Quand le président israélien ne reconnait pas le roi Philippe de Belgique

C’est une petite bourde qu’a commis le président Reuven Rivlin, ce jeudi 23 janvier, quelques minutes avant le début du 5e Forum international sur la Shoah. Le président israélien était très flatté d’avoir une cinquantaine de chefs d’État à Jérusalem pour commémorer les 75 ans de la libération du camp d’Auschwitz et se battre contre l’antisémitisme.

Mais le président était également très fier d’avoir des royautés dans la salle, comme il le rappellera d’ailleurs à plusieurs reprises dans son discours, quelques minutes plus tard. Mais visiblement, le président n’avait pas bien révisé ses fiches. Alors qu’il a fait une courbette devant le souverain luxembourgeois, qu’il a tenu le prince héritier de Norvège par l’épaule… il ignorait totalement qui était le roi Philippe de Belgique !

Regardez la vidéo dans le tweet ci-dessous.

Reuven Rivlin était tellement ébloui par le roi Felipe et le roi Willem-Alexander qu’il en a oublié le roi Philippe

Le président Reuven Rivlin a très chaleureusement serré la main du grand-duc Henri de Luxembourg ainsi que celle du prince hériter Haakon de Norvège. Il a ensuite brièvement serré la main du roi Philippe, sans trop savoir de qui il s’agissait. Ensuite, le président était très heureux de reconnaitre le roi Willem-Alexander des Pays-Bas et le roi Felipe d’Espagne.

« Je vous présente le roi d’Espagne », dit-il avec humour en s’adressant au roi des Pays-Bas. « Je ne l’ai jamais vu ! », rétorque sur le ton de la blague le souverain néerlandais. Mais Rivlin frotte encore un peu plus la manche de « Leurs Majestés », comme il le répète plusieurs fois, très heureux de se trouver face « à deux rois ». Visiblement un peu gêné pour son voisin, le roi des Pays-Bas l’a tout de suite rectifié. « Trois, nous sommes trois rois. C’est presque biblique ». Confus, le président Rivlin découvre alors qu’il n’avait pas reconnu le roi des Belges. Le roi Philippe a timidement voulu le rassurer en lui indiquant qu’il était le « plus petit » des rois présents.

Le président Rivlin ne reconnait pas le roi Philippe (Crédits : capture YouTube)
S.M. le roi Felipe VI et S.M. le roi Willem-Alexander, S.M. le roi Willem-Alexander, S.M. le roi Philippe, S.A.R. le prince héritier Haakon et S.A.R. le grand-duc Henri (Crédits : capture YouTube)

Deuxième bourde du président israélien lorsqu’il rencontre le prince Charles

Le président Rivlin n’en est pas à une bourde près. Toujours très euphorique de rencontrer ses prestigieux invités, il va tenter de frotter un peu trop la manche du prince Charles. Lorsque le prince de Galles lui a serré la main, le président israélien a voulu lui faire des courbettes en disant : « J’ai été sujet de son père, le roi George VI ». Le Premier ministre Netanyahu est à côté et semble gêné par l’intervention de son président. Le prince Charles reprend le président : « Non, vous avez été sujet de l’Empire britannique ». Ce à quoi, Netanyahu fait remarquer à son président qu’en plus… le roi George VI n’est pas le père du prince Charles, mais son grand-père.

Lors de cette cérémonie du 5e Forum international sur la Shoah, le prince Charles a prononcé un discours. Il était le seul des royautés présentes à la cérémonie commémoration de la Shoah à prendre aujourd’hui la parole. La veille, le roi Felipe VI avait prononcé un discours émouvant sur le devoir de mémoire, lors du dîner organisé à la résidence du président, en marge du Forum.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr