Le prince Charles se recueille sur la tombe de sa grand-mère Alice sur le mont des Oliviers à Jérusalem

Le prince de Galles a décidé de poursuivre sa visite en Israël, invité dans le pays à l’occasion du 5e Forum international sur la Shoah, cérémonie pendant laquelle il a prononcé un discours sur l’antisémitisme et la tragédie de l’Holocauste. Hier, le prince Charles a visité la Palestine et il en a profité de sa présence sur le territoire pour se recueillir devant la tombe de sa grand-mère, la princesse Alice de Battenberg, devenue princesse André de Grèce à son mariage.

Lire aussi : Le prince Charles en visite en Israël

Le prince Charles se rend sur la tombe de la princesse Alice à l’église Sainte-Marie-Madeleine

Le prince Charles a assisté à une cérémonie religieuse œcuménique à la basilique de la Nativité à Bethléem, mais avant cela, alors qu’il était encore à Jérusalem, il a demandé à être guidé par l’archimandrite romain Krassovsky jusqu’à la tombe de sa grand-mère paternelle. La princesse Alice a été enterrée dans l’église Sainte-Marie-Madeleine, un édifice religieux orthodoxe, situé sur le mont des Oliviers. En 1998, les restes de la princesse Alice, décédée en 1969, avaient été retirées de la crypte royale du château de Windsor, pour rejoindre Israël. La grande-duchesse de Russie Elisabeth Fiodorovna, née princesse Elisabeth de Hesse-Darmstadt, est également enterrée dans cette église.

Le prince Charles n’a pas communiqué à propos de sa visite. Aucun commentaire officiel n’a été fait à ce sujet et il semblerait que la visite n’était pas prévue au programme. Le prince de Galles se serait uniquement recueilli quelques minutes, entouré par le prêtre orthodoxe local et l’évêque anglican de Liverpool, James Jones.

Le prince Charles a visité la tombe de la princesse Alice de Battenberg, princesse André de Grèce (Crédits : MTC)

La princesse Alice a été reconnue Juste parmi les nations

La veille, le prince Charles avait évoqué sa grand-mère dans son discours au 5e Forum international sur la Shoah à Yad Vachem. Il a raconté comment elle avait aidé à cacher des juifs en 1943, en Grèce. La princesse Alice a notamment caché la famille Cohen, chez elle. Plus tard, Haim Cohen devint parlementaire en Israël et garda des liens étroits avec Alice et sa famille. Les actions de la mère du duc d’Édimbourg pendant la guerre lui ont valu l’honneur d’être reconnue comme Juste parmi les nations, un titre honorifique délivré par le mémorial de Yad Vachem aux non-juifs qui ont aidé des juifs durant la guerre.

Bien que sourde et souffrant de problèmes mentaux, la princesse Alice a dédié une grande partie de sa vie à aider les gens en difficulté. Devenue religieuse, elle a fondé la Fraternité Chrétienne de Marthe et Marie, un ordre hospitalier de nonnes chrétiennes à Athènes. Dans son discours, le prince Charles a déclaré que les actions de sa grand-mère pendant la guerre était « une source de fierté immense » pour lui et sa famille.

Le prince Charles s’était déjà rendu sur la tombe de sa grand-mère en 2016 (Crédits : Twitter/Clarence House)

Quand la famille royale britannique est en visite en Israël, les membres de la famille ont pris pour tradition de venir se recueillir sur la tombe de la princesse Alice. En 2018, c’est le duc de Cambridge qui s’était rendu devant la tombe de son arrière-grand-mère. En 1994, alors que la princesse Alice reposait toujours à Windsor, le prince Philip avait été invité à planter un arbre à Yad Vachem en l’honneur de sa mère.

Le duc de Cambridge s’était rendu dans l’église Sainte-Marie-Madeleine en 2018 (Crédits : EPA)

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr