Andreas de Saxe-Cobourg-Gotha et son combat contre le Parkinson

Il est actuellement le chef de la famille de Saxe-Cobourg et Gotha, l’une des familles les plus prestigieuses de la noblesse allemande. Le prince Andreas de Saxe-Cobourg-Gotha reste méconnu du grand public, malgré le prestige de son nom et de sa famille. Il y a quelques années, cet homme de 77 ans a eu le courage d’afficher sa maladie afin de faire avancer la recherche et soutenir les associations qui viennent en aide aux familles et aux personnes atteintes du Parkinson. Début mai, le prétendant au trône du duché de Saxe-Cobourg et Gotha, malgré sa maladie handicapante, a parcouru 100 km sur un vélo couché pour récolter des fonds. Pédalant symboliquement de Cobourg à Gotha.

Le prince Andreas a parcouru 100 km sur son vélo couché (Photo : Prinz Andreas)

Lire aussi : Philippe et Mathilde de Belgique visitent Gotha : la ville d’origine de la famille Saxe-Cobourg-Gotha

Le prince Andreas récolte des fonds pour la lutte contre le Parkinson

Avec l’aide du Rotary Club, qui a financé chaque kilomètre à hauteur de 100 euros, le prince Andreas de Saxe-Cobourg-Gotha a récolté 10 000 euros sur trajet d’environ 100 kilomètres. Les généreux donateurs ont même dépassé les montants prévus, réussissant à récolter jusqu’à 30 000 euros pour son exploit. Le prince de 77 ans, fils du prince Frédéric-Josias, lui-même fils du dernier duc Charles-Édouard de Saxe-Cobourg-Gotha, a parcouru cette distance sur son vélo électrique couché.

C’est en 2011, il n’avait alors que 68 ans, lorsqu’il a appris la terrible nouvelle. L’annonce de la maladie fut un véritable choc pour le prince Andreas et pour sa famille. Diagnostiqué atteint de Parkinson, il a choisi de se battre. Il s’est mis à bouger, faire des marches, faire du vélo d’intérieur, changer de régime alimentaire. Même si la maladie progresse et que l’issue est inévitable, le descendant de la reine Victoria continue à se maintenir en forme du mieux qu’il le peut. Si vous vous baladez dans le parc du château de Callenberg, vous risquez de tomber sur Andreas, qui s’entraine à rouler quasiment quotidiennement et par tous les temps, autour du château familial.

Grâce aux dons du Rotary Club, Andreas a récolté plus de 30 000 euros (Photo : Wolfgang Desombre)

100 km de Cobourg à Gotha

C’est alors que le prince Andreas, voulant donner une leçon, malgré sa condition physique, s’est lancé dans le pari de parcourir 100 km avec un vélo couché. Il a fallu tracer le parcours, le baliser, le sécuriser, prévenir la presse… En cinq jours, le prince s’est lancé le défi de relier Cobourg à Gotha, les deux fiefs appartenant au duché historique. Aidé par son assistant, et ses amis du Rotary Club, le prince Andreas a réussi son défi avec brio. Grâce à l’argent récolté la Klinik für Geriatrie und Rehabilitation a déjà pu se doter de nouvelles technologies. L’argent a servi à acheter pour 10 000 euros d’iPhone et d’Apple Watch. Les smartphones et les montres connectées se sont révélées être de précieux outils de monitoring pour les personnes atteintes de Parkinson. En portant les montres et en utilisant des applications spécialisées, les médecins peuvent surveiller à distance chacun de leurs patients, qui eux aussi ont une vision en direct de nombreuses données médicales à suivre.

La course d’Andreas de Saxe-Cobourg-Gotha a permis d’acheter des iPhone et des Apple Watch (Photo : Wolfgang Desombre)

Lire aussi : Philippe et Mathilde en Saxe-Anhalt : Réforme protestante et Bauhaus au programme

Le chef de la famille de Saxe-Cobourg-Gotha et sa maladie

Le prince Andreas a épousé Carin Dabelstein en 1977. Bien que roturière, le mariage n’est pas considéré comme morganatique, ayant été reconnu par Frédéric-Josias, le père d’Andreas, qui à l’époque était le chef de famille. Le prince Andreas et la princesse Carin ont eu trois enfants, la princesse Stephanie, le prince Hubertus et le prince Alexandre. Le prince Hubertus, 44 ans, est l’héritier de son père, et au vu du handicap d’Andreas, Hubertus gère déjà activement le patrimoine familial. Andreas est le cousin germain du roi Carl XVI Gustaf de Suède. Son père, Frédéric-Josias est le frère de Sybille, mère du roi de Suède. Frédéric-Josias et Sybille sont 2 des 5 enfants du duc Charles-Edouard de Saxe-Cobourg-Gotha, qui fut le dernier monarque à régner sur le duché de Saxe-Cobourg-et-Gotha, un territoire souverain qui disparut en 1918, à la suite de l’abolition de la monarchie dans l’Empire allemand.

La famille royale belge et la famille royale britannique descendent toutes deux d’une branche de la famille de Saxe-Cobourg-Gotha. Le petit-fils de la reine Victoria du Royaume-Uni, Charles-Edouard, fut le dernier duc souverain et le frère du roi Léopold Ie de Belgique fut le premier duc souverain. Des rois du Portugal descendent de cette famille et la famille royale de Bulgarie descend également d’une branche cadette. La famille a connu une certaine notoriété au sein de la noblesse allemande grâce à l’Almanach de Gotha, un annuaire des maisons royales et des familles souveraines, qui était édité et imprimé dans la ville de Gotha, d’où le nom et le fait qu’aujourd’hui encore, on utilise le mot « gotha » comme synonyme de la noblesse de façon générale.

Lire aussi : Le prince Charles-Édouard, le préféré d’Hitler

Sources : InFranken, Prinz Andreas

Nicolas Fontaine
Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef - Rédacteur sénior

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Il est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr