Pourquoi le prince Edward est-il comte de Wessex ?

Tous les enfants de la reine sont princes du Royaume-Uni. La règle de transmission du titre de prince du Royaume-Uni prévoit également que les petits-enfants du souverain (en ligne masculine) soient princes. Le titre ne peut se transmettre par les femmes, c’est pourquoi, les enfants de la princesse Anne ne sont ni prince ni princesse, bien que la reine eut proposé à sa fille de faire une exception. Mais la princesse Anne (ou plutôt son époux) a refusé cette proposition. Et pourquoi les enfants du prince Edward de Wessex ne sont-ils pas non plus prince et princesse ? C’est une décision qui revient au prince Edward et à son épouse, Sophie. Ils ont décidé de ne pas transmettre les titres royaux à leurs enfants. Ainsi ils ne sont liés à aucun devoir royal. Mais ce n’est pas la seule particularité du prince Edward… Il est également, dans l’histoire (depuis les Tudor), le seul enfant d’un monarque à être comte. Pourquoi ?

Il est de tradition, en plus d’être princes du Royaume-Uni, que les garçons du souverain obtiennent des titres de noblesse britanniques, à leur mariage. (Notez que les titres nobiliaires ne sont attribués qu’aux hommes). Ces titres de pairie sont libres, ne sont pas obligatoires et ne sont pas formellement attribués d’une manière spécifique. Pourtant, par exemple, par tradition, le titre de duc d’York est habituellement attribué au deuxième fils du souverain. La reine Elizabeth a décidé d’offrir également des titres à ses deux petits-fils William et Harry, devenant duc de Cambridge et duc de Sussex. Le choix du titre est assez libre. Dans le cas du prince Harry, par exemple, c’est en concertation avec la reine qu’il a décidé d’adopter ce titre. Dans la noblesse britannique, le titre de duc est le plus haut titre qui existe, avant prince. Mais celui-ci n’appartient qu’aux membres de la famille royale. En plus d’un titre de duc, chacun reçoit un ou deux titres subsidiaires inférieurs. Il s’agit souvent d’un titre de baron, qui fait référence à un territoire irlandais, gallois ou écossais, alors que le titre de duc correspond à un territoire anglais.

Pourquoi le prince Edward n’est pas duc ?

Comme nous venons de le voir, le choix du titre est relativement libre pour les troisième, quatrième, cinquième enfants du souverain, qui ne doivent pas spécialement respecter des traditions liées au titre. La reine avait prévu d’offrir le titre de duc de Cambridge à son quatrième enfant, le prince Edward. Cependant, celui-ci lui a fait la demande devenir Wessex, car il s’agit du nom d’un personnage interprété par Colin Firth dans le film Shakespeare in Love, qu’il affectionne. Le seul problème est que le Wessex, en tant que territoire n’est pas un duché. En réalité, il s’agit d’un territoire qui n’existe plus dans l’Angleterre moderne, à contrario de Cambridge, Sussex, York, Gloucester,… Le Wessex est un ancien royaume situé à l’est de l’île britannique, qui a existé jusqu’en 927, date de l’unification de l’Angleterre. Il a donc fallu inventer un titre de noblesse lié à ce territoire, ne pouvant pas l’élever au rang de duché. Le compromis fut d’en faire un comté (earldom).

Le prince Edward tenant absolument à porter le nom de Wessex a accepté le titre de noblesse inférieur à celui de ces deux frères, en devenant comte de Wessex. Il est donc le seul prince avec un prédicat d’Altesse royale à être également comte. Contrairement aux titres de prince et princesse qui ne se transmettent pas à l’époux lors du mariage, les titres de noblesse britanniques se transmettent à l’épouse. Ainsi, Meghan Markle est devenue duchesse de Sussex à son mariage, Sarah Ferguson est devenue duchesse d’York et Sophie Rhys-Jones est devenue comtesse de Wessex à son mariage en 1999. Le titre de comte étant déjà inférieur à celui de duc, le prince Edward a également dû recevoir un titre subsidiaire encore inférieur. C’est pourquoi, son titre subsidiaire est vicomte Severn. Le choix de Severn fait référence aux origines galloises de la comtesse Sophie. Le 10 mars 2019, pour son 55e anniversaire, il a également reçu un deuxième titre de comte pour en faire usage en Écosse. Le prince Edward est devenu comte de Forfar en Écosse.

Le prince Edward sera-t-il le prochain duc d’Édimbourg ?

Il s’agit d’une rumeur mais aussi d’une promesse faite par la Reine, le duc d’Édimbourg lui-même et le prince Charles, en 1999. C’est une des raisons qui aurait poussé la Reine à accepter que son fils soit comte. Il faudra toutefois attendre que le titre revienne à la Couronne pour qu’il le reçoive à son tour. Or, le titre est héréditaire. Autrement dit, à la mort du prince Philip, c’est son fils aîné, le prince Charles, qui en héritera, comme c’est le cas pour la majorité des titres de noblesse.

Charles, une fois Roi, pourra à son tour créer à nouveau le duché d’Édimbourg et l’offrir à son frère cadet, Edward. Cela veut également dire que le prochain roi Charles pourra compter sur son frère cadet pour l’épauler. Le prince Edward, en devenant duc d’Édimbourg héritera certainement de toutes les fondations, associations et patronages liés au titre. Depuis que le prince Philip ne se montre plus publiquement, le prince Edward a déjà officieusement représenté son père à de nombreux événements liés à ce titre.

Quels titres de noblesse ont les enfants du prince Edward ?

Le prince Edward de Wessex est papa d’une fille, Louise, née en 2003, et d’un fils, James, né en 2007. Concernant les titres de prince et princesse du Royaume-Uni auxquels ils avaient droit à leur naissance, le prince et son épouse ont demandé à la reine la permission de ne pas les transmettre à leurs enfants. Ce choix permet à ses enfants plus de liberté, n’étant pas obligés de répondre à des devoirs royaux.

Par contre, ses titres de noblesses se transmettent de façon normale, comme pour tout noble au Royaume-Uni. Ainsi, d’un point de vue de la pairie du Royaume-Uni, Edward et Sophie sont comte et comtesse, et leurs enfants héritent des privilèges accordés aux enfants d’un comte. C’est-à-dire, chaque garçon est Lord et chaque fille est Lady. De plus, le garçon aîné peut utiliser le titre subsidiaire de son père, en prévision du titre complet dont il héritera à sa mort. Ainsi, le fils du prince Edward est Lord James, vicomte Severn. À la mort du prince Edward, il deviendra à son tour comte de Wessex, puis son fils, son petit-fils, et ainsi de suite. Si bien qu’un jour, la personne qui sera détentrice du titre de comte de Wessex sera très éloignée de la famille royale. En principe, au Royaume-Uni, la plupart des détenteurs actuels d’un titre de duc, ont un ancêtre qui fut fils d’un roi, le titre de duc étant offert aux enfants ou petits-enfants d’un souverain.

Dans le cas où le prince Edward deviendra duc d’Édimbourg, ce titre se transmettra également à son tour à son fils James, et ainsi de suite…

Pourquoi Lady Louise et Lord James s’appellent-ils Mountbatten-Windsor ?

Tout le monde doit porter un patronyme ! Dans le cas particulier des membres de la famille royale, leur nom de famille est simplement « du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord ». Pour toute personne qui n’est pas ou plus prince ou princesse, par choix (les enfants du prince Edward), par éloignement de parenté avec le souverain (les arrière-petits-enfants) ou pour toute autre raison, doit tout de même avoir un nom de famille. Dans ce cas, ces personnes récupèrent le nom d’origine de la famille, qui est Windsor (depuis 1917, puisqu’avant, il s’agissait de Saxe-Cobourg-Gotha). Par exemple, le prince Richard, duc de Gloucester est prince, puisqu’il est le petit-fils d’un ancien souverain, le roi George V, mais ses enfants sont donc arrière-petits-enfants d’un roi et ont retrouvé le nom de famille de Windsor. Il en va de même pour les enfants du prince Edward de Kent, de ceux du prince Michael de Kent, et ainsi de suite…

Par contre, depuis 1960, il a été décidé que les descendants de la reine Elizabeth et de son mari, le prince Philip, ne porteraient pas le nom de famille Windsor mais Mountbatten-Windsor. Il s’agit d’une demande du prince Philip qui se sentait lésé d’être le seul homme en Angleterre à ne pas pouvoir donner son nom à ses descendants.

C’est pourquoi, les enfants du prince Edward, n’ayant aucun titre royal, ont hérité du nom Mountbatten-Windsor. Ils sont ainsi les premiers à porter ce nom de famille au Royaume-Uni. Le troisième à le porter est Archie, le fils du prince Harry et de Meghan, étant arrière-petit-fils du souverain.

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr

No Comments Yet

Leave a Reply