Le président albanais veut instaurer une décoration « Reine Géraldine »

Le président de la république d’Albanie, Ilir Meta, a annoncé qu’il proposait la création nouvelle récompense dans son pays. Le chef d’État souhaite honorer les citoyennes qui ont œuvré pour le bien des femmes ou pour l’intégration de l’Albanie à l’Union européenne, en leur remettant la décoration Reine Géraldine, du nom de la dernière reine des Albanais.

Lire aussi : Les ravissantes photos de la princesse Géraldine d’Albanie pour son premier anniversaire

Une haute décoration d’État au nom de la reine des Albanais

En 2022, l’Albanie fête ses 100 ans de relations diplomatiques avec la Hongrie. En même temps, la famille royale d’Albanie fête les 20 ans de son retour au pays. Il y a deux décennies, l’exil de la famille royale prenait fin et la reine Géraldine, accompagnée de son fils et de son petit-fils, rentrait au pays. La reine Géraldine est née comtesse Géraldine Apponyi le 6 août 1915, dans une famille issue de la vieille noblesse hongroise, du côté de son père. Sa mère était une Américaine d’origine irlando-écossaise.

Cette jeune femme catholique de la haute société a épousé le roi Zog 1e d’Albanie, en 1938. Elle est devenue à cette date reine des Albanais. Moins d’un an après son mariage, la famille royale d’Albanie est chassée hors du pays et la monarchie est abolie. Malgré le peu de temps qu’elle aura vécu dans le pays, elle cultivera un amour profond pour ce peuple d’adoption.

La reine Géraldine, d’origine hongroise, fut l’épouse du roi Zog 1e (Image : domaine public)

Lire aussi : Le message d’amour du prince Leka pour les 105 ans de sa grand-mère, la reine Géraldine

La reine Géraldine a par la suite beaucoup œuvré pour le bien-être des enfants et de la population en difficulté. Elle est décédée quatre mois après avoir remis les pieds en Albanie, en 2002. Elle était déjà veuve du roi Zog depuis 1961.

Ilir Meta veut instaurer une récompense Reine Géraldine

Pour marquer le centenaire des relations diplomatiques avec la Hongrie, le président albanais Ilir Meta souhaite instaurer une nouvelle récompense au nom de la défunte reine des Albanais, d’origine hongroise. Le président s’adresse à présent à Lindita Nikolla, présidente du parlement.

Le président albanais Ilir Meta souhaite créer une haute récompense d’État (Photo : Malton Dibra / European Commission/Wikimedia Commons)

Lire aussi : La petite Géraldine d’Albanie sur la plage de Durrës

Cette décoration sera remise « en remerciement, respect et honneur du dévouement, de l’engagement et de l’amour de la reine Géraldine pour l’Albanie, pays qu’elle n’a jamais oublié ». La haute récompense d’État « sera décernée aux femmes qui non seulement aiment la patrie avec esprit et cœur, mais promeuvent cet amour de promouvoir l’Albanie et nos valeurs historiques et culturelles, notre forte affiliation européenne et notre précieux héritage ». Le président précise, dans son communiqué relayé par Albanian Daily News, qu’il souhaite accorder ces médailles à des femmes qui ont œuvré pour les droits des femmes ou à celles et ceux qui ont œuvré au « processus d’européanisation de l’Albanie en vu de sa pleine intégration dans l’Union européenne ».

Le prince héritier Leka, la princesse héritière Elia et leur fille, la princesse Géraldine, au pied de la nouvelle statue de la reine Géraldine, ce 1e février 2022 (Photo : Blerta Celibashi/DNphotography/ABACAPRESS.COM)

Cette semaine, c’est la capitale, Tirana, qui a rendu hommage à la reine Géraldine, en érigeant une statue de l’ancienne souveraine. La statue de la reine Géraldine a été dévoilée par le prince héritier Leka, son petit-fils. La statue est l’artiste Sandor Kligl et a été financée par le gouvernement hongrois.

(Photo : Blerta Celibashi/DNphotography/ABACAPRESS.COM)

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr