La famille de Saxe-Cobourg-Gotha

La famille de Saxe-Cobourg-Gotha est la dernière appellation d’une branche de la famille de Wettin qui a régné sur plusieurs territoires, dont la forme et l’appellation ont changé au cours des siècles. La branche qui a donné l’actuelle famille de Saxe-Cobourg-Gotha a régné sur des territoires ducaux de Saxe, dans le centre de l’Allemagne, hérités d’Ernest de Saxe, que l’on appelle donc duchés ernestins.

Une branche ernestine de la Maison de Wettin

La Maison de Saxe-Cobourg-Gotha n’a ce nom que depuis 1826, à l’issue de la dernière partition des différents territoires de Saxe. À l’origine, ils appartiennent à la famille de Wettin. En 1425, à la mort de Guillaume III de Saxe (aussi appelé Guillaume II de Thuringe), ce sont ses neveux, Ernest et Albert, fils de son défunt frère Frédéric, qui ont hérité de ses territoires en Thuringe et en Saxe. Les descendants d’Ernest constituent la branche ernestine et les descendants d’Albert, la branche albertine. Au fil des siècles, les duchés ernestins ont évolué, ayant toujours une appellation « Saxe-… ». La branche albertine quant à elle portait simplement le nom de duché de Saxe, qui a été élevé au rang de royaume de Saxe à partir de 1806. La branche albertine ne règne donc que sur un seul territoire, la branche ernestine est subdivisée en plusieurs territoires souverains sur lesquels règnent différents cousins, tous descendants d’Ernest.

Les descendants de François de Saxe-Cobourg-Saalfeld

Depuis 1699, une partie de la famille règne sur le duché de Saxe-Cobourg-Saalfeld. En 1800, François (Francis) de Saxe-Cobourg-Saalfeld devient duc. Il a une nombreuse descendance, dont plusieurs formeront à leur tour une branche à part, soit en étant élus souverains, soit par leur mariage. Son fils aîné, Ernest, a bien sûr hérité du fief d’origine de Saxe-Cobourg-Saalfeld. Francis est notamment le père de Léopold, élu plus tard premier roi des Belges. Quant à son fils Ernest, il est le père du prince Albert, futur époux de la reine Victoria du Royaume-Uni.

En 1825, le duché de Saxe-Cobourg-Saalfeld perd la Saxe-Saalfeld qui rejoint la Saxe-Meiningen, mais en échange, il reçoit la Saxe-Gotha, qui est détachée de la Saxe-Altenbourg. À partir de ce moment, le duc Ernest III de Saxe-Cobourg-Saalfeld (fils de François) se fait appeler Ernest 1e, de Saxe-Cobourg-Gotha.

Durant l’Empire allemand (dernière forme de régime monarchique qu’a connu l’Allemagne), la branche albertine de Wettin règne sur le royaume de Saxe. Quant à la branche ernestine, elle est divisée en 4 familles régnantes, souveraines d’un territoire : le duché de Saxe-Cobourg-Gotha, le grand-duché de Saxe-Weimar-Eisenach, le duché de Saxe-Altenbourg et le duché de Saxe-Meiningen.

Les membres de la famille de Saxe-Cobourg-Gotha

Depuis 1917, la branche de Saxe-Cobourg-Gotha descendante d’Albert et de la reine Victoria, régnant sur le Royaume-Uni, a changé de nom, et est devenue Windsor (Voir famille royale britannique). La branche de Saxe-Cobourg-Gotha descendante de Léopold et régnant sur le royaume de Belgique a adopté le nom « de Belgique », en 1920. (Voir famille royale belge). D’autres maisons royales sont descendantes de François de Saxe-Cobourg-Saalfeld, comme une branche éteinte des rois du Portugal ou la famille royale bulgare, dont le dernier roi, Siméon II porte toujours le nom de Saxe-Cobourg-Gotha.

L’actuel chef de la famille Saxe-Cobourg-Gotha est le prince Andreas. Il est le petit-fils du dernier duc souverain, Charles-Édouard de Saxe-Cobourg-Gotha. Charles-Edouard fut contraint d’abdiquer en 1918, lors de l’abolition de la monarchie en Allemagne et la fin de l’Empire allemand. Charles-Édouard était également le grand-père de l’actuel roi de Suède, Carl XVI Gustaf.