Le prince Edward livre le message d’Elizabeth II au Synode général

Le prince Edward, comte de Wessex, troisième fils et dernier enfant de la reine Elizabeth II, a remplacé sa mère lors du Synode général de l’Église d’Angleterre, qui se tenait ce 16 novembre à Westminster. Cette assemblée générale est l’un des moments les plus importants pour les dirigeants de l’église anglicane. La reine Elizabeth II n’avait pas manqué ce rendez-vous en 51 ans.

Lire aussi : Le prince William ouvre l’Assemblée générale 2021 de l’Église d’Écosse

Le comte de Wessex remplace la reine au Synode général de l’Église d’Angleterre

La presse a beaucoup parlé de l’annulation de la venue de la reine Elizabeth II à la COP26. Plus récemment, c’est l’annulation de sa venue aux cérémonies du Souvenir au pied du Cénotaphe, qui a attiré l’attention de la presse internationale. Malheureusement, l’état de santé de la reine l’a également empêchée d’assister et de participer à un autre événement très important, le Synode général.

Le Synode général est la réunion annuelle qui rassemble les évêques de l’Église d’Angleterre. Le Synode de cette année était aussi l’occasion de réunir pour la première fois les nouveaux représentants qui ont été élus cet été. Cela faisait 51 ans que la reine Elizabeth II n’avait plus manqué cette réunion.

Le prince Edward, comte de Wessex, a reçu la communion des mains de l’archevêque de Canterbury en l’abbaye de Westminster, lors d’une cérémonie célébrée juste avant la tenue du Synode général (Photo : Stefan Rousseau/PA Wire/ABACAPRESS.COM)

Le prince Edward, 57 ans, représentait sa mère dans la Church House, siège de l’Église d’Angleterre et lieu où se tenait la session, à côté de l’abbaye de Westminster. Le souverain britannique, en sa qualité de gouverneur suprême de l’Église d’Angleterre, a pour habitude d’ouvrir le synode.

Lire aussi : Le prince William à la clôture de l’Assemblée générale de l’Église d’Écosse avec son épouse

La reine Elizabeth II souligne le message d’espoir des Évangiles

Absente cette année, c’est le comte de Wessex qui était chargé de lire le discours écrit par Elizabeth II. Le comte de Wessex a d’abord débuté par quelques mots personnels pour demander aux évêque de bien vouloir accepter les «excuses sincères et profondes» de la Reine qui regrette de «ne pas pouvoir être ici aujourd’hui». Comme le rapporte la BBC, Edward a également ajouté : «Je pense que vous comprenez probablement pourquoi, et elle le regrette profondément.»

Dans le discours lu par le comtesse de Wessex, la monarque de 95 ans a félicité l’institution religieuse pour avoir apporté «de l’espoir» pendant la pandémie. La reine a écrit dans discours que «les dernières années ont été particulièrement difficiles, avec des restrictions sans précédent pour accéder au confort et à l’assurance du culte en public. Pour beaucoup, cela a été une période d’anxiété, de chagrin et de lassitude. Pourtant, l’Évangile a apporté de l’espoir, comme il l’a fait à travers les âges, et l’Église a adapté et poursuivi son ministère, souvent de nouvelles manières, telles que par des formes virtuelles de culte».

La BBC rappelle quels sont les prochains grandes discussions qu’abordera ce synode durant les prochaines années de son quinquennat. «Le synode débattra des décisions concernant le financement ainsi que des questions de bénédiction ou de mariage des couples de même sexe.»

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr