Le prince William ouvre l’Assemblée générale 2021 de l’Église d’Écosse

Le prince William a été choisi par sa grand-mère Elizabeth II pour la représenter à l’Assemblée générale de l’Église d’Écosse. Nommé Lord Haut Commissaire de la Reine, le duc de Cambridge a notamment pour tâche de prononcer un discours d’ouverture et une discours de clôture de l’Assemblée, en plus de suivre et tenir compte des discussions au souverain.

Lire aussi : Le prince William au stade d’Édimbourg avant la finale de la Coupe d’Écosse de football

Le comte de Strathearn ouvre l’Assemblée générale

Le prince William, connu comme le comte de Strathearn en Écosse, est arrivé à Édimbourg le vendredi 21 mai et y restera jusqu’au 27 mai. À son arrivée dans la capitale, le prince William a été accueilli par la Garde d’honneur du palais de Holyrood, où il a reçu les clés du lieu de résidence du souverain lorsqu’il occupe ses fonctions en Écosse.

En tant que Lord Haut Commissaire de la Reine, le prince William agit en tant que son représentant. Cette fonction a déjà été confiée par le passé à tous les enfants de la reine. C’est la première fois que le prince William remplit cette fonction. La reine peut choisir qui elle le souhaite, tant qu’elle considère cette personne comme une personnalité qui a brillé par ses mérites et son engagement pour l’Écosse.

Le souverain britannique est également le garant du maintien de l’Église d’Écosse sur le territoire. Depuis le 16e siècle, le souverain garantit l’ordre de l’Église et depuis 1707 l’Acte de l’Union entre l’Angleterre et l’Écosse indique que le rôle du souverain est de « préserver le maintien de la vraie religion protestante établie par les lois écossaises ». Contrairement à l’Angleterre, l’Église d’Écosse est une église nationale, alors qu’en Angleterre, l’Église d’Angleterre est une église d’État. Par conséquent, le souverain, en l’occurence la reine Elizabeth, est Gouverneur suprême de l’Église d’Angleterre. En Écosse, la reine est un membre ordinaire de l’Église. Elle a néanmoins le pouvoir d’assister aux assemblées générales ou de nommer un Lord Haut Commissaire pour la représenter. C’est en février 1952 que la reine a prêté serment pour confirmer son allégeance à l’Église d’Écosse.

Cérémonie d’ouverture de l’Assemblée générale de l’Église d’Écosse en 2021 (Photo : Jane Barlow/PA Wire/ABACAPRESS.COM)

Chaque année, c’est lors de l’Assemblée générale de l’Église d’Écosse qu’ont lieu des débats et des votes concernant le programme de l’année, les grandes décisions et les lignes directrices de l’année. Dans le cadre de cette assemblée, des conférences, des événements religieux mais aussi culturels sont organisés tout le long de la durée de l’assemblée.

Lire aussi : Elizabeth II renouvelle sa confiance en William en le nommant Lord Haut Commissaire

Discours du prince William à l’ouverture de l’Assemblée générale

Ce 22 mai 2021, l’Assemblée générale est organisée de manière particulière, en raison de la crise sanitaire. Elle est principalement retransmise en streaming, les 700 commissaires pouvant difficilement prendre part aux débats physiquement, au vu des consignes sanitaires.

Le prince William ouvre et ferme l’Assemblée. Il joue également un rôle de modérateur tout le long de l’événement. Il a pour mission de représenter le souverain et inversement, faire état à la reine de la tournure des débats. En marge de l’événement, le prince William assistera à de nombreux événements et visitera plusieurs organismes qui bénéficient du soutien des œuvres de bienfaisance de l’Église.

Le prince William, comte de Strathearn, prononce le discours d’ouverture (Photo : Capture d’écran Church of Scotland)

Dans son discours, le comte de Strathearn a remercié le modérateur sortant et a prononcé un proverbe de la Bible, avant de nommer le nouveau modérateur, Lord Wallace. «Ecoute les conseils, et reçois l’instruction, afin que tu sois sage dans la suite de ta vie», a cité le prince William. «L’Écosse est une source de certains de mes plus beaux souvenirs mais aussi de mes plus tristes», le prince William a rappelé que c’était lors d’un séjour à Balmoral qu’il a appris la mort de sa mère. C’est aussi en Écosse, à l’université qu’il a rencontré sa future épouse, d’heureux souvenirs que le prince William n’a pas manqué de souligner.

Nicolas Fontaine

Rédacteur en chef

Nicolas Fontaine est rédacteur web indépendant depuis 2014. Après avoir été copywriter et auteur pour de nombreuses marques et médias belges et français, il s'est spécialisé dans l'actualité des royautés. Nicolas est aujourd'hui rédacteur en chef d'Histoires royales. nicolas@histoiresroyales.fr