protocole sanitaire au Portugal. Les mesures ont notamment empêché son illustre parrain, le roi Felipe VI, d’assister à la communion de la princesse.

La princesse Isabelle d’Orléans reçoit l’eucharistie pour la première fois (Photo : David Nivière/Abacapress)

La princesse Isabelle est née à Lisbonne le 22 février 2012. Au mois d’octobre de la même année, c’est à Evora que la petite-fille du prince Michel et de la princesse Beatrice, a été baptisée en présence de son parrain, le prince des Asturies, aujourd’hui connu comme le roi Felipe VI d’Espagne, qui avait fait le déplacement.

Isabelle a reçu sa première communion à Cascais, au Portugal, où vit la famille. La princesse Beatrice, sa grand-mère, a assisté à l’événement. Histoires Royales s’est procuré les photos de la communion, sur lesquelles on peut découvrir les grands moments du sacrement et la fête privée organisée par la famille après la messe.

Alexandra Álvares Pereira de Melo, la duchesse douairière de Cadaval, la duchesse de Cadaval, la princesse Isabelle d’Orléans, le prince Charles-Philippe d’Orléans, la princesse Béatrice d’Orléans et la princesse Clotilde d’Orléans (Photo : David Nivière/Abacapress)

La cérémonie s’est déroulée à l’église Nossa Senhora Auxiliadora, chapelle de l’école de l’ordre des Salésiens d’Estoril. Point de Vue précise que c’est dom Arthur Pereira, supérieur de la congrégation, qui a préparé tout au long de l’année, la jeune fille de 9 ans et ses camarades de classe.

La duchesse de Cadaval et de le duc d’Anjou sont fiers de leur fille (Photo : David Nivière/Abacapress)

La communiante portait une jolie robe blanche et une couronne de fleurs sur la tête pour recevoir pour la première fois l’Eucharistie. Elle portait aussi autour du cou plusieurs médailles religieuses ainsi que la croix des Asturies, un bijou offert par le roi Felipe au baptême d’Isabelle. La croix en or est sertie de rubis, saphirs et émeraudes. Sur les branches de la croix pendent les lettres grecques alpha (Α) et oméga (Ω), symboles du Dieu éternel.

La croix des Asturies offerte par Felipe VI au baptême de la princesse Isabelle (Photo : David Nivière/Abacapress)

La croix se retrouve sur le drapeau de la province espagnole des Asturies et représente la Croix de la Victoire de Pélage le Conquérant, une croix en or dont la confection a été ordonnée par Alphonse III au 10e siècle et qui est aujourd’hui gardée dans la cathédrale d’Oviedo.

Retrouvailles familiales dans le jardin des ducs d’Anjou et de Cadaval

Diana Álvares Pereira de Melo, duchesse de Cadaval et mère de la princesse Isabelle, portait une robe jaune canari. Le père de la princesse Isabelle avait opté pour un costume bleu de France. La princesse Béatrice, très fière de sa petite-fille, était accompagné d’une de ses filles, la princesse Clotide, qui vit habituellement aux États-Unis. La communion d’Isabelle était l’occasion idéale pour qu’une partie de la famille puisse se retrouver après une année difficile.

La princesse Isabelle avec sa tante, la princesse Clotilde (Photo : David Nivière/Abacapress)

La princesse Béatrice, qui a attrapé le coronavirus et a vécu seule avec ses chiens à Marbella pendant le confinement, n’a pas pu voir beaucoup ses enfants, répartis aux quatre coins du monde. C’est avec joie que Beatrice et Clotilde d’Orléans ont profité du soleil dans le jardin fleuri d’Estoril, où était organisée la petite réunion familiale après la communion d’Isabelle.

Claudine, duchesse douairière de Cadaval et grand-mère maternelle de la communiante faisait partie des quelques invités à la cérémonie et à la réception. Claudine était venue avec sa fille Alexandra Álvares Pereira de Melo, très proche et fière de sa nièce Isabelle. La famille avait fait appel à l’un des meilleurs pâtissiers d’Estoril pour confectionner le gâteau de la communiante, qu’Isabelle avait elle-même commandé à son goût.

Qui est la princesse Isabelle d’Orléans ?

La princesse Isabelle d’Orléans est la fille unique du prince Charles-Philippe d’Orléans, petit-fils d’Henri d’Orléans, comte de Paris. Elle appartient donc à la famille royale de France, qui descend en ligne directe du roi Louis-Philippe 1e et en ligne cognatique de Louis XIV, Louis XIII et des précédents Bourbon et Capétiens.

Arbre généalogique paternel simplifié de la princesse Isabelle d’Orléans depuis les rois de France et de Portugal. Voir l’arbre en haute définition ici. (Image : Histoires Royales-Reproduction interdite)

Charles-Philippe d’Orléans a connu une notoriété soudaine lors de sa participation à l’émission de télé-réalité de TF1 Je suis une célébrité sortez-moi de là! Il s’est également engagé en politique en 2012, candidat pour représenter la 5e circonscription des Français hors de France.

En 2008, Charles-Philippe, duc d’Anjou, a épousé la duchesse portugaise Diana Álvares Pereira de Melo. La duchesse de Cadaval est une lointaine cousine du prétendant au trône du Portugal, qui est aussi le parrain de la petite Isabelle d’Orléans.

Charles-Philippe d’Orléans et son épouse Diana sont plusieurs fois apparentés. Ils descendent tous les deux du roi Robert II de France (972-1031), Charles-Philippe via la succession des rois de France, Diana via la maison royale portugaise de la dynastie de Bragance. Les Bragance descendent de la maison de Bourgogne, elle-même descendante de Robert II de France par son plus jeune fils, le duc de Bourgogne. Le plus proche ancêtre commun entre Diana et Charles-Philippe est le roi François 1e des Deux-Siciles.

Le titre de duc de Cadaval a été créé en 1648 par le roi Jean IV de Portugal, ancêtre de la jeune Isabelle, pour le général Nuno II Álvares Pereira de Melo pour le récompenser de son rôle durant la guerre de Restauration. Nuno était le fils du marquis de Ferreira, également comte de Tentugal. Le titre a été transmis jusqu’à l’abolition de la monarchie au Portugal. Il continue à être transmis par courtoisie.

Le 10e duc de Cadaval a eu 4 filles, deux de son premier mariage civil et deux de son second mariage, civil et religieux. L’aînée de son deuxième mariage, Diana, a hérité des titres et a été reconnue comme duchesse de Cadaval par le duc de Bragance, prétendant au trône du Portugal. Néanmoins, l’aînée du premier mariage, demi-sœur de Diana a hérité d’un nouveau titre créé pour elle, celui de duchesse de Cadaval-Hermès. 

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr