Le prince de Galles accueilli par des drapeaux ukrainiens lors de sa visite au pied de la statue de Licoricia de Winchester

Le prince Charles s’est rendu à Winchester ce 3 mars 2022. Le prince de Galles a notamment rencontré la population, lors de cette visite qui s’inscrit dans le cadre des festivités du Jubilé de platine de la Reine, et qui coïncidait avec l’inauguration récente de la statue de Licoricia de Winchester.

Lire aussi : Le prince Harry retrouve son oncle et ses tantes : le frère et les sœurs de Diana à l’inauguration de sa statue

Le prince Charles se rend à Winchester après avoir reporté sa visite

Lors de son arrivée à Winchester, le prince de Galles a été accueilli par des drapeaux bleu et jaune, couleur de l’Ukraine. Du 6e au 9e siècle, Winchester fut la capitale du royaume du Wessex. Elle resta la capitale du nouveau royaume d’Angleterre jusqu’au 11e siècle. La ville est aujourd’hui la capitale du comté du Hampshire et est située à 100 km à l’est de Londres.

Le prince Charles accueilli à Winchester avec des drapeaux ukrainiens distribués par la municipalité (Photo : Andrew Matthews/PA Wire/ABACAPRESS.COM)

Ces derniers jours, le prince Charles s’est prononcé très clairement en affirmant son soutien total à la population ukrainienne qui subit l’invasion russe. Le prince Charles et son épouse se sont aussi rendus dans la cathédrale catholique ukrainienne de Londres pour prier et rencontrer la communauté ukrainienne expatriée dans la capitale britannique.

La visite de ce jeudi n’avait aucun rapport avec la situation en Ukraine et était prévue depuis le mois de février. Elle avait été reportée en raison de la contamination du prince Charles au coronavirus. Le prince de Galles avait alors déploré le report de la visite et s’était excusé dans un communiqué.

Lire aussi : Le prince héritier Leka d’Albanie dévoile une statue de la reine Géraldine à Tirana

Le prince Charles découvre le statue de Licoricia de Winchester

Le prince de Galles, 73 ans, a rencontré des représentants de la communauté juive de britannique. Sa visite avait pour but principal de découvrir la statue récemment érigée dans la ville. Cette statue représente Licoricia de Winchester, considérée comme la femme juive la plus influente de son époque. Licoricia était une banquière du 13e siècle.

La statue de Licoricia de Winchester (Photo : Wikimedia Commons)

« Usurière, Licoricia avait prêté de l’argent à des rois, dont le roi Henry III et la reine Eleanor. À une époque d’antisémitisme virulent, (…) elle avait été emprisonnée de manière répétée avant d’être assassinée dans des conditions mystérieuses à Winchester », rappelle le Times of Israel. Treize ans plus tard, en 1290, les Juifs furent expulsés d’Angleterre.

Le prince Charles s’est entretenu avec des personnes qui ont aidé à collecter des fonds pour la création de la statue et il a parlé du travail de la World Jewish Relief, une organisation caritative qu’il soutient. Le prince Charles a déclaré : « Je suis très fier d’être le parrain de World Jewish Relief. Ils font des choses merveilleuses. »

La statue est l’œuvre de l’artiste Ian Rank-Broadley. Ian Rank-Broadley est l’artiste qui a notamment réalisé le portrait de la reine Elizabeth II que l’on peut voir sur les pièces de monnaie en circulation dans le Commonwealth. C’est aussi lui qui a été commissionné par le prince William et le prince Harry pour réaliser la statue de Diana, inaugurée l’été dernier dans les jardins du palais de Kensington. Aucun portrait de Licoricia n’aurait traversé les âges et Rank-Broadley s’est donc inspiré, pour son visage, de sa fille et de son petit-fils qui sont eux-mêmes juifs, a-t-il confié au Chronicle.

Maggie Carver, qui a présidé la collecte de fonds, a déclaré que l’idée d’ériger cette statue était de célébrer la tolérance et de combattre les préjugés qui ont forcé les Juifs à se convertir au christianisme ou à quitter l’Angleterre à la fin du XIIIe siècle. « Nous pouvons être très reconnaissants que de nos jours les minorités ne soient pas confrontées à une telle intolérance », a-t-elle déclaré.

Avant de partir, le prince Charles a également inauguré officiellement un nouveau centre culturel, The Arc, situé à côté de la statue. Le centre est installé dans un bâtiment, le Winchester Discovery Centre, précédemment ouvert par son épouse, la duchesse de Cornouailles, en 2008.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr